concerts

6 octobre 2012, Evening News Arena, Manchester

Previous post

Quel est le point commun entre Damon Albarn, David Guetta et Thom Yorke?

Next post

Beaucoup d'amour...

No Comment

  1. Avatar
    7 octobre 2012 at 4 h 20 min —

    J’y étais, je me suis (enfin?) inscrit sur ce site pour l’occasion!

    Grosse soirée, j’avais déjà fait Nîmes depuis les tribunes (et bien placé) mais comparé à un 2ème rang de fosse en face de Tom, ça n’a rien à voir! En dehors de la vue même le son a été beaucoup mieux, les balances ont été très réussies. Les écrans mobiles apportent un plus également.

    Arrivé à 11h, je suis la 32ème personne. 30 avant moi sont des femmes, ma virilité en prends presque un coup. Deuxième constat sociologique sur le public de la soirée: la moyenne d’âge des premiers rangs est jeune (beaucoup de 18-20 ans) ce qui m’a un peu surpris, je ne serai pas étonné que ce soit spécifique à l’Angleterre. Je trouve ça cool quoiqu’il en soit.

    Au cours de l’après-midi je vois arriver Warren le prof de guitare radioheadien de youtube. Il est deux rang derrière. Les portes d’entrées ouvrent à 18h, puis on nous fait attendre 20 minutes dans l’arena devant les portes accédant à la salle, grosse frustration d’autant qu’il y a du monde au taquet. Finalement je me retrouve nickel au 2ème rang. Je retrouve Warren juste derrière moi et on fini par parler, évidemment je n’ai pas été le seul à le reconnaître.

    Que dire du concert? Un groupe détendu et content d’être là. Les premières paroles de Thom après Lotus Flower ou Airbag: « Hello, I’m Lady Gaga ».

    Un Bloom génial, These are my twisted words; avec un son HD live dolby stereo c’est une tuerie guitaristique. Je trouve dommage qu’ils aient jeté en pâture un titre comme ça sans l’avoir gardé pour un album. Idem pour Staircase et peut-être Full stop au passage: Imaginez un début d’album enchaînant ces 3 chansons, on s’y retrouverait en cohérence!

    Ensuite l’enchaînement des 3 titres In Rainbows qui fait plaisir, notamment derrière nous dans les tribunes. Pour avoir pu observer Johnny de près, ce qu’il fait sur Nude et Weird fishes, à mon humble avis c’est définitivement du génie.

    Un enchaînement National Anthem-Hunting bears très bien trouvé!

    Feral introduite par Thom: « En Amérique ils ne connaissent pas le mot Feral, ils croient que c’est de la drogue ». Un super climax. Pour l’anecdote Clive se plante lors de la 2ème partie en allant trop vite, Thom le remarque avant tout le monde et se retourne, Clive se remet dans le rythme pour la fin du morceau.

    Whate else? Tout est tout bon. Avec la droite de la fosse je chante Happy Birthday à Tom, ça fait sourire les musiciens.
    Full stop: Thom finit encore en chef d’orchestre demandant à Phil de la jouer calme sur la fin, ensuite il veut que le rythme reparte semble-t-il mais ses batteurs ne l’ont pas compris. Ça n’entrave pas la qualité du morceau.

    Un enchaînement génial Everything-Idiothèque pour finir, celui-là même qui m’avait scotché à Nîmes.

    Je repars de Manchester convaincu d’avoir vu là un groupe qui restera dans l’histoire de la musique, peut-être le dernier à combiner aussi bien cette exigence artistique et ce succès populaire.

  2. Avatar
    7 octobre 2012 at 7 h 46 min —

    qu’est-ce que ça fait plaisir de lire ça ! que j’ai hâte d’être à vendredi ! merci pour ce rapport MART !

  3. Avatar
    7 octobre 2012 at 7 h 47 min —

    @MART: merci! ça c’est du reportage quasi live! sur atease, ils en sont encore à se demander ce qui a été joué en dernier rappel! et l’ambiance dans le public, différente ou pas qu’à Nîmes (plus jeune d’après ce que tu dis)?

  4. Avatar
    7 octobre 2012 at 17 h 29 min —

    J’y étais aussi et effectivement, rien a voir avec Nîmes ! Le son était parfait, les nouvelles lights en mettent plein les yeux, de grosses surprises dans la setlist, c’etait vraiment un autre niveau !

