concerts

11 juillet 2012, Nîmes, Les Arènes

Previous post

Radiohead, arène comble et fans subjugués

Next post

Radiohead aux arènes : "Enorme"

No Comment

  1. 13 juillet 2012 at 2 h 15 min —

    Bon ben voilà c’est fini …. Vu comme ça , on comprend mieux pourquoi le fan radioheadien lambda que je suis peut être qualifiée de geek dépressive , descente de mon petit nuage oblige , MAIS NON ! Non madame , ce fut magnifique et je suis d’autant plus heureuse d’avoir pu assister aux deux soirs , qui pour moi sont tout à fait complémentaires , l’émotion de les revoir , pardon réentendre , et l’énergie dégagée le deuxième soir , la joie d’être sur scène même si j’avais l’impression d’une voix un peu plus stressée le premier soir , c’est subjectif biensûr.
    je suis du genre timide et asociale , vous ai vu dans les tribunes , devant les arènes et les jardins de Diane , si je ne me trompe pas de nom , mais dans l’arène et en plein concert ce fut à nouveau l’hystérie , contenue cependant (ado « à donf » dans le hiphop et rnb « trop chelou » ton groupe maman à ma droîte et petit nenfant et sa DS à ma gauche oblige qui se demandait si vraiment THom allait être changé en arbre quand il a entendu les premieres notes de there there ) contenue sauf pour idiotheque et 15 steps désolée , mon popotin ne pouvait pas se retenir et ma main voire mon bras volait dans les airs , d’ailleurs je pense , vu mon gros popotin , que tout le banc et la rangée ont vibré (désolée pour les statiques mais merde quand ça bouge tout seul on peut rien y faire hein ?) je m’en excuse donc s’ils ont gênés quelques uns . de même pour les cris stridents des deux ivrognes derrière moi pendant les chansons et de leurs na na na pendant quand ils ne connaissaient pas les paroles , l’odeur de shit aidant j’ai failli vomir et enfin d’excitation aux premières notes de mes favorites , une voix intérieure d’outre tombe est sortie de je ne sais où vers les troisièmes titres de chaque soir et un youyou que je n’arrivais plus à contrôler non plus ne m’a pas quitté de la ( des ?) soirée(s) , faisant taire pour un temps les ivrognes , ce qui me fit apprécier encore plus le concert, magique , magnifique , émouvant , humble , parfois pas dans le ton (mais je ne suis pas musicienne) ennivrant ( pourtant je ne bois pas) mais surtout enthousiasmant au possible . C’est ma 5ième fois à Nïmes, toujours un régal… Bon la prochaine fois , j’espère que l’ado sera assez grande pour garder le petit et je viendrai vous voir cette fois…promis !

  2. 13 juillet 2012 at 10 h 16 min —

    Je lis par-ci par-là que le son était trop fort…et je ne peux m’empêcher de me poser cette question : vous connaissez les bouchons d’oreilles? Perso, j’en mets à chaque concert, et même quand je joue de la guitare et mon audition est au top malgré les heures de sons.
    Mais c’est vrai qu’à chaque entrée de concert je cherche désespérément des stands qui font de la prévention… le nombre de personnes sans bouchons dans le public ( c’était le cas à nîmes) est juste hallucinant pour moi, et prouve que le fan de radiohead en plus d’être passionné, peu aussi parfois être un peu irresponsable.

