chansons

In Limbo

Écriture de la chanson : fin 1998
Travail en studio : 22 juillet-mi-novembre 1999
Travail en studio : juin 2000
Premier live : 13 juin 2000 (Arles)
Nouvel arrangement live : 28 avril 2001 (live @ NPA)

 

Une chanson de KID A sur laquelle le groupe a travaillé un moment avant de réussir à en faire quelque chose qui les satisfaisait. Pendant un certain temps, le groupe a hésité entre deux titres : « Lost at Sea » ou « In Limbo »… Petite particularité : C’est la première fois que l’on a vu Ed à un clavier !

1998-1999

Thom explique que l’idée de la chanson lui est venue après OK Computer, quand le succès l’a autant épuisé que déprimé :

I had this thing for a while where I was falling through trapdoors all the time, into like, acid flashbacks. I’d be talking to someone and then I’d be falling through the earth, and it went on for months and months, and it was really weird. And that was all happening towards the end of OK Computer. And that was all linked in with death. Seeing people dead, like, as I’m talking to you… It’s okay, » he says reassuringly, looking at my shocked face. « I’m better now. »
— Thom Yorke / Juice Magazine, octobre 2000

C’est en novembre que la chanson a pris forme, elle aurait été enregistrée pour la première fois après le concert donné à Bercy pour Amnesty International (le 10 décembre), du moins la partie chant, enregistrée alors qu’il est au volant…selon ce que dit Ed dans son journal (cf. supra)

22 juillet 1999

Dans le journal qu’il tient en ligne, Ed commence à nous raconter l’enregistrement d’In Limbo le 22 juillet. 9 mois après la première version enregistrée par Thom (sûrement sur son DAT), le groupe est content :

we move on to « lost at sea/in limbo » after only nine months work its starting to sound like its getting somewhere. good in fact.
— Ed O'Brien / 22 juillet 1999, journal en ligne

3 août 1999

Le 3 août, Ed nous raconte que Thom est satisfait  de son premier enregistrement, surtout son chant. Ed lui est bien content d’avoir pu rajouter un peu d’énergie là-dessus…

start by working on ‘lost at sea’. thom thinks weve already recorded the definitive version whilst in paris. not sure about that, mind you he admits that thats because of the way hes singing it (which hes only done with a tape alone whilst driving). i really like this new version, as much as anything for its relentlessness and energy.
— Ed O'Brien / 22 juillet 1999, journal en ligne

Le groupe fait une petite pause et revient au travail début novembre 1999.

 

mi-novembre 1999

Thom en est toujours à la version primaire, enregistrée il y a presque un an… Il n’en démord pas !

there’s also the paris version of ‘lost at sea’…….
— Ed O'Brien / mi-novembre 1999 (mis en ligne le 1er décembre), journal en ligne

4 janvier 2000

La page ‘N I G H T F A L L I N G’ est créée, puis intégrée au site radiohead.com

En consulter l’archive : http://www.radiohead.com/Archive/Site7/limbo01.html

 

A la même époque, d’autres nouvelles pages ajoutées sur le site officiel du groupe font référence à des bribes de la chansons :

  • Cette page par exemple, qui a pour nom ’FRoZZen, à l’époque de KID A :
    lundi-fastnet-irish seas.
    pharisle pharoah hebrides. knives out. catch da mouse. squash his head. put him
    in the pot. no sense it letting it go to wlud odsgfocggsg
    scygsdycoucgoudycgoucghoopfacedowninthecarpetifievergetupagainy
    gcygdscygsdygxdouxycuocgscgcygscgscgsocgsodcf.n o s o ulllaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhnosenseinlettingitgo.(ventriloqist)

– la page ’little one

– la page ’ivehadmyfill’  (archive)

 

De même, on retrouve quelques lignes des paroles dans le livret caché de KID A :

inlimbo (kid a hidden booklet)s

 

 

juin 2000

En juin la situation se débloque. Le groupe a eu raison de Thom, la chanson a été réarrangée !