  5. Avatar
    7 octobre 2012 at 19 h 02 min —

    Nîmes était la la reprise après le drame que nous savons . Pas de light-show, l’émotion à fleur de peau … J’ai trouvé Nîmes génial. Après comparer les différentes dates est téméraire. Tout le monde sait que plus Rh avance dans sa tournée, meilleur il devient ( Voilà que je parle comme Yoda maintenant ! ). Le perfectionnisme en marche en somme.

    L’ambiance britannique est clairement différente que l’allemande ou l’italienne. Ils doivent ressentir tout ça sur scène . Le reste est histoire de talent .

    En tout cas merci MART pour avoir fait ressortir toute l’émotion.

  6. Avatar
    7 octobre 2012 at 21 h 31 min —

    J’y étais aussi !
    Mart, j’étais 41 dans la file avec mon frère. On devait être à quelques mètres pendant des heures et on ne s’est même pas parlé ! 😛
    J’ai vu Warren aussi, il est très sympa, il ne se prend pas la tête.

    Je suis de retour chez moi et c’est pas évident de revenir à la réalité ! Ils m’ont littéralement fait planer. J’ai fais une très courte vidéo d’Unravel ( une 30aine seconde ) que je regarde inlassablement. Elle me fait prendre conscience que j’y étais, pour de bon cette fois.
    J’étais au 3ème rang, entre Thom et Jonny et le spectale était magnifique.

    Je suis d’accord avec toi Mart à propos de Nude, Jonny a vraiment trouvé quelque chose d’impressionnant. Et la manière dont il le joue, la manière dont il entoure sa guitare avec ses bras….

    Il y a des centaines d’images qui tournent en boucle et se bousculent dans ma tête… Les pointes d’humour de Thom, ses danses, les moments magiques comme Nude, les bousculades bon enfant dans la fosse pendant There there., la joie sur les visages, et tout le monde qui chante en coeur, la surprise Idiotheque alors qu’everything in its right place semblait pourtant être la dernière, le happy birthday…

    Ahlala, c’est dur dur maintenant mais qu’est ce que ça valait le coup !

  7. Avatar
    7 octobre 2012 at 21 h 57 min —

    Bienvenue au club, c’était l’état dans lequel on était en juillet après Nîmes quoi. Le sentiment d’être protégé de la médiocrité ambiante pour un petit bout de temps…et ça revient quand on y repense. Formidable! Sinon, je fais notre pub: si vous aviez porté un badge rh.fr, vous vous seriez reconnus et vous auriez pu passer la nuit à en parler ensemble! Visiblement, certains ont été beaucoup plus bousculés et piétinés que vous (ah! c’est vous qui les avez bousculés, ça y est je comprends:-)))

    Pas encore de vidéo de ce nouvel arrangement de Nude: c’était déjà tellement beau, je suis très curieuse de savoir ce que Jonny a ajouté à cette chanson.

  8. Avatar
    7 octobre 2012 at 23 h 54 min —

    rien de plus que ce qu’il ne fait d’habitude, effleurer les cordes en remontant avec la pulpe de ses doigts de la main droite.

    Pardon pour cette explication « confuse », mais pour avoir vu ça de relativement très près en 2008, j’avoue en avoir pris pour cher en émotion (alors que je préfère de très très loin Big ideas à Nude).

    Pour une illustration du chef en personne, confère cette vidéo à 3’18 » à droite:

    http://www.youtube.com/watch?v=ZKyfkTIc57s

    Et pour un « tutoriel » celle-ci:

    http://www.youtube.com/watch?v=7_pFlP3kqoE

    Excellente cover malgré un final indigeste (comme un banana split après un welsh/frites/bière)

  9. Avatar
    8 octobre 2012 at 10 h 10 min —

    @astyl : quand je vois des talents pareils l’ envie d’apprendre à jouer d’un instru quelconque me prend mais je suis tellement … peu douée pour ne pas dire carrément nulle … sauf peut-être à la flûte à bec … et encore … 😛

    Pour en revenir à « Nude », ce morceau a toujours suscité une émotion très forte lors des concerts au même titre que « Exit Music ». J’ai eu la chair de poule à Nîmes quand les arènes ont repris en chœur la dernière partie… Le frisson … Tellement beau comme tu le dis Valérie.

  10. Avatar
    8 octobre 2012 at 12 h 42 min —

    merci pour vos récits

    sinon… avis aux amateurs du point capillaire : feue la couette, place au chignon !

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.