les membres du groupe et leur univers

Phil Selway

Le rythme qui entraîne Radiohead est aussi père de deux enfants. A cet effet, il conserve en permanence un impressionnant stock secret de chocolats dans le frigidaire collectif du groupe. En réalité, les chocolats sont pour lui, pas pour ses enfants
— Nigel Godrich , les Inrocks, juin 2001


Phillip James Selway, surnommé « The Graf », est né le 23 mai 1967 à Hemingford Grey. Il est le batteur « historique » du groupe Radiohead.Il lui arrive aussi de faire les choeurs. Il a également sorti des albums solos, sur lesquels il chante et joue de la guitare ! Phil est connu pour sa précision, sa signature temporelle bien particulière. Gigwise l’a classé 26ème meilleur batteur de tous les temps en 2008.

 

Son parcours Formation

Comme Thom, Phil n’est pas originaire d’Oxford, puisqu’il est né à Hemingford Grey. Ses parents Michael et Dorothea ne l’ont jamais vraiment encouragé à devenir musicien, mais l’amour des percussions lui est tombé dessus assez jeune.

I found my first drum at three o’clock in the morning of my third christmas … My parents never really encouraged me to play after that.
— 1993, source inconnue / paroles rapportées dans le livre Exit Music

Comme tous les autres membres du groupe, Phil a fait ses études à l’école privée d’Abingdon, dans les environs d’Oxford. Durant sa scolarité, il étudie le tuba, mais surtout la batterie classique pendant 2 ans. Il va toutefois arrêter car il en a ras-le-bol des instructions trop précises et des cours pour apprendre à se servir des tympanons…

Colin : if we ever head on into the progressive direction, we’ve got the guy who can play the tymps already.

Phil : I was kind of thinking of transferring those skills to the gong, though.

— 1993, source inconnue / paroles rapportées dans le livre Exit Music

 

A cette époque, il s’exerce dans des groupes de fosse pour des comédies musicales itinérantes. Avant de connaître les autres membres du groupe, Phil jouait dans un groupe de lycée : « Jungle telegraph. »

MA: quel a été votre premier groupe à l’école?

Phil: un truc monté avec 2 copains, Jungle Telegraph. On a fait notre premier concert, j’avais jamais joué avant. La confiance en soi de cet âge et l’intensité de l’émotion ressentie, c’est ça qu’on recherche ensuite toute sa vie à revivre. Clash et Joy Division, pour un enfant de la middle class coincé à Abingdon, cette musique était comme une fenêtre sur un autre monde.

MA: et comment avez-vous appris vraiment à jouer?

Phil: sur la batterie de mon cousin et ensuite, j’étais tellement excité, j’ai travaillé l’été pour m’acheter une vraie batterie, j’avais 16 ans. C’était une passion.

Lire l’interview en entier : http://www.radiohead.fr/phil-oh-sweet-phil/


Parce qu’il était plus grand et plus âgé, et qu’il avait une petite réputation, les autres le craignaient à l’époque; il semblerait également qu’il traînait avec une bande qui terrorisait les plus petits…

We were all scared of Phil. He was in the class ahead of us, and he was in this band called Jungle Telegraph, so we knew him as ‘The Graf’. We weren’t old enough and not in with his crowd.
— Colin Greenwood, source inconnue ?

Une interview de 2003 laisse à penser que Phil, deux ans plus âgé que Thom et Colin, jouera un peu leur rôle de tuteur :

Way back at Abingdon School he was in Colin’s tutor group. He thought Colin and Yorke stood out for “obvious reasons” and joined their outfit On a Friday, wanting them to be like Orange Juice or U2 or Echo and the Bunnymen.
— Q #204, juillet 2003

 

On a Friday

Thom l’engage dans On A friday parce que Phil possédait une vraie batterie, alors qu’eux jouaient sur une vieille boite à rythme… Le groupe n’a pas encore la formation qu’on lui connait aujourd’hui. Le premier contact avec Phil Selway se fait dans une sorte de « jam sessions ». Phil arrive au beau milieu de la répétition, et joue une reprise de « Dear Prudence » avec eux. L’alchimie prend vite, du moins du côté de Phil.

MA: racontez-nous la toute première fois avec Radiohead

Phil: on était tous à l’école en train de chercher à jouer dans un groupe. C’était en 1986: Colin, Thom, Ed jouaient avec une boite à rythme et cherchaient un batteur. Il y avait déjà Jonny mais il ne jouait pas, il regardait juste. Il était beaucoup plus jeune et moi j’étais beaucoup plus vieux qu’eux. La première fois, c’était pendant une sorte de jam session qui a duré toute la journée, je suis arrivé un peu au milieu et j’ai commencé à jouer avec eux. Thom jouait, le premier morceau que j’ai fait avec eux ça devait être Dear Prudence.