the new songs are working pretty well now in the set….‘in limbo‘s still a little tricky but it’s more than made up by the way ‘the national anthem’ and ‘everything in its right place’ is going ………
— Ed O'Brien / 26 juin 2000 , journal en ligne

Ed apportera en 2001 quelques informations à propos de la loop de fin :

Q: « How was the loop at the end of ‘In Limbo’ recorded? It sort of sounds like seashore crashes. »

Ed: « That’s a bit of a software trick. It was just the sounds of the band – guitar, bass, drums – manipulated and distorted through a plug-in. »

 

Q: « Which plug-in? »

Ed: « It’s one of those funny things – we don’t want to give the game away too clearly. Portishead got really annoyed when it was leaked about the samples they were using before their album came out, because they were worried about other people using those samples. Part of the thing about working with computers is you spend a lot of time seeing what works. And once you fall upon something you really like and feel is yours, you’re quite loathe to give out all the information, because, well, you still have some use to be made of it, and you don’t want someone nicking your idea. We want to surprise people and get the most out of the instruments, boxes, and stuff we’re using. And the only way you do that is by not revealing anything. »

— Ed O'Brien / MC, janvier 2001

Thom Yorke se déclarera plus tard satisfait de l’ambiance que la chanson a su capturer.

Q: « Were you in effect suffering from a form of writer’s block? »

Thom: « It wasn’t really a writer’s block because words were coming out like diarrhoea but they were all awful! And I couldn’t tell the difference – which was much worse. But that was because, personally speaking, I’d lost all confidence. »

Q: « When and how did it come back? »

Thom: « It came back when we recorded ‘The National Anthem’. I really, really love that track. ‘Everything In Its Right Place’ I really, really love as well. And ‘In Limbo’ I’m still proud of just for the disorientating, floaty feel we managed to capture. It comes from this really peculiar place. »

— Thom Yorke / Mojo, juin 2001

13 juin 2000

In Limbo est jouée en live la première fois à Arles (France).

Voici une version de 2000, à Londres :

La chanson a régulièrement été jouée en live en 2000, un peu moins en 2001-2, très peu en 2003, et plus vraiment ensuite …

Thom la présente ainsi le 15 septembre lors du concert à Nijmegen :

This is a new song called In Limbo, it’s about when you’re leaving and when you come back..
— Thom Yorke / Concert de Nihmegen, 15/09/2000,

28 avril 2001

Radiohead donne un concert privé sur Canal +. In Limbo y est jouée dans un arrangement original : dès le départ, tous les instruments entrent en jeu, et Thom est à la guitare (alors qu’auparavant, il s’amusait avec le tambourin)

Par la suite, sur la partie américaine de la tournée, c’est Nigel qui s’occupera du tambourin !
2004

Thom a déclaré en 2004 que jouer la chanson en live était vraiment difficile, et qu’il était quasi impossible de reproduire certains sons de la version studio.

It’s a nightmare to play live. The cross rhythm is very hard to get right. And the fact that the guitars on the record are impossible to reproduce live. You can only hear two, but Jonny did loads of them, the mix is very subtle. Jonny hasn’t built a machine yet [to reproduce it].
— Thom Yorke / Rolling Stone, 2004

20 août 2008

Le groupe s’est  réessayé à la chanson en live deux fois, comme ici à WHite River.

Previous post

4 Minute Warning

Next post

Kid A

2 Comments

  1. 29 juin 2011 at 19 h 23 min —

    La fin de la traduction semble inexacte: un autre message au lieu d’une « autre personne » ?

  2. 30 juin 2011 at 15 h 52 min —

    Trad revue. Lundy, Fastnet, Irish Sea, vous avez reconnu la poésie de la météo marine (que j’écoutais aussi dans le temps parce que sur France Inter ils la donnaient juste avant le début de l’émission de Bernard Lenoir, souvenirs, souvenirs…)

Leave a reply