news

The Bomb

Non, ce n’est pas l’effet procuré par l’annonce d’un prochain duo entre Beyoncé et Thom Yorke (elle est fan et vient d’enregistrer avec Jack White, alors, pourquoi pas?), mais le titre d’une oeuvre que Stanley Donwood a supervisée et qui a été présentée en clôture du festival de Tribeca à New York.

Cette plongée dans les images d’archives des multiples essais, à travers le monde, de bombes thermonucléaires, est un travail collaboratif entre Smitri Keshari et Eric Schlosser, rencontrés au cours de la création de Polyfauna. Sa contribution, en tant que directeur artistique du projet, a consisté à orchestrer ses images afin de « rendre l’horreur magnifique », ce qui est une constante de son travail ou plutôt, comme il l’a noté pour lui-même,  » vulgariser les cauchemars depuis 1993″.

Le résultat est très dérangeant bien sûr (le spectateur est cerné de 8 écrans géants sur lesquels sont projetées ces images d’apocalypse) et dénote l’engagement des artistes qui tous, à commencer par Stanley Donwood, sont hantés par cette menace d’extermination ultime qui pèse sur le monde depuis 1945.

http://noisey.vice.com/blog/stanley-donwood-interview

 

Previous post

Pourquoi l'album n'est pas sorti le 15 avril

Next post

Burn the Witch: 1er mai moins 1 jour

5 Comments

  1. HiddenAMK
    27 avril 2016 at 19 h 53 min —

    Byoncé et Thom Yorke ?

  2. valerie
    27 avril 2016 at 23 h 47 min —

    Elle avait traîné son Jay-Z aux premiers concerts d’Atoms for Peace à Coachella , et le Parrain avait commenté sobrement: « this man is dangerous! » 🙂
    Voir dans nos archives: http://www.radiohead.fr/coachella-2010/

  3. Owen
    8 août 2017 at 15 h 12 min —

    The Bomb est sur Netflix.
    Ca dure 50 min et … c’est chiant à mourir

Leave a reply