presse

review de No Surprises/Running From Demons

Janvier 1998, rock Sound #55.
Par Laurent Garcia.
 
‘No surprises, Running from demons’
 
Ainsi donc, l’année 97 fut celle de Radiohead. Jamais (ou très rarement) groupe n’aura, comme en cette période bénie des dieux pour eux, connu telle unanimité, et jamais unanimité n’aura paru aussi légitime et justifiée. Et alors, qu’un nouveau single, avantageusement accompagné de cinq inédits (inédits! on croit rêver…), vient enfoncer le clou pourtant déjà six pieds sous terre, on ne peut néanmoins s’empêcher de songer au chemin parcouru, artistiquemet parlant, depuis les balbutiements bruyants, maladroits mais nécessaires de "Pablo honey", jusqu’à ce "No surprises" beau à pleurer, pas loin d’être ce qu’on a fait de mieux dans le registre "et la lumière fut". Ajoutez un "Pearly" dans un registre proche de Suede des débuts ou un "Bishop’s robe" pour nouveau sommet mélodique (que ces types doivent s’aimer pour dégager une telle harmonie…), et cet EP collector que l’on devrait s’arracher en moins de deux apporte la preuve définitive que les cinq d’Oxford n’ont une fois de plus pas eu à trancher entre émotion, prise de risque, inspiration et chiffres de ventes. Radiohead a tout.

Previous post

Review des maxis No Surprises

Next post

We Agree

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.