MA: est-ce que cette alchimie entre vous a existé dès le début?

Phil: oui, dès le départ, les morceaux étaient au point, on aurait dit un vieux groupe, on ne s’en rendait pas compte mais il y avait quelque chose d’essentiellement créatif qui se passait dès qu’on jouait ensemble.

Lire l’interview en entier : http://www.radiohead.fr/phil-oh-sweet-phil/


Une légende raconte que Thom va lui faire une demande un peu particulière lors de leur première rencontre « Peux-tu jouer un peu plus vite ? » / « can’t you play any fucking faster? »

The first thing Thom ever said to Phil the drummer was, “Can’t you play any fucking faster?”(…)“YES. I DO REMEMBER THE FIRST WORDS THOM ever said to me,” laughs Phil Selway (…)“I soon learned to play faster.’
— Select, avril 1995

Phil confirme que Thom l’a un peu rudoyé sur le tempo au départ:

“Can’t you play any fucking faster?” First impressions are so important, and such was my initial greeting, as drummer, from the band. Despite having been at the same school for years, we’d had no contact until this exchange of ideas at my first rehearsal at the music school. We had been in different years, and most certainly weren’t a gang. Eight years on and aside from Thom’s hair, little has changed. We still argue about tempo and, finally, are in a gang of our own – thankfully without any bizarre initiation rites.
— Answerphone, début 1995

 

Phil est vite intégré à la bande…

En 1986 une première cassette démo est enregistrée (en savoir plus). On A Friday est alors composé des 4 futurs membres de Radiohead (puisque Jonny n’a pas encore ses entrées), et de Raz Peterson au saxophone.

De 1987 à  1990, les membres du groupe doivent se séparer. Excepté Jonny (encore trop jeune), ils vont à l’Université, et chacun prend une route différente, même s’ils se retrouvent de temps à autre pour quelques concerts.

Phil part à l’école Polytechnique de Liverpool (la Liverpool Polytechnic’s CF Mott Campus près de Prescot) étudier l’anglais et l’histoire. Il a ensuite un peu roulé sa bosse, donnant des cours d’anglais à des étrangers (TEFL – Teaching of English as a Foreign Language), travaillant avec des artistes en tournées, secrétaire dans une maison d’édition…. Au début des années 90’s, il est en Irlande (histoire d’amour ?) et s’est mis en retrait d’On A Friday. Nigel Powell le remplace dans On A Friday.

Finalement, la fin d’une relation amoureuse va le ramener à Oxford à la fin de l’été 1990.

 

Radiohead

Fin 1991, EMI signe le groupe On A Friday, qui change vite de nom pour Radiohead. Phil Selway devient ainsi musicien professionnel.

Sa façon de jouer de la batterie, assez marquée, donne un son très particulier aux chansons du groupe. Sur Pablo Honey ou The Bends, Phil joue de manière « assez classique », mais progressivement, il va jouer de façon plus expérimentale, donnant une touche très atmosphérique aux chansons. Récemment, il a décidé d’être assez « robotique » dans sa façon de battre.

A partir de l’album KID A, il s’est aussi impliqué dans la programmation de boîtes à rythme.

Il arrive de temps à autre à Phil de participer aux coeur de quelques chansons, comme sur  « There There », « 2+2=5 », « I Will », ou  « Go to Sleep ». 

 

En 2011, c’est lui-même qui a confirmé l’arrivée d’un nouveau batteur dans le groupe : Clive Deamer. Radiohead avait invité Clive pour jouer en concert le rythme assez complexe des chansons de The King of Limbs en addition de Phil Selway. Il a également été convié pour la seconde prestation du groupe dans From the Basement session. Grosse surprise chez les fans, dans un premier temps de voir un second batteur, dans un second de penser reconnaître Clive Deamer, le batteur de Portishead. Les rumeurs les plus folles courent : Phil est sur la sellette ? sur le départ ?

Le 21 juin 2011, Phil Selway, le batteur originel du groupe, confirmait sur le blog du groupe, le Dead Air Space, ce que les fans pensaient : Clive Deamer était bien sur scène avec Radiohead, mais aucun problème, c’est même une collaboration qu’il apprécie !

 

That was fascinating. One played in the traditional way, the other almost mimicked a drum machine. It was push-and-pull, like kids at play, really interesting.

Lire en ligne : http://www.independent.co.uk

— The Independant, 11 avril 2012

 

Depuis 2012, Clive Deamer, par ailleurs batteur du groupe Portishead, intervient « officiellement » au sein de Radiohead, en studio comme en concert.

