chansons

Pearly*

Sortie sur single : 26 mai 1997 (Paranoid Android)
Premier live : 9 novembre 1997 (Copenhague)
Sortie sur EP : 10 décembre 1997 (No Surprises / Running from demons)
Sortie sur EP : 21 avril 1998 (Airbag / How Am I Driving)

Sur toutes les sorties, Pearly s’écrit avec la petite étoile (Pearly*). On s’est un moment interrogé sur cette orginalité. Pour couper court au débat, Stanley Donwood a expliqué sur le message board de radiohead.com le 6 juillet 2000 :

its a schematic for the little gleam you get on californian teeth on tv
glad to be of use for once

 


On ne connait pas les paroles exactes, vues qu’elle n’ont jamais été notées officiellement… sur la fin il existe plusieurs versions… ’Darling use me/ Darling it hurts me… », d’où plein de sens possibles à cette chanson. Une interprétation intéressante de la chanson par Azathoth :
« salut, j’ai ma propre idée sur pearly, ta traduction n’est pas mal, quoiqu’elle n’est révèle pas le sens. Par contre je ne suis pas d’accord avec le texte anglais ; »darling use me« …. essayez plutôt »dad (ou daddy) hurts me« ; et là tout le sens de la chanson change. Longtemps j’ai eu des doutes sur cette chanson mais j’ai trouvé un point qui conforte mon idée : »for white boys« est une expression populaire anglaise désignant les pédophiles. Relisez les paroles, et imaginez une petite fille (ou petit garçon bien sur) à qui l’on demande où elle a bien pu obtenir des dents aussi blanches. Tout ce qui est dit entre parenthèses est la réflexion de la petite fille, ce qui n’ai pas entre parenthèses, c’est ce que les gens qui abusent d’elles rétorquent à sa place quand on lui pose la question. en gros ce qui se passe : »Comment ça se fait que tu ais les dents aussi blanches ma petite ? Son père (white boys) répond : « oh, c’est à cause de tous les milkshakes à la vanille » …mais sa fille n’ose pas dire la vérité : « je le sens ramper vers moins » (ou peut être ramper EN moi…), encore et encore, quoi que je fasse, je n’y échapperais pas.. .papa m’a fait du mal !« (daddy hurts me) » Peut être trouverez vous cette explication farfelue, mais repensez-y en l’écoutant… »

le 26 mai 1997

Pearly* figure comme Face-B sur le premier single « Paranoid Android ».

le dimanche 9 novembre 1997

premier live de la chanson, jouée à Copenhague

une version de 1997 que l’on retrouve sur Meeting People is Easy :

 

le 10 décembre 1997

sortie de la chanson sur l’EP ’No Surprises / Running from demons’

 

le samedi 21 avril 1998

sortie de la chanson sur l’EP ’Airbag / How Am I Driving’

 

La version que l’on peut entendre sur le CD1 de  Paranoid Android  ou sur l’EP destiné à la base au marché américain  Airbag est considérée comme l’ « originale », alors que celle sur   No Surprises/Running From Demons
serait un remix, où l’on aurait travaillé à rendre le son plus clair et à mettre la guitare du début plus en valeur, de même que le solo guitare de Jonny à la fin est différent.

2001

La chanson a été jouée en live quelques fois, assez fréquemment lors des concerts nord-américain de l’été 2001… comme ici au Hollywood Bowl :

Previous post

Bittersweet

Next post

La Voix de son être

No Comment

Leave a reply