  3. 13 juillet 2012 at 10 h 41 min —

    Alors de trois choses l’une :
    – Depuis 1998, il existe un décret qui fixe très clairement les niveaux sonores que les organisateurs de spectacles ne doivent pas dépasser, pour les risques de pertes d’audition que tu évoques. Je suis peut-être un peu bêta, un peu légaliste, mais je fais confiance à cette loi et à ceux charger de la faire appliquer, et me dis par conséquent que le niveau sonore aux arènes étaient en-deçà de la limite fixée (105dB) et que nos oreilles ne risquaient rien. Je ne me sens donc absolument pas irresponsable.
    – Pour les bouchons d’oreille, tu as raison, on devrait néanmoins tous en avoir sous la main au cas où l’on trouve le son trop fort et (surtout) trop distordu, trop aigu, trop sifflant etc. Seul gros problème selon moi : c’est bien gentil, mais la qualité du son s’en ressent. il est mécaniquement plus étouffé, on entend plus les basses, on perd dans les aigus. Ecouter du RH avec des bouchons, personnellement, c’est pas possible.
    – Les arènes ont ceci de particulier d’avoir une acoustique sans beaucoup d’équivalent en France – comme par hasard, c’est presque toujours des théâtres ou des arènes datant de l’Antiquité. On attendait donc assez logiquement un son impeccable, comme ça a été le cas en 2003 et en 2008. Pour la soirée du 10, il y avait effectivement un léger problème de ce point de vue : la balance n’était pas parfaite, les batteries/percussions étaient notamment trop fortes par rapport au reste. Personnellement, c’est ce qui m’a déçu. Mais je ne pense pas que le problème se situait au niveau du volume.

  4. 13 juillet 2012 at 10 h 52 min —

    Oui, c’est ce qui fait l’intro, au même totre que c’est toujours une radio d’information qui ouvre The National anthem.

    Et pour info c’est à chaque fois une radio locale et parfois le sample est très particulier

  5. 13 juillet 2012 at 10 h 57 min —

    J’ai des bouchons d’oreilles spéciaux pour la musique, rien de très pro, tout le monde peut les avoir. Ils coupent les fréquences nocives pour les oreilles c’est tout. Le son n’est pas moins bien c’est faux, c’est juste une légende urbaine.
    Pour ce qui est du son, je suis d’accord il était moins bien qu’en 2003 et 2008, avec ou sans bouchons.

  6. 13 juillet 2012 at 11 h 05 min —

    Si tu as réussi à trouver des protections auditives qui n’atténuent en rien la qualité du son à des tarifs corrects (pas celles qu’a Thom, en d’autres termes), je pense qu’on serait nombreux à être preneurs : tu utilises quelle marque ?

  7. 13 juillet 2012 at 11 h 14 min —

    Je suis d’accord avec Nico, le son n’était pas trop fort, juste pas très bien réglé au départ (le 11), mais après c’était très bien. Moi et ma soeur on avait des protections « au cas où » et on n’a pas ressenti le besoin de les mettre.
    Je suis acheté des « Acoufun » à 30€ pour les concert l’année dernière et pour les avoir testés plusieurs fois, il est clair que tu perds toujours des sons, et puis aussi et surtout l’ambiance du public. Après je pense que ça dépend aussi quel genre de concert, pour les festival je trouve que c’est nikel.

  8. 13 juillet 2012 at 12 h 43 min —

    Mes bouchons sont aussi des acoufuns, j’en suis très content, ils m’ont toujours permis d’avoir un bon son quand le son était bon, et un mauvais quand il était mauvais. Je n’ai jamais ressenti de gène par rapport à l’ambiance du public, ni même pour discuter avec mes voisins de concert.
    J’ai été volontairement provocateur en utilisant le terme ‘irresponsable », finalement les gens font ce qu’ils veulent. Mais cela me dérange vraiment de ne voir que très peu de stand de prévention dans les concerts…moi j’en aurais bien vu un tenu par l’ours blanc de greenpeace!!
    Moi en ce qui me concerne, j’envisage de me faire fabriquer une paire de bouchons sur mesure, qui vont sûrement me coûter entre 100 et 150 euros. Pas donner me direz-vous, mais je fais beaucoup de concert, et mon vieux fender à lampes donne le meilleur de lui à fort volume…donc je considère qu’il est nécessaire de m’équiper correctement, pour le bien de mon audition.
    Encore une fois chacun fait ce qui lui plaît, mais moi ce que j’aimerais vraiment, c’est qu’on prenne réellement conscience des dangers éventuels que peuvent occasionner la musique à fort volume, et c’est un musicien qui vous parle!!! Effectivement il y a des lois pour la limitation de décibels, mais elles ne sont pas respectées, et même si elles le sont parfois, l’exposition prolongée à 105db suffit déjà à faire des dégâts.
    Je ne sais pas si vous comprenez mon point de vue, et je ne prétend pas détenir la vérité, mais vraiment faut en parler avant que ça devienne un vrai problème de santé, cela ne touche malheureusement pas que les concerts.

