news

Burn the Witch: 1er mai moins 1 jour

L’hypothèse d’un événement le 1er mai reprend légèrement de la vraisemblance après que les fans britanniques, seulement eux et seulement ceux qui avaient été repérés sur W.A.S.T.E auparavant, ont reçu aujourd’hui une étrange carte postale (par voie postale) grise argentée avec juste quelques mots « Sing the Song of Sixpence that goes : burn the witch. We know where you live », une image, un logo bear : annonce d’un événement live en Grande-Bretagne? prise en compte des doléances des fans n’ayant pu acheter de billets pour les concerts au Roundhouse? Titre du single en exclusivité? Les spéculations vont bon train comme on dit dans les salles de presse!

«  »Sing the Song of Sixpence » fait référence à une comptine anglaise , dans laquelle des oiseaux chantent (on peut relier ça aux chants à l’aube, le dawn chorus… titre que les fans prêtent au prochain album…) ; « that goes » : ça vient… Le tout semble dire aux fans, préparez-vous ! « Burn the Witch » est une expression qui n’est pas nouvelle, puisque c’est le titre d’une chanson sur laquelle travaille le groupe depuis… au moins 12 ans ! En savoir plus : http://www.radiohead.fr/burn-the-witch/

Pour ma part, je parie sur une invitation exclusive de ces fans anglais au concert de lissage avant le début de la tournée ( genre Rough Trade avant la tournée In Rainbows): ce serait une bonne façon de compenser les longues heures d’attente stériles qu’ils ont passées en mars dernier sans réussir à obtenir de places et, à moins que les fans se mettent aussi à vendre leur carte sur ebay, il serait impossible qu’une boîte spécule sur les billets.

Geoff Barrow de Portishead, sur son compte twitter commence à jubiler:

Dans le même ordre d’idée, vous lirez avec intérêt cet article du Guardian sur l’Empire Radiohead ou, comment la musique moderne s’organise telle une entreprise pour réussir à durer et fructifier.

http://www.theguardian.com/music/2016/apr/29/radiohead-corporate-structure-firms

Pendant ce temps, Colin Greenwood (habillé comme un courtier en assurance, on peine à l’imaginer sautillant en brandissant sa Fender) a inauguré un nouveau pub à Oxford: http://www.witneygazette.co.uk/news/14462209.Colin_Greenwood_pulls_the_first_pint_at_Oxford_pub_s_new_courtyard/

Pour l’anecdote: si vous avez l’œil aux aguets comme moi et si vous ne dormiez pas au milieu de l’épisode d’hier soir, vous aurez remarqué un magnifique poster de Radiohead-Fitter happier sur le mur du bureau du…capitaine Caïn! (ils sont partout!)

cain2

 

 

Previous post

The Bomb

Next post

RH slowly disappearing

82 Comments

  1. valerie
    1 mai 2016 at 19 h 56 min —

    Pourquoi, tu vas pas rester éveillée toute la nuit en rafraîchissant tes pages toutes les demi-secondes? 🙂 On est partis pour s’occuper nous, de toutes façons y’a jamais rien à la télé! 🙂

    • Avatar
      1 mai 2016 at 19 h 59 min —

      Oh bah tu sais bien à nos âges, on dort peu… Mais j’suis sûre que tant que j’aurais les yeux ouverts, y’ spassera rien !

  2. stephfun
    1 mai 2016 at 19 h 56 min —

    Facebook est vidé , l’espace d’un instant Radiohead n’existe plus . Mais, mais

  3. CitizenInsane
    1 mai 2016 at 20 h 00 min —

    And fade out again ….

  4. eloisedanslesetoiles
    1 mai 2016 at 20 h 05 min —

    C’en est presque émouvant, vague impression d’avoir une sorte de famille virtuelle qui attend une naissance… 🙂

  5. CitizenInsane
    1 mai 2016 at 20 h 25 min —

    And we all went to heaven in a little row boat … There was nothing to fear and nothing to doubt …

  6. stephfun
    1 mai 2016 at 21 h 40 min —

    Ça dort, ça dort… Wake up !!!

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.