Sur scène, Clive se place à gauche  et Phil à droite.

ou parfois face à face :

 

 

En solo

En 2005, Phil Selway a  rejoint sur scène (à Oxford)  le groupe Dive Dive pour jouer deux chansons sur la fin du set.

La même année, il est apparu dans le film « Harry Potter and the Goblet of Fire « , ainsi que Jonny Greenwood, dans le rôle du batteur du groupe « The Weird Sisters ».

Phil Selway a tourné et enregistré à plusieurs reprises avec Neil Finn et son projet « 7 Worlds Collide project ». Il est le batteur sur l’album éponyme de 2001, batteur, mais aussi guitariste et un peu chanteur sur la session studio de 2009, The Sun Came Out, où il est même auteur de deux chansons.w

Il a collaboré sur deux chansons ( « Rest on the Rock » et « Out of Light ») de l’album  » Before the Ruin », de  Roddy Woomble, Kris Drever et John McCusker.

En 2009, Phil Selway a été crédité comme guitariste sur l’album « True Stories » de Martin Simpson.

Le 30 août 2010, Phil a sorti son premier album solo : « Familial ». Il y est chanteur et guitariste, et collabore avec Glen Kotche (de Wilco), Pat Sansone, ainsi que Lisa Germano et Sebastian Steinberg avec qui il avait déjà travaillé sur le projet   7 Worlds Collide.  A partir de février 2011, il s’est lancé dans une tournée.

Sa chanson « Falling » a été utilisée dans l’épisode « Happy Fucking Birthday » (épisode 1 , saison 5) de la série « Nurse Jackie ».

Le 7 février 2014, sur facebook Radiohead fait la promotion de « Snowbird », un album de  Moon auquel Phil Selway et Ed O’Brien ont collaboré, et qui est sorti en janvier 2014.

Le 25 février 2014, Phil annonce sur le Dead Air Space sa participation à un show caritatif le « Childing Things »

En avril 2014, avec Ed O’Brien, Phil Selway est le signataire d’une pétition demandant à ce que les détenus puissent faire de la musique en prison :

As musicians, we are concerned to hear that the use of steel-strung guitars is being prohibited in prisons. We believe music has an important role to play in engaging prisoners in the process of rehabilitation. However, this ability will be seriously undermined if inmates are unable to practise between group sessions.

As most guitars owned or used by inmates in our prisons are steel-strung acoustics, this ruling will mean that these instruments are kept under lock and key until time for a supervised session, if the prison in question has provision for musical tuition.

The stipulation that only nylon strings can be used will not alleviate this situation. There are several practical reasons why nylon strings are not suitable for a steel-strung acoustic guitar, not least the differing methods by which nylon and steel strings are attached to the instrument.

We understand that there must be security protocols when steel-strung guitars are used in prisons, but, until this ruling, access has been at the discretion of staff.

There has been a worrying rise in the number of self-inflicted deaths in the period since this ruling was introduced. Since October 2013, when only one death was reported, there have been a total of 50 self-inflicted deaths, over double the figure for the same period last year.

We would like to know whether the recent changes to the treatment of prisoners – which includes restrictions on books and steel-strung guitars – could be at the root of this steep increase in fatalities.

We urge the minister for justice, Chris Grayling, to urgently look into the causes of the rise in self-inflicted deaths in prison since the introduction of the recent prison service instruction and to explain why steel-strung guitars have been singled out for exclusion.
Billy Bragg Jail Guitar Doors, Johnny Marr, Speech Debelle, Dave Gilmour, Richard Hawley, Scroobius Pip, Guy Garvey, Ed O’Brien, Philip Selway, Seasick Steve, The Farm, Sam Duckworth

 

En mars 2014, on apprend que Phil collaborera avec la compagnie Rambert pour rendre hommage aux « events » chers au chorégraphe américain Merce Cunningham (très ami du groupe, et qui a déjà créé des ballets sur la musique de Radiohead, décédé en 2009) : en juillet 2014, la compagnie Rambert dansera sur de la musique créée par Phil dans le quartier Southbank de Londres.

50 years on, and five years after Cunningham’s death, Rambert is creating a new Event. The audience are free to move between spaces in our brand new home on London’s South Bank as our extraordinary dancers perform extracts from ten Cunningham works, dating back to 1953, staged by former Cunningham dancer and rehearsal assistant Jeannie Steele. The Event features costumes and sets based on artworks by Gerhard Richter – widely acclaimed as the world’s greatest living painter – and new music composed and performed live by Philip Selway from rock band Radiohead, Adem Ilhan and Quinta.
— Rambert.org



Son second album solo « Weatherhouse » est sorti le 6 octobre 2014, suivi d’une tournée en février 2015.