  9. 13 juillet 2012 at 13 h 06 min —

    Ayant assisté aux 2 concerts, j’ai trouvé que le public et les fans de RH étaient plutôt hétéroclytes, tant au niveau des looks que des âges. Sans vouloir lancer une étude sociologique approfondie sur le profil type du public de RH, je serais curieuse de connaître vos âges et comment vous avez connu Radiohead pour la première fois. Personnellement, je viens d’avoir 40 ans (comme Jonny !) et mon tendre en a 43, (comme Thom !) et on a découvert Radiohead sur une radio anglaise qui diffusait I Might be wrong en live en 2001. Et vous ?

  10. 13 juillet 2012 at 13 h 29 min —

    J’ai 22 ans et j’ai commencé à m’intéresser à eux avec le film L’Auberge Espagnole dans lequel on entend plusieurs fois No Surprises.

  11. 13 juillet 2012 at 13 h 33 min —

    Tu ne devrais pas trop faire confiance à ceux qui sont chargé de faire appliquer la loi sur les limites sonores. Bon, il ne faut pas généraliser mais disons que 98 % du temps, il vaut mieux pas leur faire confiance.
    D’une part les contrôles sont beaucoup plus ciblés sur les boites de nuit (je me demande s’il y a des limites lorsque les concerts se font en extérieur ?), et d’autres part c’est très compliqué d’aller constater que le niveau sonore dépasse la limite réglementaire. Il faut s’équiper d’un micro caché sous la chemise, enregistrer les niveau sonore pendant plusieurs minutes puis faire le constat (en général le lendemain) pour aller dresser l’amende (et tout le monde ne fait pas des concerts deux soirs de suite). Il ne font pas arrêter le concert si c’est trop fort. Tout ça est assuré par des fonctionnaires (dont la plage horaire traditionnelle ne colle pas franchement avec les horaires des concerts) qui doivent se payer la place du concert pour faire le contrôle.. Bref, c’est compliqué !

  12. 13 juillet 2012 at 13 h 39 min —

    C’est vrai que c’était amusant de voir des papis ( 65 ans on va dire ) acheter des Tshirts et les essayer sur place , d’être assise en famille avec mes petits , 8 et 18 ans , j’en ai 36 , et de voir beaucoup de nationalités différentes , des gens qui ressentent la musique différemment .

    Radiohead , c’était en 1993, une diffusion d’une black session sur France Inter chez lenoir que j’écoutais tout le temps , tombe amoureuse d’une voix et d’une musique qui n’a cessé de m’accompagner depuis, on court pour la session suivante en 95 et voilà toujours à fond dans les concerts , vive internet pour le partage ! C’est amusant de se dire qu’on vieillit avec la musique , j’écoute parfois avec une certaine tendresse et une nostalgie les vieilles cassettes enregistrées depuis la radio hah !

  13. 13 juillet 2012 at 13 h 50 min —

    Et avec des protections auditives, on entend mieux la guitare d’Ed O’Brien ? Mouhihihihihihihi.
    bon blague à part, merci (et à Mkorrigane) pour les infos sur les Acoufun !

  14. 13 juillet 2012 at 13 h 57 min —

    Même premier vrai souvenir. Ils avaient fait une cover de Rhinestone cowboy si je me souviens bien.

