les membres du groupe et leur univers

The Darkness

Mais qui fait des reprises de Radiohead à la sauce heavy metal, comme « Street Spirit (fade out) sur votre nouvel album.

Dan : C’est vrai, on s’est essayé à du « gallopin’ métal » sur cette chanson qu’on adore. On la joue depuis longtemps, en fait. On avait fait une session pour une radio où on nous demandait de faire une reprise et le seul groupe qu’on aime tous dans The Darkness, c’est Radiohead. « The Bends » et « OK Computer » nous mettent tous d’accord. Alors on l’a faite, mais à la manière d’Iron Maiden.

Justin: Mais on se sent plus proche d’AC/DC, Fleetwood Mac ou Queen, musicalement, que d’Iron Maiden. En fait, dans le heavy metal, ce qu’on préfère, c’est l’art, l’imagerie, comme les pochettes de disques d’Iron Maiden. Pour nos propres pochettes, on s’en est inspiré, particulièrement pour le deuxième album (pochette ci-contre).

En matière de pop, sur votre premier album, le titre « Friday night » me fait penser dans les intonations de la voix à The Cure, c’est dire !

Justin (il rit). Ah quand même ! Dans chaque chanson que nous écrivons, nous essayons d’explorer un style, une ambiance différente, autant que possible. Nous avons essayé le « gallopin’ metal » sur Radiohead et ça fonctionnait, alors on l’a gardé. Sur l’album, la chanson « Forbidden love », par exemple, a une intro hispanisante et le reste assez proche du son des 50’s et 60’s. Si ça nous plait, on ne s’interdit rien.


 

La fameuse reprise de Street Spirit :

Previous post

Nuit de Chine

Next post

Elijah Wood

No Comment

Leave a reply