news

Elégance de la langue anglaise

Phil Selway a été littéralement assailli lors de son concert du 21 mai à Liverpool : les envoyés de partout se sont jetés sur lui comme la misère sur le pauvre monde dans l’espoir de lui arracher quelques bribes d’information. C’était sans compter sur l’élégance des tournures anglaises qui permettent de se défiler tout en donnant l’apparence de répondre poliment (toujours très poli le Phil). Dans cette émission à destination des hispaniques expatriés en Angleterre, et intitulée Adictos al Ruido, on n’apprendra donc pas grand chose : Phil lâche que c’est l’album qu’ils ont réalisé le plus vite (sans blague ?) indiquant sans doute par là qu’ils sont restés assez peu en studio et…vient la question sur la prochaine tournée. Et là patatras, sommé de dire s’ils envisageaient maintenant de partir en tournée, Phil répond :

 « We’re getting it together at the moment, we’ll see » (vers 47’)

Source : [http://adictosalruido.com/2011/05/aar-uk-132-radiohead-phil-selway/->http://adictosalruido.com/2011/05/aar-uk-132-radiohead-phil-selway/] 

Quelque chose comme « on organise ça en ce moment donc on verra » ce qui n’est pas de très bon augure dans l’immédiat. Qu’est-ce que ça peut vouloir dire ?

1. On n’a encore jamais joué ces p..d’chansons en live, si Jonny arrive à nous refaire l’orchestration avant Noël, on part.

2. On a licencié tout le personnel de management pour éditer ces journaux, si on trouve un tour operator qui nous engage, on se lance à l’automne.

3. On n’a pas encore dit à Ed qu’il partait pas avec nous en tournée, s’il accepte de préparer les cocktails d’après concert, c’est jouable.

A part ça, il paraît que Fleet Foxes hurle à la lune qu’ils vont partir en tournée à l’automne avec un supergroupe…ils vont bien finir par lâcher le nom (encore que s’ils le lâchent pas, c’est encore plus sûr : tous ceux qui approchent Radiohead de nos jours font voeu de silence apparemment).

Previous post

Ce soir sur France Inter...

Next post

Hunting Bears

No Comment

  1. Avatar
    4 juin 2011 at 6 h 20 min —

    Pas mal la raison n°3 !

  2. Avatar
    4 juin 2011 at 18 h 07 min —

    J’aurais pas essayé de vous faire aimer les Fleet Foxes en vain, alors !

    Moi y’a un truc qui me turlupine dans cette histoire, j’vous explique. Après la sortie de l’album, y’a bien des tas de médias qui ont dû leur réclamer des interviews, et là encore cette semaine pour les 10 ans d’Amnesiac y’a bien dû y avoir des radios ou journaux qui ont eu l’idée de faire une émission spéciale ou un article pour fêter la chose et qui seront allés les solliciter (si on parlait pas de TKOL, va savoir, ils auraient pu accepter, on pouvait au moins tenter le coup non ?), et quand Jonny, Ed et Colin sont allés à la radio ça et là pour parler de tout sauf TKOL, il avait bien dû être convenu à l’avance qu’on n’en parlerait pas, enfin je ne sais pas comment fonctionne tout ça mais moi je me demande : comment se fait-il que personne parmi ces journalistes qui ont reçu des fins de non-recevoir n’ait au moins fait fuiter la lettre de refus ou quoi, qu’on sache au moins en quels termes leur management formule ce refus, ce serait déjà un début de commencement de piste sur l’intention qui guide ce silence… ou pas.

    Les premières déclarations de Phil l’autre jour m’avaient d’abord donné l’impression qu’il s’en foutait un peu de TKOL, mais ensuite en y repensant je m’étais dit qu’en fait en trois petites phrases il avait plus ou moins répondu à toutes les principales critiques, ce qui laissait penser que si ils ne lisent pas eux-mêmes ce qui s’écrit sur eux dans la presse et sur internet, au minimum leur management doit leur faire un topo et leur donner ce retour. Voyez-vous même (comme je suis grave à décortiquer trois pauvres phrases et en faire une dissert) :

    1. Les moqueries sur la Lotus dance : « J’ai trouvé que la danse de Thom dans la vidéo de « Lotus Flower » était bonne et qu’il était étonnant dans cette vidéo. Si ça avait été moi, j’aurais fait la danse des canards et je m’en serais contenté. » Il a l’air de s’en contreficher, mais en fait voyez comme il prend la défense de Thom et pousse l’humilité jusqu’à dire que lui à sa place il aurait fait n’importe quoi, il vaut mieux laisser ça à Thom.

