concerts

30 septembre 2012, Wulheide, Berlin

Concert prévu au départ le 07/07/2012, reporté en raison des événements dramatiques de Toronto.

Previous post

29 septembre 2012, Wulheide, Berlin

Next post

Florence, Radiohead, Rachel

No Comment

  1. 1 octobre 2012 at 9 h 21 min —

    2 fois Morning Mr Magpie ?

  2. 1 octobre 2012 at 13 h 17 min —

    FULL Stop enfin !

    http://www.youtube.com/watch?v=7lrV_kNjhJg&feature=player_embedded#!

    elle a bougé depuis nimes il me semble

    Thom n’a pas l’air content… quand ça marche pas comme il veut sur scène, tout le monde est au courant.:’-))

  3. 1 octobre 2012 at 16 h 12 min —

    Merci Béatrice pour la video de Fullstop, là on peut reconnaître le vrai son de Radiohead (pas comme la plupart de TKOL chansons) :’-(
    Je viens d’écouter la première version de (stop whispering) sur citizeninsane.eu, franchement intéressant. Je vous apprend rien, mais ce site contient des perles de live , demo et des anciennes morceaux que je n ‘ai trouvé nul part.

    http://citizeninsane.eu/stopwhispering.html

  4. 1 octobre 2012 at 18 h 39 min —

    tu rigoles, c’est complètement loupé! Et entre ces deux-là, ça va peut-être mal finir (= finir tout court): avant de lui mettre sa main sur la g…, Thom devrait essayer d’équiper ce pauvre Jonny: des oreillettes pour le retour, un métronome, des lunettes, que sais-je? c’est tout de même humiliant cette scène: Jonny restera toujours le petit dernier à qui il faut apprendre comment faire? How embarrassing…

  5. 1 octobre 2012 at 18 h 52 min —

    @ Valérie, les choses vont changer quand jonny aura son Oscar, tu vas voir, j’en connais un qui la ramènera moins…:-P

  6. 1 octobre 2012 at 19 h 01 min —

    C’est vrai que j’ai eu du mal à la reconnaître, Full Stop! Mais ne me faites pas peur, Thom sans Jonny et Jonny sans Thom, c’est juste pas possible!!

  7. 1 octobre 2012 at 19 h 14 min —

    n’empêche jonny se craque vraiment à la fin …

  8. 1 octobre 2012 at 19 h 15 min —

    @be@a: c’est peut-être ça le problème, y a pas que des bons sentiments entre ces egos-là!

  9. 1 octobre 2012 at 19 h 38 min —

    J’aime bien les erreurs, les petits grains de sable dans la machine trop bien huilée, çà introduit du hasard, çà ouvre de nouvelles perspectives parfois, à condition d’être ouvert, les musiciens de jazz savent faire çà, certains groupes comme Can aussi. Allez Thom détend toi.

  10. 1 octobre 2012 at 20 h 10 min —

    @Valérie et The Thief : Concernant les erreurs, le débat est intéressant je trouve. La plupart des versions que j’ai vues de Bloom filmées à Coachella, Bonnaroo et Fuji Rock (et même à Nîmes) ont un emballement à la fin du morceau avec le 2 batteries qui leur fait se prendre les pieds dans le tapis entre 5min20 et 5min30. On voit clairement Thom raccourcir le crescendo final pour ne pas devoir risquer de l’arrêter. J’ai l’impression que c’est parce que Clive Deamer accélère volontairement la cadence, et Phil Selway qui garde un rythme métronomique et régulier n’arrive pas à suivre. Bloom comme Magpie font partie des choses les plus dures à mettre en place que Radiohead ait jamais fait. C’est plus dur que Paranoid Android selon moi. C’est répétitif, mais il y a du groove. C’est très syncopé, presque arythmique. Il y a une part de variation plus que d’improvisation mais c’est très précis à la fois. Et surtout la partie de guitare lead est faite au looper, avec une myriades de notes plus ou moins régulières. C’est facile de perdre le fil… En gros je n’arrive pas à entendre si c’est Clive Deamer qui fausse un peu le truc, ou si c’est parce qu’il est le seul musicien du groupe à être capable de faire des breaks de jazz. Parce que c’est ce qu’il fait dans la partie du morceau que je décris. Pareil si on écoute la version de Myxomatosis à 2 batteries, même quand il joue la même partie que Selway, il a un groove complètement différent. Je trouve ça assez génial. Si y a un batteur dans l’assistance pour commenter…

