news

Radiohead reprend la main sur son back catalogue

Si vous êtes des habitués de Spotify, vous avez peut-être remarqué la disparition de certains titres des versions « expanded »  des albums édités par EMI, sans l’accord de Radiohead, en profitant de la sortie d’In Rainbows, en 2008.

Warner Music, pour des raisons de loi antitrust, a été obligé de transférer certains de ses avoirs, en particulier ce qui était sur le label Parlophone: c’est ce transfert qui permet aujourd’hui à Radiohead d’imposer une version unique des albums, la version autorisée, tout autre version étant désormais soumise à leur volonté. Vous ne le remarquerez que si vous cherchez Polyethelene ou Faith the Wonderboy…qui manquent pour l’instant en effet, les albums étant réintégrés dans leur version d’origine.

Les droits des albums de RH sont désormais dans le giron de XL Recordings, label sous lequel In Rainbows (pour l’Europe) et les albums solo de Thom Yorke ont été publiés et qui, en tant que label indépendant, laisse plus de liberté et d’espace de dialogues aux artistes (Adele est la reine du jeu, elle les fait marcher sur la tête si elle veut).

L’article du Guardian ci-dessous rappelle la complexité des relations de RH avec les labels et la question du streaming: le retrait discret de quelques faces-B ne passe pas inaperçu pour les professionnels de la musique car, si cela annonce une sortie « reconfigurée » à leur goût de l’ensemble des albums par Radiohead, on peut s’attendre à un nouveau coût de Trafalgar dans le monde de l’édition musicale…le dernier ayant été la sortie d’In Rainbows selon une méthode dont les gros bonnets des majors ne se sont jamais remis!

Si aucune date de sortie du LP9 n’est annoncée (vous pouvez parier sur mai, ça ne mange pas de pain car après ils seront en tournée, donc c’est en mai ou pas du tout), on sent que de grandes manoeuvres sont en cours: on espère simplement qu’ils ne nous obligeront pas à racheter les huit premiers pour accéder au 9ème après lequel nous soupirons tous!

http://www.theguardian.com/business/2016/apr/05/radiohead-label-change-xl-recordings-streaming

Et quant à la dernière image publiée par Thom Yorke sur twitter, ses messages suivants sont assez clairs quand on se souvient de son engagement contre les paradis fiscaux britanniques : il s’agissait d’une allusion au trou laissé par les millions évadés vers le Panama…encore des sueurs froides pour David Cameron!

Previous post

On attend le 9ème album...

Next post

Attention aux yeux!

7 Comments

  1. Laurent
    10 avril 2016 at 23 h 12 min —

    C’est plutôt un juste retour à la normale, le retour du droit d’usage

  2. lewson
    11 avril 2016 at 10 h 06 min —

    Le prochain clip de Radiohead est filmé par Paul Thomas Anderson !
    L’info à leaké d’une chroniqueuse n’ayant pas respecté le secret professionnel… et je vous conseille de jeter un oeil à sa version des faits, ma foi divertissantte 😀

    http://www.nme.com/news/radiohead/92878

  3. Avatar
    11 avril 2016 at 10 h 13 min —

    En attendant sur Deezer il ne reste que The King of Limbs… l’Horreur !
    J’espère quand même que la solution sur laquelle ils planchent nous permettra d’accéder à la multitude de face B qui étaient présentes jusqu’à maintenant, en plus des albums en version originale dont In Rainbows qui était le grand absent des plateformes de streaming.

    Pour LP9, je suis prêt à parier qu’ils le sortiront en fin d’année ou l’année prochaine, après qq réajustements qui feront suite aux versions lives jouées cet été…

    • Avatar
      11 avril 2016 at 10 h 14 min —

      Mais ça serait pas la première fois que je me trompe !

      • Avatar
        11 avril 2016 at 10 h 45 min —

        Ils ne réajusteront rien, et pas seulement parce qu’Ed avait déclaré que le roadtest d’In Rainbows avait, en plus de les avoir ennuyés des morceaux, été une mauvaise idée…Parce que Paul Thomas Anderson réalise leur prochain clip !

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.