chansons

Bodysnatchers

Inspiration pour la chanson : 2003-2005
Travail en studio : 23 août 2005  –  septembre 2005 – 22 octobre 2005
Enregistrement studio : février 2006 – 1er mars 2006
Premier live : 1er mai 2006
Sortie sur album : 10 octobre 2006 (In rainbows)
Sortie sur single : février 2007 (Etats-Unis)

 

 9 juin 2003

L’album « Hail To The Thief » sort en plusieurs éditions. Sur l’édition spéciale, enrichie d’artworks, on trouve ce texte, qui contient le titre « bodysnatchers ». On peut donc penser que la chanson était alors en gestation.

 

2004

En 2004, on trouvait déjà quelques bribes de la chanson sur le site du groupe :

 

2005

En fin 2005, quelques indices nous étaient donnés sur la chanson au détour d’une illustration du calendrier Radiohead à sortir…

 

23 août 2005

Thom poste un message sur le blog du groupe, le Dead Air Space. Les dernières lignes sont des références à Bodysnatchers, que le groupe travaille certainement en répétition à l’époque :

Tue, 23 Augustfinal day in this sessioneverybodys wasted. expended i mean. energy wise i mean.
all in need of bowl of coco pops.
colins i s playing sleaz bass on mornin’ mi lord..
its sounds very heavy. err phat. ..like a freight train…
’the speakers ar e cracking’
ths is the last day of the session.. we start again in a couple of weeks
good,
i need to get away,
six days straight from 11 till late is enough for an old man like me.
need energy !i dont know. what do people write in blogs normally ?
i could write about how im finding it difficult to finish lyrics.
that there are giant waves of self doubt crashing over me and if i could allieviate this with a simple pill …
i think i wouldalthough it is a necessary part of the procedure. but that would be dull wouldnt it ?

i could write about watching V festival.. how i thought Dizzee Rascal stole it..

or ponder the imminent energy crises that awaits us even before our governments get their arse in gear over climate change.

or how amazing the sky is outside with the moon hiding behind fast moving clouds and the bats swooping close to your head.

which ? hmm

i have absolutely no idea what i am talking

Thom

 

30 septembre 2005

Sur le Dead Air Space, le groupe poste une photo qui montre un tableau où sont notés les titres des chansons qu’ils ont répété pendant leur session du travail du 19 au 30 septembre. Bodysnatchers est le 5e titre. A côté du titre, on trouve ces indications « -> bassline/lyrics/synths vocoder »

 

22 octobre 2005

Ed poste un message sur le Dead Air Space. Il explique que le groupe vient d’achever deux semaines d’enregistrement, et a priori, autant qu’il puisse en juger, « Bodysnatchers » est pas mal :

Sat, 22 October the dogs have gone to bed

friday night ……. the end of a two week session …….riffs and fragments of the songs going round my head …… its been great …. its always difficult to judge right now but i think we may have got ’bodysnatchers’ …… had a couple of sticky days at the beginning of the week but saw it through …. on a roll now ….. lots of stuff to be done yet, but so far so good…. the studio is fab, its so good to play in and listen…. you know what works and what doesn’t ….. the only problem is you will never hear what you do sound so good as the sound system is outrageous …. ths studio also sits on the edge of some beautiful woodland …. had a great ray mears moment in the wood today on a solitary walk when i came across some deer and hid behind a tree to watch them for a few minutes …… time to head off i’m really tired…. goodnight.

Ed

 

27 février 2006

Quelques photos postées sur le dead air space le 27 février 2006 indiquent qu’elles ont probablement été prises lors de la session d’enregistrement de la chanson :

thombodylisten (Thom qui écoute « body ») :

bodysnatcherstea :

bodysnatcheurbass :

 

1er mars 2006

Jonny laisse un message sur le messageboard de radiohead.com :

« We’re just finishing (Famous Last W’s) Bodysnatchers. ather good so far….better not turn my guitar down. »

 

1er mai 2006

Radiohead joue la chanson pour la première fois au Koko, à Camden (Londres)

 

6 mai 2006

La chanson est jouée pour la première fois par le groupe entier à Copenhague :

 

Le groupe va ensuite la jouer régulièrement en 2006, en testant deux version une courte, et une longue (moins fréquente), avec quelques paroles supplémentaires. La version de Copenhague ci-dessus est un exemple de la version longue avec les paroles suivantes :

i do not
understand
what it is
i’ve done wrong

full of holes
check for pulse
blink your eyes
one for yes
two for no

i’ve no idea what I am talking about
i’m trapped in this body and can’t get out

every time, every time…

has the light gone out for you
because the light’s gone out for me
you keep following like a dog
and it brought me to my kneesthey got a skin and they put me in
they got a skin and they put me in
all the lines run around my face
and for anyone else to seei’m alive

you kill the sound
move the back bone
a pale imitation
with the edges
sawn off

i’ve no idea what I am talking about
i’m trapped in this body and can’t get out

every time, every time…

has the light gone out for you
because the light’s gone out for me
it is the 21st century
it is the 21st century

you keep following like a dog
and it brought me to my knees
they got a skin and they put me in
they got a skin and they put me in

all the lines run around my face
all the lines run around my face
and for anyone else to see
and for anyone else to see

i’m alive

i see them coming


 

Pour un exemple de version courte, on peut écouter :

 

août 2006

Thom parle de la chanson et ses parentés dans le magazine anglais Mojo :

« It’s a little bit like Neu ! meets dodgy hippy rock. It sounds like that new Australian band Wolfmother – I really like them actually. They’re totally unashamed about what they’re doing. They just don’t give a fuck – and I really love that. »

 

10 octobre 2007

Le nouvel album du groupe « In Rainbows » est proposé au téléchargement avec le système du « pay what you want ». Bodysnatchers en est le second titre.

