news

Ask Jonny

The Guardian vous laisse poser des questions à Jonny Greenwood au sujet de ses musiques de films. Une vraie collection désormais avec la sortie de la bande originale de « You were never really here » de Lynne Ramsay.

https://www.theguardian.com/film/filmblog/2018/mar/01/send-us-your-questions-for-jonny-greenwood-oscars-phantom-thread?CMP=twt_gu

A propos, les Oscars, c’est dimanche prochain…

 

Previous post

Un nouvel entrain!

Next post

Dark streets

5 Comments

  1. 2 mars 2018 at 9 h 29 min —

    Assez impatient d’entendre cette BO. J’étais pas allé voir le film au ciné car suis vraiment pas fan du précédent film de Ramsay et de son style très alourdi, et que j’avais quand même dû me re-coltiner pour ré-entendre les compos de Jonny. La sortie de ce nouvel album coïncide avec la sortie UK du film, y a déjà de très bons retours sur la musique.

    Et je croise les doigts pour les Oscars. Des nommés, Jonny est de loin et sans aucun doute mon préféré, donc il doit gagner 😀 Je trouve que Zimmer a signé une de ses pires compos (même son boulot sur Blade Runner m’a davantage plu, et c’est sorti la même année), Desplat est un de ceux que j’apprécie le moins de sa génération, je le trouve jamais très inspiré, et Burwell a été un peu dessous de ses grandes capacités sur 3 Billboards (je préfère sa BO de Wonderstruck, sortie la même année aussi). Y a que John Williams pour qui je garde une grande affection, j’avais trouvé sa BO de Last Jedi légère et efficace, même s’il se renouvelle pas tant que ça au fond.

  2. 3 mars 2018 at 9 h 03 min —

    Un 1e extrait : https://soundcloud.com/invadauk/jonny-greenwood-dark-streets

    Jonny sur twitter : « The score is a mixture of string music, electric guitar and some sparse rhythms »

  3. valerie
    3 mars 2018 at 20 h 55 min —

    Merci Blaste…ça ressemble à du CAN non? C’est tout à fait autre chose encore que les précédentes musiques de film, il a sorti cela maintenant pour montrer qu’il est un compositeur prolifique? Quand on voit le nombre de concerts qu’ils vont faire cet été, les multiples projets de Jonny et de Thom (et de Ed s’il arrive à finir son album), on se dit que leur créativité est au beau fixe, qui eût cru que 2018 serait une année aussi excitante?

    • 4 mars 2018 at 14 h 59 min —

      J’ai écouté qu’une seule fois la discographie de CAN, je ne saurai pas trouver de correspondances, peut-être qu’un autre membre saura échanger là-dessus.
      Perso, ce morceau me rappelle l’ambiance de la BO de Bodysong dans cette expérimentation assez pointue (cette percu me rend dingue…), donc oui, il est surement revenu à ses « racines ». La musique de We Need to Talk About Kevin me donnait déjà cette impression d’expérimentation débridée assumée (j’aimerais pouvoir écouter la BO indépendamment du film pour avoir un meilleur avis dessus) : peut-être qu’il se lâche davantage quand il compose pour d’autres que PTA, car sa BO pour Norwegian Wood m’avait aussi semblé plus « sauvage ».

      J’attends beaucoup de la BO de Suspiria, j’espère qu’ils l’éditeront aussi en album car d’avance, je pense pas aller voir le film. D’ailleurs, je me demande pourquoi on n’en a aucune nouvelle, apparemment ils ont fini de le tourner début mars l’année dernière… Surtout vu l’emballement autour du dernier film de Guadagnino.

  4. The thief
    5 mars 2018 at 14 h 04 min —

    Cet extrait est trop synthétique pour ressembler à du Can, et trop minimaliste aussi. Mais il y a plein d’autres groupes allemands auxquels on peut penser Tangerine Dreams, Neu, Harmonia. Il est un peu court pour rentrer dedans. Le synthe rappelle le son du VCS3

Leave a reply