les membres du groupe et leur univers

Nigel Godrich

Nigel was very present with you. Can he now be considered the sixth member of the band?

Colin: Yeah I mean, we did talk about that a lot. He’s very involved in creative decisions to do with everything with the music and also he’s been involved with some of the visual work we will be doing for the new album, using computers and some animation that he’s done as well. And in that sense, he’s very very close to us, yes, and it is wonderful and it has been great working with him. We have taken up two years of his time, his life. He’s very talented, he’s very much in demand. I mean, everyone wants him to do their album.

— Interview de Colin / Radio 21, 29 mai 2000.

 

Nigel, né le 28 fevrier 1971 à Westminster, Londres, a fait ses premières armes auprès du groupe en tant que simple assistant du producteur John Leckie, à l’époque de The Bends. Très vite, le groupe a trouvé en lui des qualités humaines et artistiques qui l’ont rendu indispensable. Depuis, Radiohead ne jure plus que par Nigel. Nigel a également travaillé comme producteur auprès d’autres groupes.

Il fait partie des groupes Ultraísta et Atoms for Peace.

Plus de détails sur www.nigelgodrich.com

Son parcours
Nigel Godrich a été étudiant à la William Ellis School, au nord de Londres où il a connu Henry Binns, futur membre de Zero 7. Très intéressé par la musique, il s’est essayé à la guitare, puis a décidé de poursuivre des études dans le domaine en suivant un parcours à la  SAE (School of Audio Engineering)… Petit détail, son père était ingé son à la BBC… ça a sûrement poussé la vocation !

Après avoir obtenu son diplôme, il a travaillé aux studios  Audio One, où il a un peu joué le rôle de stagiaire, en servant thé et café… A la fermeture du complexe, il a été engagé pour la production au sein des studios RAK à Londres, où il est assistant du producteur John Leckie, déjà très célèbre à cette époque.

En 1994, ça fait déjà 4 ans qu’il travaille chez RAK avec Leckie quand il participe à l’enregistrement de l’EP 8 titres « My Iron Lung »… Il est ensuite repris pour ‘The Bends ». Le groupe est en plein doute…

Apparemment, les séances de travail sont très difficiles, le travail est tendu… Une après midi, John Leckie s’étant absenté pour aller à un mariage, comme le raconta Nigel par la suite, il prit les commandes pour l’enregistrement de la chanson ’Black Star’. L’ambiance fut radicalement différente… une véritable fête qui se termina très tard quand plus personne ne tenait debout… le choix était désormais clair pour radiohead : Nigel ou rien.

Vers 1995, Godrich quitte Rak pour rejoindre Henry Binns (et Sam Hardaker) dans le studio collectif « Shabang » spécialité dans la dance et l’electro. Il se forme alors une réputation de gars sympathique et efficace, et Radiohead décide de le rappeler pour quelques faces B (Talk Show Host, Lucky…). The Bends explose, pour l’album suivant, la maison de disque proposera des grosses pointures, le groupe préférera garder Nigel…

Nigel va alors pousser le groupe à investir dans son propre studio : Canned Applause. Sa première collaboration sur un album entier date de 1997, avec OK Computer, le troisième album de Radiohead. Le succès mondial de cet album a élevé Godrich au rang de producteur de rock fortement courtisé .

Il a depuis collaboré, soit à la production ou au mixage, avec entre autres : Paul McCartney, Travis, Beck, Pavement, Air, Natalie Imbruglia, The Divine Comedy, U2, R.E.M., et Charlotte Gainsbourg.

En 2002, les Strokes ont fait appel à lui pour produire leur deuxième album : Room On Fire, mais n’étant pas satisfaits de cette collaboration, les new-yorkais remercièrent Godrich après seulement quelques sessions. Le fait que le courant ne soit pas passé entre le groupe et Godrich est souvent considéré comme étant dû au fossé culturel séparant Européens et Américains.

Fin 2005, le groupe Radiohead a annoncé qu’il n’allait pas renouveler sa collaboration avec Nigel Godrich pour son septième album (qui devait paraître courant 2006), afin de pouvoir continuer à explorer de nouveaux horizons musicaux. Le groupe estime en effet être entré dans la « zone de confort » avec Godrich, qui est par ailleurs un de leurs meilleurs amis. Ce dernier revient pourtant s’occuper des sessions pour ce même album en 2006 et enregistrera, mixera et produira ce nouvel opus, intitulé In Rainbows.

En 2006 il produira le très electro et avant gardiste The Eraser, album solo de Thom Yorke (leader de Radiohead). Il participera d’ailleurs en tant que musicien lors des représentations live du groupe Atoms for Peace.

Nigel a reçu le Q award décerné par le magazine au meilleur producteur pour son travail sur les albums de Travis et Radiohead.

Previous post

les K7 et DVD

Next post

Chris Hufford

No Comment

Leave a reply