presse

Radiohead à Nîmes : nous y étions (live-report)

Olivier, le grand reporter dans les salles de concert de France et de Navarre de MusiqueMag, était à Nîmes hier soir pour la deuxième prestation de Radiohead.

Hier soir, l’amphithéâtre gardois accueillait pour le deuxième soir de suite les Anglais de Radiohead. Le groupe reprenait sa tournée après quinze jours d’interruption suite au décès d’un membre de leur équipe technique à Toronto. Un concert dans les arènes est déjà en soi un moment de grâce innoubliable, mais hier soir, Radiohead nous a offert un set de plus de deux heures qui restera pour longtemps encore gravées dans nos mémoires et dans la pierre romaine.

Pas moins de 24 morceaux, dont un gros tiers différent du concert de la veille, des pépites comme « Climbing Up the Walls », « Exit Music (for a Film) », « Street Spriit (Fade Out) », « There There, et bien entendu les titres du dernier album qui pour certains se révèlent en live, comme ce »Morning Mr Magpie » d’anthologie ! Sur scène, le quintette est renforcé par un batteur supplémentaire, nécessaire à certaines chansons électro. ThomYorke effectuera tout au long du set des danses d’épilepthique comme lui seul en a le secret (non, je n’aurai plus jamais honte de danser n’importe comment).

Mais ce que l’on retiendra avant tout, c’est cette voix, limpide, claire et juste. Cette justesse avec laquelle tous les titres de Radiohead sont joués ce soir, cette justesse et cette harmonie qui se combinent naturellement sans aucun faux pas. La musique de Radiohead se ressent, se vit, rappelle des instants de vie, fout des frissons mais ne laisse surement pas insensible. C’est K.O que nous ressortons des arènes, les yeux pleins d’étoiles et remplis d’une joie incommensurable d’avoir une fois de plus été au bon endroit, au bon moment.

C’est à Bercy au mois d’octobre que nous retrouverons les anglais avec à coup sûr un concert complètement different de celui auquel nous avons assisté ce soir. Car c’est aussi ça qui fait la force de ces anglais si simples et si géniaux.

Previous post

11 juillet 2012, Nîmes, Les Arènes

Next post

Rencontre avec des fans #2

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.