  11. 1 octobre 2012 at 20 h 39 min —

    Thom s’etait deja enervé la veille sur Johnny pdt Staircase…

  12. 1 octobre 2012 at 21 h 08 min —

    putain ils ont rejoué like spinning plates!!! Gardez la pour Bercy les mecs SVP! et climbing et how to disappear aussi! C’est pas dérangeant si vous la rejouez!!! promis on ne vous en voudra pas…

  13. 1 octobre 2012 at 21 h 23 min —

    @oli olek: tu veux dire qu’ils l’ont enfin jouée après l’avoir mise sur plusieurs setlists et l’avoir à chaque fois remplacée par Pyramid Song (merveilleuse chanson)

  14. 1 octobre 2012 at 21 h 46 min —

    Pauvre Jonny, humilié en live. (c’est le cas de le dire)

  15. 1 octobre 2012 at 22 h 05 min —

    Vous croyez qu’il dit un truc du genre « Tu vois ton frère avec son allure d’autiste? Même lui il y arrive. » ? Le pire de l’insulte c’est quand il demande au public de taper dans les mains pour donner le rythme, il devait avoir trop honte.
    Non mais sérieusement, Jonny est patient, j’aurais posé la guitare moi et me serais barré …

    Sinon pour les batteurs effectivement Clive n’a pas du tout le même jeu que Phil, beaucoup plus chaloupé, un peu jazzy effectivement. Mais sacrément bourrin quand même, il a une frappe énorme, certainement plus importante que celle de Phil. Sur Bloom j’ai pas l’impression que les montées soient raccourcies ni même que qui que soit accélère. Après que Thom ait peur que Jonny désynchronise c’est possible, ce qu’il montre fait peur parfois (cf là sur Ful Stop ou les ratés du printemps sur Idioteque). Ce qui est sur en tout cas, et je l’ai pensé tout de suite, dès les vidéos From The Basement, c’est que Clive Deamer a un leadership rythmique indéniable, déjà c’est lui qui lance un bon nombre de chansons et il est clair que, au moins sur les nouvelles chansons, Phil le suit et non l’inverse…

  16. 1 octobre 2012 at 22 h 52 min —

    bah, toujours à s’en prendre au chef ;-): peut-être qu’il lui dit un truc très encourageant au contraire en essayant de le ramener vers Colin pour qu’il retrouve le rythme: « accroche-toi Jon-Jon, on va la finir proprement! » Le fait est qu’ils retombent sur leurs pieds finalement et c’est toujours intéressant de voir en live se mettre en place un morceau. D’autant qu’ils ne se laissent pas suffisamment aller à des trucs plus improvisés je trouve.

    Vos remarques sur l’apport de Clive Deamer sont très justes: j’avais été frappée par l’éloge dithyrambique que Thom Yorke faisait de lui dans l’interview parue dans Rolling Stone: il le présentait carrément comme le sauveur de TKOL! Et il fait en effet des merveilles sur de nombreux titres, en donnant de la vie et de la couleur à ces rythmes: la comparaison entre les versions 2008 et 2012 de plusieurs morceaux (la fin de the Gloaming aussi), sont éclairantes sur son apport.

    Il y a peut-être des tensions dans le groupe, il est clair que Thom Yorke il tire beaucoup de morceaux vers des interprétations à la « Atoms for Peace », groupe dominé par la section rythmique. Et Jonny sur cette tournée a paru tout de même plusieurs fois un peu ailleurs, non? En plus il avait peut-être les doigts gelés, il paraît qu’il faisait un froid de canard dimanche soir.