  15. 13 juillet 2012 at 14 h 26 min —

    Juin 1996, j ‘avais tout juste 16 ans, un pote qui joue High and Dry et Street Spirit à la guitare, le coup de coeur, j’achète The Bends, la grosse claque ! Je décide alors d’abandonner Kurt Cobain (qui m’avait abandonné deux ans plus tôt) pour Thom Yorke ! Un an plus tard, la sortie d’OK Computer et mon premier concert de Radiohead me marqueront définitivement.

  16. 13 juillet 2012 at 14 h 33 min —

    J’avoue que c’est un peu mélangé dans mon esprit , mais je me souviens d’un Thom qui présentait les morceaux , d’un Bernard Lenoir à qui j’avais envie de dire tais toi laisse moi apprécier ,d’une voix pas encore tout à fait installée . Tu dois avoir raison , la reprise de Blondie c’était en 1995, et rhinestone cowboy pour la première . Elle ne m’avait à l’époque pas vraiment atteinte, alors que les autres oui , on semblait l’entendre sourire en la chantant, comme si ce n’était pas sérieux .

  17. 13 juillet 2012 at 16 h 18 min —

    Personnellement je pense que j’étais parmi les plus jeunes ce jour la dans les arènes (je viens de fêter mes 17 ans, et j’y étais avec une copine qui en a 16).
    A la base, je suis un gros gros fan d’Archive et j’ai eut pas mal de mal à m’approprier et apprécier pleinement Radiohead (j’ai commencé à vraiment apprécier il y a un ans). Contrairement à pas mal de gens ici j’ai un ordre de découverte d’albums plutôt original (j’ai commencé avec In Rainbows, puis TKOL et son cd remix, puis Hail to the tief, Amnesiac / Kid A) et j’ai énormément de mal à m’insérer dans les albums plus vieux que Ok Computer (et même ce dernier) qui sont je trouve à des années lumière de la machine expérimental Radiohead. Et même si je suis super heureux du concert que je viens de vivre (j’ai eut le blues le lendemain que ce soit déjà fini) je regrette n’avoir eu ni Identikit, ni Ful Stop ou toutes autres nouveautés post-TKOL qui sont géniaux.
    Bref, il n’y a pas d’âge pour Radiohead je trouve (il suffisait de jeter un coup d’oeuil dans les arènes pour s’en rendre compte).

  18. 13 juillet 2012 at 16 h 32 min —

    Oui c’est ça, le cover de Blondie c’était en 95. C’était Union City Blue.

  19. 13 juillet 2012 at 17 h 33 min —

    Moi pareil, j’ai 17 ans et la moyenne d’age est de 30 à 50 ans, avec des variations (forcément)… Radiohead n’est pas accessible à tout le monde, il faut savoir l’écouter je pense 🙂 mais c’est très ouvert comme musique, tellement planant…
    Ce concert était juste mémorable! Ils ont eut quand même assez la pêche pour nous faire 3 rappels, avec au moins 2h30 de concert (sans compter Caribou, qui a été très bien en première partie) 😮 C’est la qu’on voit toute la passion et la générosité d’un artiste, et je n’en attendais pas moins de mon groupe préféré je crois.
    Je pense que ce concert sera à l’égal des plus beaux souvenir d’une vie!

  20. 13 juillet 2012 at 20 h 43 min —

    Oui, c’est bien que ce soit un groupe transgénérationnel: mes fils ont 15 et 18 ans et ils ont adoré le concert. Et c’est eux qui vont me traîner au concert de Dylan dimanche soir parce qu’ils sont inconditionnels du vieux Bob!