En janvier 2016, Phil annonce qu’il va réaliser la bande originale du film « Let Me Go ».

 

Vie privée

Phil est le moins médiatisé du groupe. Selon un légende même, deux fans américains du groupe l’auraient confondu avec un chauffeur de bus, et lui aurait demandé de les aider à obtenir des autographes… Pourtant c’est le premier membre du groupe pour qui s’est créé un fan club en 1995.

Phil est très actif depuis 1991 au sein de l’organisation bénévole des Samaritains qui viennent en aide via le téléphone aux personnes qui demandent de l’aide.

Phil a une épouse, Kate, et trois fils : Leo, Jamie, et Patrick (à qui Kid A, Amnesiac, et Hail to the Thief sont respectivement dédiés).

Sa mère Thea est décédée en mai 2006, un jour où Radiohead devait jouer à Amsterdam. Le concert a été de fait annulé (et reporté à août) dans la précipitation, et Phil a posté ce message sur le Dead Air Space, le blog du groupe :

Just wanted to say sorry to the people who were due to come to our show in Amsterdam last night, particularly those who made wasted journeys. My mum died suddenly in the early hours of yesterday morning and so I just wanted to be at home with my family. Mum was a big Radiohead fan, and was very proud of all we’ve done as a band. I love and miss her very much.

La Discbox et In rainbows ont été dédiés à Thea.

 

Une vieille interview de 1995-1996 qui donne quelques indications sur lui :

Phil Par lui-même :

Nom complet :Philip James Selway
Date de naissance : 23 mai 1967
Type de sang : ?
Hobby : ?
Groupes et musiciens préférés :Batteurs : Stewart Copeland, Pete Thomas, Steve White, Jimmy Chamberlain, Charie Watts. Musiciens : Paul Weller, John Lennon, Thom Yorke, Ed O’Brien, Jonny and Colin Greenwood. A la base, toute personne qui écrit ou a écrit des chansons brillantes
Ce qui a le plus influencé ta vie : la chance principalement
Livres préférés :« Becoming a Man » Paul Monet, « Waterland » Graham Swift
Films préférés : « Shenandoah », « Being There », « Breakfast at Tiffanys »

merci de te décrire : un homme pour qui il faut peu de mots
Quelle description donnerais-tu des autres membres du groupe ?
Jonny, Colin, Ed, Thom : des gars pour qui il faut bien trop de mots
Quel est l’homme l’idéal ? :John Malkovitch, Richard Madelely
La femme idéale ? :Cait Morrison, Judy Finnigan

Le pire boulot que tu as fait ?  peindre tout la barrière qui entourait une usine

Un épisode comique de ta carrière ? :avoir été confondu avec le chauffeur du bus de la tournée par des fans américains. Ils m’ont demandé si je pouvais leur obtenir des autographes, ou leur présenter le groupe.

Qu’aurais tu voulu être dans ton enfance ? :plus vieux
Si tu avais une nouvelle vie, que voudrais tu être ? :aucune idée désolée
Si Radiohead était une famille, quel membre voudrais-tu en être ? : le travailleur social qui aurait la charge de les observer et de les conseiller

Pourquoi t’es tu mis à la musique ? : Le crime et la religion n’était pas assez développé dans mon entourage pour y tomber.

Des Généralités :Diplôme en Anglais, Histoire & Littérature, John Moore University, Liverpool. Diplême en publishing, Brookes University, Oxford. J’ai à charge les problèmes des autres et les factures de téléphones plus ou moins importantes, merci de faire des dons généreux !

Boulots avant Radiohead :Directeur d’une maison d’édition dans de domaine médical à Oxford.
Premiers groupes :« Jungle Telegraph » « Luigi Klingon and his magic of Italy beat group sound authority ».

Relations avec le reste du groupe : très professionnelles. Je suis marié avec le groupe purement platoniquement.

Pays préféré dans les tournées :la Nouvelle-Zélande, la Hollande


En janvier 2015, pour Musicomh,  Phil détaille ses goûts musicaux, du moment, on y trouve (avec plus de détails dans l’article d’origine) :
– Lou Reed – Transformer
– The Beat – I Just Can’t Stop It
– Nick Drake – Bryter Layter
– Juana Molina – Son
– Mark Hollis – Mark Hollis
– Joy Division – Unknown Pleasures
– David Bowie – Low
– Bob Marley And The Wailers – Burnin

Previous post

les K7 et DVD

Next post

Chris Hufford

No Comment

Leave a reply