news

Apophenia

Entre deux missions d’analyses de données, l’américain Charlie Thompson (@RCharlie425) un analyste de la donnée (data-scientist pour les initiés), mélomane accompli (il joue et collectionne de plusieurs instruments) et grand fan du groupe devant l’éternel, s’est littéralement amusé à chercher scientifiquement quelle était la chanson la plus « dépressive » de Radiohead.

Radio cafard

Dépressive la musique de Radiohead? C’est en tout cas la réputation qui lui colle à la peau, et d’ailleurs, c’est à l’occasion d’une soirée entre amis où on lui a demandé de passer un truc « un peu moins dépressif » que lui est venue cette idée d’analyser toute la discographie et de déterminer statistiquement la véracité de ce postulat. C’est en bon « scientifique de la donnée » qu’il s’est investi dans cette quête.

Allergiques aux mathématiques, n’ayez pas peur, on parlera tout de même d’intensité lyrique, d’analyse lexicale émotionelle et il y a même de jolis graphiques en couleurs. Et pour les autres, on parlera d’opendata, d’API et du logiciel « R ».
Dans les grandes lignes, voici le cheminement qu’il a suivi pour déterminer la chanson la plus triste de Radiohead.

Where is Charlie?

Charlie est parti des données des applications Spotify et Genius disponibles en opendata. Ces deux applications proposent librement le contenu de leur jeu d’informations qui sont consultables via des API, littéralement des « interfaces de programme applicatifs », autrement dit du code informatique normé et sécurisé pour permettre le partage d’informations entre programmes (amis developpeurs pour Spotify c’est par ici et pour Genius, c’est par là)

Après avoir analysé les méta-données (toutes les informations rattachées à une chanson) de la discographie du groupe issues de Spotify et le contenu de toutes les paroles issu de l’application « Genius », il a croisé cette « matière première » avec une analyse lexicale émotionnelle Canadienne qui s’appelle « EmoLex »(NRC Word-Emotion Association Lexicon).

Cette dernière permet d’estimer les sentiments et les émotions véhiculés par les mots. 14812 mots anglais recensés, qualifiés et classés: sentiments négatifs, sentiments positifs et 8 émotions rattachées aux mots, comme la colère, l’expectative, le dégoût, la peur, la joie, la tristesse, la surprise, la confiance.

Une autre analyse des chansons de Radiohead va lui permettre de perfectionner son modèle.
C’est une analyse de données basée sur les 8 premiers albums du groupe qui va lui permettre de peaufiner son analyse en intégrant la densité lexicale (le nombre de mots utilisés dans une chanson) et la densité lyrique (le nombre de mots par seconde dans une chanson).
D’ailleurs cette seconde analyse nous apprend que la chanson «  I Will » sur HTTT est la chanson qui contient le plus de mots « forts » (i.e lourds de sens) et que la triplette Fitter Happier, A Wolf at the Door, et Faust Arp sont les chansons les plus « lyriques » (un linguiste aurait peut-être parlé de verbosité du fait du nombre de mots chantés).

Voici le joli tableau que cela donne

 

In Gloom

Enfin, il défini l’indice de tristesse (gloom index) qu’il calcule grâce au logiciel « R » pour toutes les chansons et tous les albums: plus cet indice est faible, plus l’album/la chanson est triste. Ce qui donne dans un graphique animé (fitteRhappieR).

Tout ceci pour arriver au résultat que 01ZpFhrMMqKPVCwyqXneVp , pardon, True Love waits,  est la chanson la plus triste de la discographie du groupe et qu’a moon shaped pool est l’album le plus triste de Radiohead.

Les mauvaises auraient pu dire que c’était évident, qu’il n’y avait pas besoin de se prendre le chou avec bidules statistico-mathématiques et des machins big-open-data pour arriver à ce résultat.

Ce n’est pas la première fois que l’oeuvre de Radiohead a fait l’objet d’une analyse de données. Souvenez-vous (n’en déplaise à Grumly ;)) le clip de House of cards  avait été réalisé à l’aide des données numériques collectées lors du chant de Thom (tous les détails techniques ici).

Et la musique dans tout ça?

Les résultats seraient sensiblement différents si la dimension musicale avait été intégrée dans cette analyse. La Musique est régie par le solfège et des principes d’harmonie, et la musique, le chant véhiculent eux aussi des émotions.
Et selon le message que vous voulez véhiculer, vous ne chanterez pas ni ne jouerez pas de la même façon (la voix, la musique ne seront pas les mêmes).
La tonalité, les notes, le rythme employés dans une chanson vont définir son « humeur », c’est à dire la façon dont elle va sonner (triste ou gaie), et selon la tonalité choisie par le compositeur, la consonance du morceau et ce que vous voudrez en exprimer par son intermédiaire seront donc différents (on passe rarement du Schubert ou du Chopin dans un cortège de carnaval ou du Carlos à un enterrement).

Certes, certes, mais dans cette société de l’évaluation, ça donne quoi en termes de classements?

Voici le top 10 de son analyse des 10 chansons les plus tristes de Radiohead:

1  True Love Waits
2 Give Up The Ghost
3 Motion Picture Soundtrack
4 Let Down
5 Pyramid Song
6 Exit Music (For a Film)
7 Dollars & Cents
8 High And Dry
9 Tinker Tailor Soldier …
10 Videotape

 

Top 10 des chansons les plus tristes  de Radiohead (d’après les utilisateurs de spotify)

1 We Suck Young Blood
2 True Love Waits
3 The Tourist
4 Motion Picture Soundtrack
5 Sail To The Moon

6 Videotape
7 Life In a Glasshouse
8 Tinker Tailor Soldier Sailor…
9 The Numbers
10 Everything In Its Right Place

Top 10 des chansons contenant le plus de mots tristes:

1 High And Dry
2 Backdrifts
3 Give Up The Ghost
4 True Love Waits
5 Exit Music (For a Film)
6 Karma Police
7 Planet Telex
8 Let Down
9 A Punch Up At a Wedding
10 Identikit

 

Previous post

Des racines et des ailes

Next post

30 mars 2017, American Airlines Arena, Miami

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.