    C’est peut-être quelque chose de nouveau lié à l’infinie possibilité d’écoute de la musique: le rock dans les années 50 a été construit pour que les jeunes aiment des musiques différentes de leurs parents, cela participait à la fois de l’émancipation et de la création de marchés spécifiques. Aujourd’hui, c’est encore la logique du rap ou du hip hop, voire du rn’b mais le phénomène des « classiques » dépassent le concept de génération. Et c’est aussi une forme de résistance à l’éphémère qu’on associe facilement à la jeunesse (aucun quadra dans les concerts de Justin Bieber ou de One Direction, mais aucun avenir pour eux: consommation immédiate et oubli promis à courte échéance)

  21. 13 juillet 2012 at 22 h 00 min —

    Premier contact vers 1993-94 alors âgé de 20 ans, retourné par un « Creep » (et non comme une crêpe). A l’époque j’animais une petite émission de radio sur Lyon, je l’ai passée pas mal (et l’ai fait découvrir à ma soeurette et frérot qui -comme moi- sont désormais bien accrochés, on était d’ailleurs au concert du 10 ensemble). Jusque là, on pourrait dire la même chose de groupes oubliés depuis ou répétant les mêmes recettes. Le plus beau, c’est que les albums suivants ont construit ce qu’est devenu la touche Radiohead: pas de repos sur ses lauriers après OK Computer, ne pas ré-appliquer la même recette, aller gratter, expérimenter, prendre des risques. Le signe qui ne trompe pas: plus on écoute, plus on accroche, moins on est lassé, plus on est accroc. Un grand groupe précurseur. C’est pour ça que j’étais dans les arênes.

  22. 13 juillet 2012 at 22 h 54 min —

    Loïc a raison, la loi n’est pas appliquée dans la plupart des cas. Et même quand elle l’est, c’est la répétition de l’exposition qui peut causer des dégâts. Autre cas, le niveau peut être acceptable à certains endroits dans un lieu du concert et trop fort à d’autres. Le fait de lire que les oreilles ont sifflé quelques heures après le concert est un signe que la limite a été dépassée, déjà… Bref, n’hésitez pas à vous renseigner sur le sujet, c’est trop bête de dégrader son audition, cela arrive au fil des ans de façon très pernicieuse :/ Parfois, le pire, ce sont des acouphènes qui se déclenchent après un concert et ce… à vie. Désolée de parler de cela, mais ce n’est pas rare. Les 2 concerts de Nîmes étaient exceptionnels, même avec bouchons d’oreille 🙂

  23. 14 juillet 2012 at 10 h 17 min —

    Bonjour a tous,
    Très bonne soirée, trop courte a mon gout mais bon. Les arènes de Nîmes offre un cadre idéal pour ce genre de concert donc a refaire!

    On à pris casi toutes les musiques en vidéo avec un son pas mal, certaine sont même en entier. Pour ceux que ça intéresse ou pour le site.
    je vous donnes le lien d’une, les autres lien sont dans sa description.

    [->http://www.youtube.com/watch?v=vbm_KYBs_EQ]

    rdv au prochain concert!:’-))

  24. 14 juillet 2012 at 10 h 30 min —

    Tout vos avis confirment cette impression de musique trans-générationelle, largement au-dessus de la mêlée. J’étais tellement en manque d’un 3e concert que je viens d’acheter des places pour Berlin le 30/09 (il reste des places sur Waste au tarif normal). Le budget vacances vient d’y passer, mais tant pis, c’est trop bon…

  25. 14 juillet 2012 at 10 h 31 min —

    je peux me reconnecter seulement maintenant, et mon dieu…pardon!! mon Thom!!! incroyable moment de bonheur, bref je vais pas répété ce qui à été dis et redis. Ravi d’avoir fais la connaissance d’une partie des fans et de l’équipe du site, (même pas intimidé par vous 😉 ). à une prochaine connexion, dans un premier temps. Jérémie :p

  26. 14 juillet 2012 at 12 h 54 min —

    Aaaah quel putain de pied ce PA !!!!!!!!!!!

