chansons

Lozenge of love

Premier Live (acoustique) : 15 juin 1993 (Nancy)
Travail en studio : début de l’été 1994
Sortie sur Single : 26 septembre 1994 (My Iron Lung CD1 puis EP)
Premier live (concert) : 6 décembre 1994 (Boston)
Dernier live : 24 mars 1995 (Kentish Town Forum, Londres)

 

Lozenge est une petite ballade toute en mélancolie. La chanson parle du fait de ne pas toujours être là pour les autres, alors qu’on a besoin que les autres le soient pour soi. Le titre est tiré d’un poème de Philip Larkin (1922–1985) , ’Sad Steps’. Philip est un des poètes préféré de Jonny (du moins à cette époque). La chanson ne sera jouée que 5 fois en live, toujours dans des lieux feutrés.

Philip Larkin – Sad Steps

Groping back to bed after a piss
I part thick curtains, and am startled by
The rapid clouds, the moon’s cleanliness.
Four o’clock : wedge-shadowed gardens lie
Under a cavernous, a wind-picked sky.
There’s something laughable about this,
The way the moon dashes through clouds that blow
Loosely as cannon-smoke to stand apart (Stone-coloured light sharpening the roofs below)
High and preposterous and separate – Lozenge of love !
Medallion of art ! O wolves of memory ! Immensements !
No, One shivers slightly, looking up there.
The hardness and the brightness and the plain Far-reaching singleness of that wide stare Is a reminder of the strength and pain
Of being young ; that it can’t come again,
But is for others undiminished somewhere.

15 juin 1993

Le groupe joue la chanson pour la première fois à l’auditorium de la FNAC de Nancy… cette version acoustique était déjà superbe, avec des paroles différentes.

 

août 1994

Le groupe est passé en studio pour un long travail d’enregistrement de chansons dont certaines sont destinées au futur album the Bends, d’autres à être des faces-B. C’est Thom qui a commencé le tri sur une K7 demo :

bendstape

 

26 septembre 1994

La chanson est intégrée comme face-B à un single My Iron Lung (le CD1) puis à l’EP du même nom.

 

décembre 1994

La chanson est jouée deux fois en live :

– à Boston le 6 décembre

– à Seattle le 17 décembre

 

Puis deux fois début 1995…

– à 12 février à Londres (au Eve’s Club)

– le 23 mars à Londres (au Forum)

Et plus jamais ensuite !

 

Une de ces versions :

 

1997

Jonny récite un poème de Larkin, à la radio : « Home Is So Sad ».

à écouter là : http://vk.com/wall7308402_3465

 

Il récidive lors d’une autre session de lecture de poésies :

1. Philip Larkin – Friday Night At The Royal Station Hotel
2. Philip Larkin – Sunny Prestatyn
3. E.E Cummings – Pity This Busy Monster, Manunkind
4. Thomas Hardy – Transformations

 

Previous post

Bullet Proof...I wish...I was

Next post

19 juin 1993, Rennes, l'Espace

No Comment

Leave a reply