chansons

Black Star

Inspiration pour la chanson : 1994 ?
Enregistrement studio : avril 1994 (RAK studios)
Premier live : 13 mai 1994 (Césène)
Sortie sur album : 13 mars 1995 (The Bends)
Dernier live : 24 juin 2006

Ca n’a jamais été une des chansons les plus marquantes du groupe, c’est simplement un bon titre sur The Bends, très doux, très mélancolique, mais ça n’en reste pas moins un de leur préférés, certainement parce que le texte fait appel à des choses très personnelles. Il arrive encore qu’il soit joué actuellement.

 

1994

L’inspiration du groupe, et surtout de Thom pour cette chanson n’est pas très claire. Les paroles ne sont pas très explicites… Thom l’a introduite de manière assez étonnante lors des tournées de 95-96, par exemple en disant qu’elle traite du :

Sex in the morning. Which is the best time to have it. As long as you’ve cleaned your teeth before hand
— Thom Yorke /

 

Et voici l’introduction à Paris, La Cigale en 1996 :

This is a song on The Bends which is about… no, no… it’s about kinda, trying to cope with reality and real life and it’s fucking… y’know, real life’s really really boring. ThatÍs why we do this.
It’s called Black Star.
— Thom Yorke /

 

Thom l’a également présentée comme un hommage à Harry Niellson :

If Harry Niellson were alive today we’d beg him to sing this. He was dead however, so I had to bloody do it. Sober.
— Thom Yorke / Answerphone, 1995.

 

Mais qui est donc ce fameux Harry Niellson que Thom aurait supplié de chanter sa chanson ? Un chanteur des années 70 apparemment, (dont le nom exact est Harry Nillson, je ne sais pas si c’est Thom qui a mal orthographié le nom ou ceux qui ont transcrit ses propos) dont le tube (que vous connaissez, si si je vous assure !) était « Everybody’s talkin’ », sûrement encore un de ceux qui ont influencé Thom.

 

Et puis, il y a aussi les Sumos, et le livre de ‘A Brief History of Time’ de Stephen Hawking. Vous pensez qu’il n’y a aucun rapport ? Thom vous prouve que si :

Thom: « Which is… what’s it called? Oh yeah ‘Black Star’.

DJ: « You’re not good with names, Thom, are you?

Thom: « No or words actually I have to force myself to learn them.

[Play ‘Black Star’]

Thom: « Thanks.

DJ: « So tell me about the song where does it come from, Jonny?

Jonny: « Which song?

DJ: « The song you just did.

Jonny: « It’s infleneced by two things. One being a book by someone called Stephen Hawking called ‘A Brief History of Time’ and also in the sport of Sumo wrestling a black star is a bad mark put on a score sheet when a wrestler commits a foul.

DJ: « Okay that’s two different themes here.

Thom: « Oh they connect though definitely.

Jonny: « Large bodies moving.

DJ: « Where does the magic, when it happens, where does it come from? Who does your lyrics?

Thom: « Mostly drugs.

DJ: « So that’s how it happens? [laughs]

Jonny: « Lennon speaks to him…

DJ: « That’s where you learn about Sumo wrestling and everything…

Thom: « Yes, Lennon speaks in my dreams.

DJ: « And the next morning you’d have a song ready, huh?

— Thom Yorke / P3, 2 juillet 1994

 

22 avril 1994

Le groupe est en studio et enregistre de nouveaux titres pour le prochain album, parmi lesquels « Black Star ». Comme le rapportent les membres du groupes dans Answerphone, il est à noter que pour la première fois, ce n’est pas avec John Leckie, leur producteur depuis le début, qu’ils vont enregistrer « Black Star », mais avec le jeune assistant de ce dernier, un certain Nigel Godrich. Ca va tellement bien se passer (ambiance de fête + moins d’une heure pour enregistrer la chanson), que la collaboration va continuer très longtemps.

 Phil – Bit of a watershed during first RAK sessions – recorded in an afternoon, it got our creative juices flowing again.
Ed – This was recorded when John (Leckie) was away for a day – we rehearsed the song for about an hour then recorded it.
Jonny – This was done when John Leckie was at a wedding – there was a real ‘teacher’s away’ larkiness to that day, hence the ace raggedness of the playing.
Colin – Wow! Fave ‘heavy’ rock number.
— Answerphone avril 1995

 

 

13 mai 1994

Le groupe joue la chanson pour la première fois à Cesène, Italie.

 

août 1994

Sur la tracklist (écrite à ma main par Thom Yorke) de cette K7, on peut lire le titre de ’Black Star’ dans la première colonne, celle des chansons que le groupe destinait au futur album, avec toutefois la mention « rough », ce qui singifie que le travail de mixage n’est pas encore tout à fait terminé.

bendstape

 

13 mars 1995

La chanson sort sur le deuxième album du groupe « The Bends ».

 

Previous post

Sulk

Next post

2 juillet 1994, Roskilde

No Comment

  1. PidGi
    13 juin 2008 at 14 h 59 min —

    Harry Nilsson est surtout l’auteur de deux autres hits des 70’s : Without you et Everybody’s talkin’ (tiré du film Maccadam Cowboy)

Leave a reply