  27. 14 juillet 2012 at 19 h 19 min —

    en regardant les vidéos, je me rends compte que sa voix est beaucoup moins puissante qu’avant, même en 2008 il était plus en forme que ça. Mais c’est le 10 juillet là, c’est peut-être pour ça que certains ont été déçus. Sur le moment, j’ y ai vu que du feu, ou entendu que du feu, mais c’est vrai que ça semble mou du genou ! mais la voix aussi vieillit, ça ne peut pas être ce que c’était.

  28. 16 juillet 2012 at 3 h 42 min —

    De retour dans mon far ouest avec (enfin) une connexion internet digne de ce nom, je viens vous livrer mes petites impressions sur ces deux merveilleux concerts.

    Beaucoup de choses ont déjà été dites, pour moi les deux setlists étaient top, je ne saurais pas choisir entre les deux; j’ai eu droit à presque tous mes morceaux fétiches (Lucky, Arpeggi, Pyramid song, Myxooo!) ne manquait que Let down, mais ça c’était perdu d’avance! Déja rien que les soundcheck m’ont rendue dingue!

    Ce dont je me souviendrai longtemps: la sensation incroyable que j’ai ressentie le 10 quand Jonny tapait comme un dingue sur Bloom, les vibrations résonnaient dans ma cage thoracique, montaient jusqu’au cerveau et faisaient couler l’adrenaline jusqu’au bout de mes doigts…

    Ravie aussi de voir un Thom bondissant comme on l’aime, un groupe visiblement content d’être là, avec toujours la pêche malgré les grosses difficultés rencontrées et accueilli royalement par le public.

    Désolée pour mes voisins d’arènes si je les ai importunés avec ma voix plus que cassée parce que mis à part sur Pyramid Song (trop émue pour chanter, boule au ventre et larmichette) et Full Stop (je ne connais pas encore les paroles) j’ai pas arrêté de brailler, mais bon, j’avais prévenu!!

    Bref, le bonheur avec un grand R et un grand H, avec en bonus la chance d’apercevoir Colin (ou plutôt sa nuque) en short B-) à quelques mètres de nous! Et bien moi je dis: rien que pour ça, ça valait le déplacement!

    Ah j’allais oublier: la setlist du 11 était parfaite avec ce petit moment prévu pour la pause cigarette/ petite sieste: Codex!! Ok je sors, ne me tapez pas, les gens! 😉

  29. 16 juillet 2012 at 15 h 41 min —

    Salut à tous,

    J’étais là le 11 et ce fut magnifique!
    Comparé à Nimes 2008, c’était vraiment plus électro, même dans la manière de jouer les anciens morceaux. C’est en ça que ce groupe est génial, il évolue constamment et c’est toujours aussi bon!

    Je suis à la recherche du concert en audio, j’avais trouvé celui de Nimes2008 et j’aime me le réécouter, je ferme les yeux et j’y retourne 😉
    Si quelqu’un trouve un lien avec un vrai son potable, merci de partager.

    🙂

  30. 16 juillet 2012 at 16 h 30 min —

    Il faut vérifier du côté de chez notforprofit : si ce n’est pas là, c’est peu probable que ce soit sorti ailleurs. Le concert du 10 (format FLAC) a été récemment posté, rien encore pour le 11.

  31. 16 juillet 2012 at 17 h 26 min —

    J’ai mis le lien dans la rubrique « images, vidéos », du 10 juillet: le concert format flac de radiohead-notforprofit.com.

    A l’écoute du bootleg, je trouve qu’on entend moins les problèmes techniques qu’on pouvait ressentir selon la localisation dans les Arènes: personnellement, j’ai eu l’impression que sur les 4 premières chansons, la voix de Thom était plus grave, un peu couverte. Problème de mixage ou bien d’émotion? J’ai l’impression que sa voix s’est « ouverte », comme libérée petit à petit ( ce qui équivaut à une transfiguration par la musique car je peux vous assurer que Bob Dylan, lui, il chante aussi rauque au début qu’à la fin du concert à tel point qu’on n’a pas bien compris, à la fin du concert du 15 juillet, qu’il chantait « blowin’ in the wind »!).

