news

Adam Buxton podcast

Vous pouvez écouter une conversation, not so serious, de Jonny avec Adam Buxton…

https://soundcloud.com/adam-buxton/ep-63b-jonny-greenwood-phantom-thread

Vous trouvez un résumé du podcast ici: http://www.nme.com/news/music/radiohead-jonny-greenwood-talks-slightly-nauseating-bromance-paul-thomas-anderson-2239122

Très 2ème degré comme d’habitude, Jonny parle (et joue à la fin un extrait de « HOuse of Woodcock ») de sa « slighly nauseating bromance » avec PTA qui l’aurait poussé dans ses retranchements en prétendant que la musique de RH n’étant pas assez romantique, il voulait des cordes et de l’emphase pour son film. Dont acte. Adam défend RH en expliquant qu’il y a beaucoup de romantisme au contraire chez RH,mais très ironique il faut le dire.

A Adam qui lui demande s’il ira à la cérémonie des Oscars, il se montre plutôt hésitant même si c’est PTA qui décidera sans doute: « ma femme trouve ça ridicule, personne ne veut me voir suant à grosses gouttes, emprunté et mal à l’aise… » Adam propose alors ses services pour le discours en lui soumettant plusieurs possibilités, du discours convenu de remerciements à la famille au jet de la statuette en passant par les revendications politiques. Jonny pense qu’il pourrait simplement, pour être tout à fait lui-même, commencer une phrase et partir sans la finir…

C’est alors qu’ils évoquent le bon vieux temps où on laissait dire ce qu’ils voulaient aux rock stars, les choses les plus scandaleuses étant les plus réussies! D’où l’évocation de la mort de Mark E. Smith (le chanteur de The Fall vient de disparaître à 60 ans, son enterrement a donné lieu à des débordements d’ébriété comme hommage à cet alcoolique notoire, mais avant tout héritier résistant des punks). Etonnamment (je ne lui connaissais pas ce goût pour le postpunk), Jonny rend spécialement hommage à Mark E. Smith, « la voix de ma génération » et raconte comment il a été chamboulé par un concert de The Fall à Oxford. Il trouvait formidable apparemment sa force subversive, ses colères comme ses textes. Thom Yorke a lui aussi rendu hommage à Mark E. Smith (vous vous souvenez qu’au début il se faisait appeler Thom E. Yorke? je croyais que c’était plutôt une allusion au poète E.E.Cummings)…et c’est vrai que, du côté des forts en gueule, ils sont bien du même bord, personnalités irascibles et pour le moins réactives…on comprend peut-être mieux l’alchimie entre Thom et Jonny.

 

Previous post

Un concert de Thom Yorke en version immersive

Next post

La bonne nouvelle du lundi!

No Comment

Leave a reply