  17. 2 octobre 2012 at 8 h 39 min —

    Moi je la trouve très belle cette version de Full Stop, justement à cause de ce moment de flottement. Les autres versions sont plus claustrophobiques, là il y a un instant de grace qui nait de la petite erreur de Jonny, le battement des mains, tout çà apporte de la fragilité et de la poésie à ce morceau. Thom est souvent trop perfectionniste, c’est ce qui fait que TKOL manque de ces instants de grace. C’est la marque des grands artistes de savoir se servir des erreurs. En tout cas je trouve la réaction de Thom un peu excessive.

  18. 2 octobre 2012 at 10 h 39 min —

    Je crois qu’une petite lumière sera suffisante pour Jonny qui se loupe juste d’une case sur le manche de la guitare…

  19. 3 octobre 2012 at 10 h 54 min —

    hallo everybody ,

    nouveau ici je me suis inscris ici afin de réagir au concert du 30 où j’étais.

    un concert exceptionelle malgré une ambiance et surtout une température des plus froide.

    cependant je suis surpris que personne ne fasse allusion à l’incident technique sur je ne sais kl morceau ou enfait thom à simplement loupé son playback.

    de maniere plus que magistral

    je suis fan de radiohead je précise

  20. 3 octobre 2012 at 11 h 15 min —

    précision

    c’est sur give up the place

    😉

  21. 4 octobre 2012 at 8 h 09 min —

    give up the ghost pardon

  22. 4 octobre 2012 at 9 h 26 min —

    Ah ouais. A Nîmes aussi, il avait eu du mal à se caler sur le rythme aussi. Jonny l’avait gentiment aidé. 🙂

  23. 4 octobre 2012 at 9 h 48 min —

    Wow en lisant vos commentaires, je m’attendais à une crise de nerfs de Thom…Mais…Il essaie juste d’aider Jonny, non?

  24. 4 octobre 2012 at 11 h 13 min —

    mais ouiii !

    et thom a gardé son humour !

    http://www.youtube.com/watch?v=CEBXnNoxVlw&feature=youtu.be

  25. 4 octobre 2012 at 20 h 20 min —

    Mouarf !! comme quoi, tout le monde a le droit à l’erreur hein… il est vraiment très drôle ce Thom, ça le rend encore plus… plus quoi, quoi….

    j’avais pas remarqué qu’ils étaient tous encharpés dites-donc…

  26. 4 octobre 2012 at 22 h 03 min —

    Ne manquez pas aussi sa sortie contre les empêcheurs de filmer (= de s’adonner au culte public de Thom Yorke): j’ai ajouté les vidéos « pittoresques » dans la rubrique « images, vidéos, presse »: n’oubliez pas de cliquer sur tout…

  27. 7 octobre 2012 at 15 h 29 min —

    En effet, excellent concert à Berlin malgré le froid qui nous a tous glacés (chapeau au groupe de jouer 2h par 8 degrés au milieu d’une forêt humide !!), mais une excellente ambiance très internationale (russes, québecois, italiens, français…) et un Thom manifestement heureux d’être là. Les morceaux étaient nettement plus rodés qu’à Nîmes 2012, malgré le petit « bug » sur Full stop qui franchement est pardonnable puisque les conditions live étaient difficiles !
    Un gros bémol sur l’organisation de Waste = on n’a pas reçu les billets à l’avance, il fallait les retirer le soir du concert en présentant la carte d’identité de l’acheteur. Résultat : seulement 3 caisses Waste et 1h d’attente pour retirer 2 billets ! Un conseil, allez-y avec de l’avance au risque de rater le début du concert…

  28. 7 octobre 2012 at 16 h 23 min —

    @radioheader30: merci de ton témoignage. Pour Bercy, les billets WASTE ont été envoyés (pour Amsterdam aussi). Je ne sais pas à quoi est due la différence de traitement: pour Berlin et les concerts anglais, les billets n’étaient qu’électroniques et à retirer sur place, mais ce n’est le cas ni pour les concerts en France ni apparemment pour ceux des Pays-Bas (pourtant organisés par ticketmaster aussi).

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.