    2. TKOL est trop court : « Avec King of Limbs, nous savions tous que ça ne serait pas un album immédiat mais il y a beaucoup de grands albums qui ne durent que 38 minutes. » Il défend ce format, d’ailleurs son propre album étant encore plus court, on ne s’attendait pas à ce qu’il exprime un désaccord là-dessus.

    3. TKOL est un album moins puissant que les précédents : « C’est toujours la même histoire du truc dont l’effet grandit peu à peu. Tous les disques que nous avons faits étaient une réaction au disque précédent et King of Limbs continue la même tradition pour nous. » Il se rassure comme il peut sauf que cette fois-ci, moi je ne suis pas complètement sûre que TKOL ait intrinsèquement le potentiel pour devenir énorme avec le temps, mais Phil semble y croire, lui.

    Bref je m’étais bien rassurée toute seule avec ma petite démonstration que tout va bien, Phil défend TKOL y’a pas de malaise et on verra bien ce qu’on va voir avec le From The Basement qui remettra les pendules à l’heure (l’association des mots « behind the scene footage » + Grant Gee entretenant pour l’instant ma boîte à fantasmes, en plus du live lui-même…).
    Mais là le Phil aujourd’hui il me déprime à nouveau, c’est toujours la même histoire que Stanley, c’est un album de transition, vite fait, je sais pas, moi j’ai du mal à croire à ça. A moins que vite fait veuille juste dire que ça a bien fonctionné, qu’en faisant leurs trucs solo en parallèle ça a mis de l’air frais dans les rouages et qu’ils se sont moins pris la tête en vase clos pour faire cet album, je sais pas.

    Pour les concerts de toute façon, si il y a une tournée de prévue c’est pas Phil qui va l’annoncer comme ça au détour d’une interview sauvage à la fin d’un concert solo, ça va de soi. Moi pour ça j’ai aussi tendance à être très terre à terre et à penser qu’on n’en sait rien, si ça se trouve l’un d’eux pour des raisons familiales ou autre ne peut pas prévoir de partir en tournée en ce moment, ce genre de choses, enfin je veux juste dire que pour moi c’est des êtres humains qui font de la musique et qui à ce stade de leur aventure commune ne veulent plus faire de grands plans et voient juste au fur et à mesure ce qu’ils ont envie de faire, c’est tout.

    (Et je vous jure que tout les jours je me promets de faire silence moi aussi, de ne plus écrire sans arrêt des commentaires à rallonge dont j’ai honte moi-même car j’ai vraiment l’air d’avoir rien d’autre à foutre que vous emmerder avec mes blablateries interminables. Mais y’a toujours un truc qui me donne envie de réagir. Sorry.)

  3. Avatar
    5 juin 2011 at 10 h 31 min —

    Un point de vue « neutre » ça sert pas à grand chose. On va pas le forcer à ne pas donner son avis, ses goûts de critique,
    par contre là il y avait de la rancoeur. S’il avait été accrédité traditionnellement par les attachés de presse (et non le groupe, encore une fois) en 2008, est-ce qu’il aurait eu le même point de vue sur la même musique du groupe ? Pas sûr…

  4. Avatar
    5 juin 2011 at 10 h 36 min —

    mon message précédent était pour la news précédente sur l’émission d’inter, désolé…

  5. Avatar
    5 juin 2011 at 12 h 24 min —

    « We’re getting it together at the moment », ça veut juste dire « On est en train d’organiser tout cela. »

  6. Avatar
    5 juin 2011 at 21 h 56 min —

    Oui, mais c’est à peu près la même expression qu’a utilisée Colin dans une autre intervention: « on y pense », « on organise tout ça », avec l’ambiguïté sur le « together »: « on s’y met ensemble »…enfin une expression qui ne veut pas dire grand chose!

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.