chansons

Innocents civilian

Une bonne blague ! C’est un peu le titre qu’on pourrait donner à cette chanson… En 1999, Ed s’est mis à Internet. Il tient un journal en ligne où il raconte l’enregistrement des futures chansons. Tout le monde est au taquet, et la moindre phrase fait fantasmer… aussi bien les fans (c’est presque pardonnable) que la presse. Et le groupe décide de s’amuser un peu de tout ça.

Sur le message board du site radiohead.com, et sur le journal en ligne, un jeu d’intox est développé par Ed, Thom et Nigel. Le but : faire croire qu’un chef d’oeuvre vient d’être écrit…

 

janvier – février 2000

Nigel lance les hostilités et la rumeur :

ps. great new song ‘Innocents civilian’ (ask thom)
— Nigel Godrich Message Board, 19 janvier 2000

Ed explique qu’il voudrait bien passer les bandes… mais on ne les trouve plus :

[…] go on message board and someone asks us about ‘innocents civilian’. so once we get off the web we decide to put up the master tape of it. can’t find it anywhere which is incredibly strange. it’s got to turn up.
— Ed O'Brien / 7 février 2000, journal en ligne

Nigel en rajoute une couche :

Its a secret new song that isn’t quite finished, but it sounds like one of those huge hits …you know like, classic rock sort of ballad. He gets a bit squiffy when I tell people about it just cos it’s probably our strongest song at the moment.
— Nigel Godrich Message Board, 8 février 2000

idem pour Ed qui prend la précaution de poster aux deux endroits. Lui aussi déclare que c’est un chef d’oeuvre et fait mine d’avoir très peur d’un vol… :

innocence, civilian is a fucking masterpiece the likes of which we have never up till now committed to celluloid
— Ed O'Brien / 8 février 2000,Message Board

[…] still can’t find the master tapes to ‘innocents civilian’ and beginning to worry. worst case scenarios even being aired ie the u2 case when some of their rehearsal tapes went missing and ended up being sold as bootlegs. […]

— Ed O'Brien / 8 février 2000, Journal en ligne

Le 17 février, Thom entre en scène et fait comme si le groupe lâchait l’affaire. Puisque les pistes ont été dérobées, eh bien tant pis…

kkeep it. its yours we dont want it. i never did like the marching gunfire thing. a bit heavy handed.
— Thom Yorke / 17 février 2000, Radiohead Message Board

A la même époque sur le site internet de Radiohead.com, quelques pages comportent les mots “innocent civilians”, comme par exemple primelist09.html, mélés à des paroles de Sit Down, Stand Up…

mai 2000

En conférence de presse, Ed lâche le morçeau. Tout ceci était bien une blague… Au départ, il y a bien eu une chanson enregistrée au tout début de l’année, lors d’une session dont le but était d’exacerber la créativité de chanson , mais elle était vraiment mauvaise…

Ed: “Nigel was really good because he said… We had this thing at the beginning of the year, and Jonny apparently didn’t enjoy these two weeks… We’d completed some songs, and we hadn’t completed others. And we were starting, you know we had a break after Christmas, and he said ‘right, let’s split up into two groups’. And we had two weeks. And we had two weeks of totally… I mean it was a real workshop experimental stuff. And I think we got a lot of that stuff out of our system. The rules were, nobody was allowed to play drums, nobody was allowed to pick up a guitar, the only thing that could be used were electronic, you know, computers, synths etc. etc. It was really good fun. 20% of it was good, and the other 80% was utter rubbish. You realize that sometimes it can be quite valid of… just this phrase of ‘throw some shit at it’. You know, just be random.”

Q: “Was much of it used from that, those experimental stages?”

Ed: “Bits… I mean… There’s one track that’s possibly going… that will come out next year. No, but not a lot. There was stupid stuff at like midnight, there’s a track called… that we nicknamed ‘Innocents Civilian’, that does have us treading on the gravel outside.”

— Ed O'Brien / 27 juillet 1999, journal en ligne

le 7 août 2002

La tournée estivale de 2002 est assez particulière. A cette époque, le groupe peut encore se permettre des petites tournées intimes, dans les pays chauds, à la rencontre des fans, et ça sera le cas en 2002, où les nouvelles chansons sont testées devant 2000-3000 personnes, dans des auditorium…

Le dernier concert de la tournée, le 7 août est un moment magique pour tous. Le groupe a prévu de faire une chose inédite : faire une pause au milieu du concert, et demander au public de qu’il veut entendre… Ce moment est symbolisé sur la set list par … “Innocent Civilian…” ( Radiohead s’attendait vraiment à ce que le pire soit réclamé !)

setlist2002-08-07

le 12 mars 2008

Sur Youtube, une chanson déclarée inédite de Radiohead est postée, avec pour titre… Innocent Civilian… La voix est proche de celle de Thom Yorke, mais non, il s’agit de “Some Things Must go this way” de Palo Alto…

Cet article de Pitchfork s’amuse d’ailleurs bien de la nouvelle “blague” :

http://pitchfork.com/features/ordinary-machines/9086-innocent-civilians/

Previous post

Myxomatosis

Next post

"Captive State" / George Monbiot

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.