news

Circulez, y’a rien à voir!

Le monde fait de bulles d’air de twitter s’était bien sûr enthousiasmé pour la promesse d’un échange de tirs  entre Moby et Thom Yorke: les deux vieux de la vieille ne se sont pas laissés prendre au jeu et se sont immédiatement entretenus  l’un et l’autre pour dire qu’il n’y avait aucune polémique entre eux, juste un échange d’idées…on a le droit non?

 

Previous post

Un vieux musicien de 80 ans et "a 45 yr old Luddite"

Next post

Un élève modèle et un nouvel office chart

4 Comments

  1. valerie
    28 novembre 2013 at 0 h 04 min —

    Il se fait beaucoup d’ennemis: espérons qu’il a bien payé ses propres impôts, qu’il ne détourne pas les petites filles qui sortent de l’école et qu’il n’a jamais frappé sa grand’mère: il y a eu une époque où Robert Del Naja s’était fait embarquer dans une affaire louche qui avait pour seul but de lui fermer la bouche…
    Je trouve étrange qu’il ne se soit pas exprimé du tout sur la fin de la tournée d’Atoms for Peace: en fait il ne twitte depuis un bon moment que sur des sujets politiques(et même 10 mn avant l’un des derniers concerts au Japon). Mauro Refosco et Flea avaient l’air de regretter que ce soit déjà la fin: ce qui est même étrange chez Flea, c’est qu’il ne parle jamais de RHCP. Il remercie les fans d’être venus, il s’extasie sur les pays qu’il visite, mais jamais le nom du groupe n’est prononcé et, en particulier, lors de la polémique ouverte par Chad Smith au Brésil (qui ne s’est pas signalé comme très fin sur ce coup), rien du côté de Flea, pas un mot. Est-ce que ce n’est pas lui qui attendrait beaucoup de la renaissance générée par Atoms for Peace? Est-ce que ce n’est pas son second souffle? L’aventure ne serait peut-être pas terminée alors? Spéculons, spéculons…

  2. Avatar
    28 novembre 2013 at 21 h 17 min —

    Intéressant tout ça, c’est un truc de dingue cette histoire de petite porte dérobée … on croit rêver… et on s’étonne après que le quidam soit lassé de toute cette hypocrisie…
    merci Valérie pour ces news !

  3. Avatar
    29 novembre 2013 at 10 h 08 min —

    C’est surtout rigolo de s’offusquer de telles pratiques à une époque où les moyens de communication sont pléthore et où les lobbyistes n’ont pas vraiment besoin de petites portes pour peser sur les décisions du politique.

    il a de drôles d’énervements parfois.

  4. valerie
    1 décembre 2013 at 22 h 27 min —

    Je crois que c’est surtout symptômatique d’un pays où les institutions financières font figure de religion nationale et où les liens entre financiers et Etat mettent en péril la démocratie. Il y a plein de « traditions » de ce style en Angleterre (les moutons de la City c’est pas mal non plus)et c’est plus que symbolique.
    Merci @nico pour les références du livre de Nicolas Colin et Henri Verdier, L’Âge de la multitude. Beaucoup d’échos avec des débats actuels sur la notion de biens communs en particulier: cf. l’interview de Michel Bauwens sur http://www.wedemain.fr

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.