discographie

In Rainbows (album)

Le groupe a annoncé la sortie de l’album à peine dix jours avant sa sortie, et le fait qu’il ne serait disponible qu’en téléchargemen. On était alors dans l’incertitude du label, du visuel, voire même du titre…. Quelques jours ensuite, on a pu voir ce visuel, et connaître le titre « In Rainbows ». La version téléchargement a été disponible en ligne à partir du 10 novembre 2007, et jusqu’au 10 décembre sur www.inrainbows.com. Les acheteurs devaient en fixer eux même le prix qu’ils souhaitaient payer pour acquérir la version (c’est le système « pay what you want»). La version CD est ensuite sortie dans le commerce le 31 décembre 2007. Petite originalité : le CD est fourni sans boîte et avec des autocollants. Après le «pay what you want», c’est « do it yourself ».

Petite vidéo (officielle) qui présente la bête :

 

La genèse de l’album :

Une première session à l’été 2005 :
Tout a commencé en 2005, quand Jonny Greenwood a déclaré que le groupe avait commencé à composer. En effet, le 27 mars 2005, on en a pu entendre pour la première fois la chanson Arpeggi, interprétée par le Nazareth Orchestra au festival Ether, avec Jonny Greenwood aux Ondes Martenot et Thom Yorke au chant. Thom interpréta également deux nouvelles chansons, lors d’une prestation pour le London Trade Justice, le 16 avril, à savoir  House of Cards  et  Last Flowers. Il rejoua Reckoner, et expliqua que le travail sur Arpeggi était presque achevé. En Août, le groupe créa une chanson pour l’album HELP : I Want none of this.

A la même époque (août 2005), le blog du groupe Dead Air Space donna aux fans des détails plus fréquents : la difficulté d’écrire des paroles, le choix du label (EMI à nouveau)… puis le retour en studio dès août.

Thom : « we are going into a proper studio on thursday with 192 faders, which is a lot of choice, a bit like the supermarket »).

Deux chansons possibles furent évoquées : Mornin’ M’lud and Pigsee (ou Pig’s Ear). Le 23 août, le groupe quittait le studio… pour le retrouver en septembre 2005, avec Stanley.

la deuxième session fin 2005 :

Thom : im working on something that i think is called PAY DAY. im gonna lay the lyrics line by line on the floor and shuffle them. and im having to play gentle fingerpicking over furious beat. but today i got the words to BURN THE (WHITE ?) WITCH.. thats a good un. jonny has losts of orchestration tasks now including this..(’oh good’ says he exiting stage left).

Au détour de photos, on a pu découvrir une longue suite de titres possibles :

 

Cette deuxième session se termina le 22 octobre.

troisième session en 2006 :

Le groupe retourna en studio à partir de février 2006. Cette fois-ci, il semblerait qu’il s’attaqua aux vieilles chansons qui n’avaient pas été enregistrées, comme Nude.
Pour la première fois, Thom manifestait de la satisfaction à propos du travail accompli.

Beaucoup de messages et de photos montraient le groupe en studio, dans des endroits souvent différents, il semblerait en effet que différents lieux aient été utilisés (un endroit proche de la mer fin 2006, un manoir, Oxford…).

En 2007 :
Il semblerait que l’enregistrement soit désormais terminé (fin avril 2007), et que le groupe finalise l’album, notamment un message de Thom :

radiohead starts up again having finally caught up on some sleep next week
i have a cd of what we ;’ve been up to
and you haven’t.
yet.
(sorry)” (le 23 avril)

Aux environs des mêmes dates, étaient postées toujours sur le blog un tas de nouveaux artworks que bien évidemment nous associons à un nouvel album, dont certains au format carré (parfaits pour des couvertures ou pochettes). Un en particulier semblait offrir une liste de chansons.

En Septembre, les rumeurs les plus folles se sont emballées : Jonny déclare que l’album est prêt mais ne sortira pas avant 2008, puis à la fin du mois, sur le blog du groupe, on trouve des messages codés qui jouent avec le public : il sortirait peut-être en mars

Finalement, c’est le 1er octobre que la bonne nouvelle est tombée : ça sera le 10….

En 10 jours, les fans, mais aussi la presse et le monde musical s’affolent. On apprends dans un premier temps que l’album ne sera pour le moment qu’en format numérique. Il sera téléchargeable, à un prix… à fiwer soi même. l’initiative est des plus originales, et passionne : d’un côté, on a ceux qui trouvent ça génial, de l’autre, les partisans du format CD.

 

Et In Rainbows fut :
Le 10 octobre, tout se passe comme promis. Chacun peut fixer son prix et télécharger l’album, en version MP3 160k/s, sans DRM. Des sondages indiquent qu’en moyenne, les gens donnent 4 euros.

Wierd-Fishes

Quant-à savoir s’il y aura une sortie physique de l’album, on est d’abord dans le vague. Ce qui est annonçé : la seule version physique qu’on peut se procurer est un coffret uniquement achetable sur le site du groupe : www.inrainbows.com qui regroupe l’album en version 2 Vinyls, plus un CD de bonus ainsi qu’un livret, le tout au prix de 40£…eh oui, cher… mais le graphiste du groupe explique que le tout fait un kilo, et qu’il y a eu beaucoup de travail…

On se doute néanmoins qu’il est compliqué de se passer complétement des réseaux traditionnels, avec une sortie CD classique, et vont intervenir deux personnes qu’on avait moins entendu auparavant, mais qui là se font moins discrètes, les managers du groupe, venant rappeler qu’un Cd sortira surement, que le groupe entamera une grande tournée. Le groupe continue avec son idéalisme, diffusant une nouvelle webcast le 10 novembre pour fêter comme Thom le dit « la fin de l’enregistrement ».
Mais tout groupe a pour vocation de gagner de quoi vivre, voire plus, et les managers ne tardent pas à le rappeler dans diverses interviews.

Finalement, c’est avec XL recording, un label à peu près petit, avec qui Thom Yorke avait déjà collaboré pour The Eraser. Le Cd est sorti dans le commerce le 10 décembre.

Tracklist Crédits
Previous post

and it rained all night...

Next post

Thom parrain d'un groupe.

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.