news

Radiohead dément les chiffres de ComScore

lu sur clubic :
Le groupe Radiohead est revenu ce weekend sur les chiffres publiés par ComScore au sujet de la distribution sur Internet de son dernier album (voir Radiohead : des chiffres pour leur album Internet). Pour rappel, cette étude précisait que 62% des personnes ayant téléchargé l’album « In Rainbows » n’auraient pas déboursé le moindre centime pour l’obtenir.

Radiohead annonce que les chiffres avancés par ComScore sont « complètement inexacts » et « ne reflètent pas le véritable succès du projet ». Le groupe ajoute : « il est impossible pour une firme extérieure d’obtenir des chiffres exacts liés à nos ventes ».

De son côté, ComScore a quelque peu précisé sa méthodologie pour effectuer ces mesures. L’étude serait ainsi liée à un échantillon de deux millions d’internautes qui ont bien voulu souhaiter participer au programme de suivi de ComScore qui permet notamment de tracer les activités et les achats sur le Web.

Un communiqué et des chiffres officiels de la part de Radiohead permettraient d’y voir plus clair à ce sujet, malheureusement, le groupe se refuse à avancer le moindre chiffre, du moins pour le moment…

Voici les chiffres de ComScore:

L’étude de comScore révèle qu’environ deux téléchargeurs sur cinq ont payé l’album. Donc moins de la moitié.

ComScore a également calculé que 17 % des internautes qui ont payé l’album avaient déboursé moins de 4 USD. 12 % ont payé entre 8 et 12 USD.

En moyenne (téléchargements payants et non payants réunis), le prix de l’album se situe à un peu plus de 2 USD. Il convient toutefois de mentionner qu’il y a eu plus d’un million de téléchargements et que le maillon intermédiaire de la distribution a été court-circuité à travers le choix du modèle en ligne alternatif.

http://www.comscore.com/press/release.asp?press=1883

Previous post

ATO pour les Etats Unis

Next post

1 Kg d'interviews

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.