 

5 novembre 2007

La chanson est enregistrée en live pour la webcast :

 

22 novembre 2007

Fin septembre 2007, au moment où le groupe a décidé de plaisanter avec son public, des messages codés sont apparus sur le dead air space, dont un (le 20 soyons précis !) qui laissait apparaître, une fois décodé, la phrase « blink your eyes », une des paroles de la chanson.

JPEG - 47.7 ko
1er janvier 2008

Version diffusée en ligne par le groupe le 01 janvier 2008 lors d’une webcast :

février 2008

Aux Etats-Unis, le label ATO a choisi d’orienter sa promotion sur « Bodysnatchers ». Les radios ont reçu un CD promo de la chanson, et la statégie fonctionne bien, puisque la chanson se place au 10e rang des ventes au « Hot Modern Rock Tracks » !

La chanson atteindra même le 8e rang du classement Billboars des chansons alternatives le 23 février 2008 : http://www.billboard.com/#/charts/a…

Aucune autre chanson de Radiohead , depuis Creep en 1993 et sa troisième place dans ce classement, n’avait aussi bien marché aux Etats-Unis !

 

juin 2008

Sortie d’un Cd Promotionel d’In Rainbows avec deux chansons : « bodysnatchers » et « House of Cards », envoyé aux radios.

JPEG - 6.3 ko
JPEG - 163.7 ko
Previous post

Permanent daylight

Next post

Bullet Proof...I wish...I was

No Comment

  1. Diane
    9 juillet 2007 at 19 h 17 min —

    les paroles : « I’m trapped in this body and can’t get out »,  » blink your eyes one for yes two for no »…
    ça me fait penser à ce film : Le scaphandre et le papillon. Un homme qui se retrouve handicapé, qui ne peut pas parler mais écrit un livre en clignant des yeux pour choisir des lettres qu’on lui présente

  2. Paul
    16 décembre 2007 at 13 h 49 min —

    Wow quelle superbe référence…

  3. Thom
    18 décembre 2007 at 13 h 21 min —

    I do not

    Understand

    What it is

    I’ve done wrong

    Full of holes

    Check for pulse

    Blink your eyes

    One for yes

    Two for no

    I have no idea what I am talking about

    I’m trapped in this body and can’t get out

    Make a sound

    Move back home

    Pale imitation

    With the edges

    Sawn off

    I have no idea what you are talking about

    Your mouth moves only with

    someone’s hand up your ass

    Has the light gone out for you ?

    Because the light’s going out for me

    It is the 21st century

    It is the 21st century

    It will follow you like a dog

    It brought me to my knees

    They got a skin and they put me in

    They got a skin and they put me in

    All the lies run around my face

    All the lies run around my face

    And for anyone else to see

    And for anybody else to see

    I’m a lie

    I’ve seen it coming

    I’ve seen it coming

    I’ve seen it coming

    I’ve seen it coming

  4. Thom
    28 décembre 2007 at 14 h 10 min —

    Rectif :
    You killed the sound
    Removed backbones

    Rectif 2:
    Because le Light’s gone out for me

    Rectif 3:
    IT CAN follow you like a dog

    Rectif 4
    On the lines wrapped round my face X2

    Rectif 5
    Are for anyone else to see X2

  5. mynoé
    24 janvier 2008 at 21 h 34 min —

    Quand la dague émotion contrit mon cœur l’ensemble de mes membres comme d’un seul signe foisonne du frisson reptilien qui depuis la nuit des temps oblitère l’action et libère le tremblement.

  6. Bowl
    25 février 2008 at 17 h 56 min —

    pour le 2ème i’ve no idea… c’est what you are et pas what I am

    Bravo pour ce site magnifique

  7. 12 juin 2010 at 12 h 16 min —

    Oui, c’est un beau site. Mais pour info, ce que Thom chante à la fin de Bodysnatchers n’est pas « I’ve seen it coming », mais « Assez déconné, assez déconné, assez déconné, assez déconné ». En français donc.

  8. 12 juin 2010 at 19 h 25 min —

    YEEEAAAHHH trop fort !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 🙂
    Mais assez déconné pour le LP8 , We’re all waiting for it .

  9. 6 août 2012 at 5 h 39 min —

    Cette chanson fait sans doute aussi référence à la nouvelle de science fiction The Body Snatchers de Jack Finney dont l’histoire relate l’invasion de l’humanité par des extraterrestres qui s’avèrent être de vraies répliques de l’être humain. Ces sosies ne vivent que 5 ans et sont incapables de se reproduire ce qui mène inévitablement à la fin de l’humanité, de plus il sont dénués de toute initiative individuelle et créatrice.

    {« Pale imitation with the edges sawn off »}

    {They got a skin and they put me in}

    {All the lies run around my face

    And for anyone else to see}

Leave a reply