    Et puis on entend moins aussi la saturation des basses par moment, le problème de balance s’est fait sentir aussi le second soir sur certains morceaux: bref, pour consoler les absents,ce bootleg est presque mieux que l’original! 🙂

  32. 16 juillet 2012 at 17 h 46 min —

    Oui merci je viens d’aller voir, j’espère qu’il y aura le concert du 11 🙂

  33. 16 juillet 2012 at 18 h 03 min —

    Merci Valérie.
    Ahah belle remarque pour le vieux Bob!

    Le concert du 11 ne devrait pas tarder…

  34. 16 juillet 2012 at 18 h 34 min —

    L’atterrissage a été un peu difficile…. je n’ai pas écouté RH depuis (juste visionné une ou deux vidéos, sans plus) tant je suis restée longtemps imprégnée par ces concerts.

    je ne suis pas très douée pour détailler mes impressions. et tout a été dit je crois.

    Je dirais juste que je garde des deux soirées un souvenir extraordinaire, même si le concert du 11 m’a nettement plus transportée. J’avais vraiment l’impression d’être électrisée !

    j’attends avec impatience le 12 octobre.

    Le souvenir des deux concerts nîmois – et l’accueil de Valérie ainsi que toutes ces belles rencontres ! -me tiendront chaud cet hiver….

  35. 18 juillet 2012 at 8 h 07 min —
  36. 24 juillet 2012 at 2 h 53 min —

    Yep parfait merci!
    :-))

  37. 31 juillet 2012 at 10 h 38 min —

    Merci Valérie pour l’audio des concerts !

    Peut etre que la question a déja eté posée , mais quelqu’un connait il le titre (et l’artiste) de la musique diffusé juste à la fin du concert (c’était le meme morceau le 10 et 11 juillet , un morceau qui me faisait penser à un air de nouvelle Orléan des années 30 ….)

    Merci.

  38. 31 juillet 2012 at 10 h 42 min —

    j’avais shazamisé un des premiers morceaux (il y en a eu plusieurs !), il y avait du Roy Orbison.

  39. 31 juillet 2012 at 11 h 53 min —

    Le morceau de jazz final c’est Egyptian Song par Sydney Bechet.

    Dans le mix de l’avant-concert, il y a (dans le désordre, il faudrait faire une set list!):
    plusieurs titres de Zomby (Things fall apart, Mozaik, Digital Rain et peut-être the Forest), beaucoup de titres d’Actress: Hubble, Lost et le remix de joy orbison « the shrew « , plus le remix de Zomby d’Animal COllective Summertime Clothes.

    Que de bonnes choses!

  40. 31 juillet 2012 at 14 h 00 min —

    Super ! Merci.

  41. 4 août 2012 at 1 h 03 min —

    Fan de Radiohead depuis quelques années, j’avoue avoir un peu redécouvert le groupe sous un nouvel angle (Jordan pourra vous le dire, j’étais avec lui, et force est de constater que je ne connaissais pas la moitié des morceaux de KOL, HTTT ou encore Kid A, d’où ses quolibets !), ma connaissance se cantonnant auparavant à The Bends/Ok Computer/In Rainbows et quelques morceaux par ci par la. Ce concert fût une véritable claque, et je ne peux que me réjouir d’avoir (enfin ?) plongé un peu plus profondément dans cet univers musical si particulier ! Un peu déçu de l’absence de Paranoid Android (que j’avais toutefois entendu la veille en sirotant un cocktail dans un bar à coté des arènes), j’ai quand même bien pris mon pied sur Idioteque, Exit Music, Myxomatosis (exemple de morceau que je n’avais pas vraiment écouté avant) ,There There (SURTOUT There There !) and co. J’ai vu pas mal de concerts, mais celui ci restera gravé dans ma mémoire comme l’un des (voire LE) meilleurs ! I’ll be back !

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.