news

Radiohead sur You Tube: c’est fini!

Vous avez passé des soirées à visualiser tous les clips de Radiohead, tous les concerts où vous n’étiez pas? Vous avez pleuré à Glastonbury 2003 (même si c’était 10 ans plus tard)? Vous avez attendu From the basement – the King of Limbs avec espoir? Et bien, vous allez pouvoir ressortir vos vieilles VHS et casquer pour acheter des DVD pirates comme au bon vieux temps: le bras de fer que You Tube (Google) a entamé avec les labels indépendants pour la rémunération de leurs droits numériques est en passe d’être gagné par le géant invasif. C’était pot de fer contre pot de terre et, dans l’indifférence des utilisateurs, qui croient que les entreprises du net ne veulent que leur bien, il n’y aura tout simplement plus d’accès sur You Tube pour les musiciens produits par des labels indépendants ayant refusé les conditions léonines de TonTube.

En effet, seuls Sony, Universal et Warner ont accepté les termes de l’accord proposé par Google. Ed O’Brien, parlant au nom des artistes indépendants, récuse les conditions “hautement non favorables” proposées par Google pour mettre sous sa coupe tous les labels. Même l’organisation qui représente tous les labels de musique britanniques a indiqué que You Tube faisait une grave erreur en ostracisant ainsi de la plateforme une part importante de la musique actuelle. Mais on comprend que You Tube aura ainsi mis en place les meilleures conditions, inspirées par celles qui ont fait le succès de Spotify, pour se transformer en plateforme de streaming rentable.

Arctic Monkeys, Adele, Queens of the Stone Age, Billy Bragg font partie des musiciens que vous ne pourrez très bientôt plus entendre et voir sur You Tube. A moins qu’ils ne cèdent bien sûr…comme beaucoup ont cédé sur leurs droits numériques sur les plateformes de streaming: et c’est ici qu’on se souvient des débats autour des déclarations de Thom Yorke, de Nigel Godrich ou de David Byrne l’année dernière…certains avaient ricané quand Thom Yorke annonçait que le modèle économique de Spotify mettait en danger l’avenir de la musique….Condamnés à entendre en boucle Justin Bieber, Lady Gaga et quelques vieux clips d’Elvis, on commence à moins rigoler!

http://www.bbc.com/news/technology-27891883

Et voilà pourquoi la campagne d’Amnesty n’est pas si bien ciblée: si ça se trouve, ça va bientôt être vrai parce qu’il ne restera plus que ça à voir!

Précision: le grand émoi provoqué par cette nouvelle a conduit You Tube à préciser sa perfidie. Les contenus bloqués seront ceux issus directement des artistes et des labels indépendants non signataires de l’accord. Les contenus de Vevo par exemple ne disparaîtront pas. Pour les contenus chargés par des internautes, c’est plus subtile mais il ne devrait pas y avoir de changement à moins que les labels veuillent participer au système de monétisation des contenus par la publicité sur la chaîne de streaming qui va ouvrir cet été (You Tube Play ou Premium patati): dans ce cas ce serait les labels qui seraient en droit d’interdire l’accès à ces contenus!

Previous post

Jonny dans le vent

Next post

Dans la famille des projets solo, je demande...

11 Comments

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.