chansons

Nothing touches me

Le thème de la chanson est assez particulier, puisqu’elle parle d’un artiste qui passe sa vie en prison ou il a été enfermé pour pédophilie… C’est pas nous qui le disons, mais Thom qui a déclaré dans Curfew en novembre 1991 :

Thom: « Erm … well, ‘Nothing Touches Me’ is based on an artist who was imprisoned for abusing children and spent the rest of his life in a cell painting, but the song is about isolating yourself so much that one day you realise you haven’t got any friends anymore and no one talks to you. »

Q: « Sounds pretty miserable – but your music is quite happy, isn’t it? »

Thom: « Yeah, I’m just aggressive and sick. »

Twenty minutes later, Thom reveals that he doesn’t really know what the songs are about.

— Thom Yorke / Curfew, novembre 1991

 

Le peintre dont parle Thom est aussi celui qui l’a inspiré pour l’art informatique qu’il créait à l’université d’Exeter.

Il s’agit également pour Thom d’une chanson sur l’isolement, qui fait que, quand il devient trop profond, l’on ait absolument plus aucun ami , ni personne à qui parler.

 

octobre 1991

La chanson date de l’époque On A Friday. Enregistrée aux Courtyard Studios, elle figure sur la Manic Hedgehog demo.

 

13 juin 1992

Le groupe interprète la chanson lors d’une Evening Session sur BBC1.

Previous post

You

Next post

Fin octobre 1991, Oxford, Jericho Tavern

No Comment

Leave a reply