news

Leopallooza, un festival au milieu des bouleaux

Connaissez-vous Bude, en Cornouailles? Apparemment très jolie station de vacances  appréciée pour sa réserve naturelle (prairies et marécages), ses vagues sur lesquelles on peut surfer, et ses plages (mais pourquoi tout le monde est habillé ou équipé de combinaisons sur la vidéo de l’office du tourisme?) et…son festival de musique, intitulé avec humour Leopallooza: 4 000 personnes maximum au milieu de bouleaux et de prés verdoyants.

OK, les groupes qui y jouent sont connus surtout localement: Man like Me, Sheen (?) mais c’est justement grâce au blog d’un musicien de Sheen qu’on sait que Thom Yorke y a passé au moins la nuit du 27 au 28 juillet: déjà passablement éméché, ce jeune homme s’est pincé de voir qui était le DJ qui officiait devant…une petite trentaine de personnes pas plus capables que lui de mettre un nom sur un visage…puis de le voir danser à son habitude comme s’il faisait sa gym du matin (tous les autres étaient proprement torchés visiblement). Mais voilà-t-y pas qu’il le rencontre le lendemain matin sur le chemin des douches: ce n’était donc pas une illumination…et là où on voit que les Anglais sont vraiment respectueux, c’est qu’il raconte avoir étouffé promptement en lui le fan hardcore (et le jeune musicien ambitieux) et avoir simplement échangé des “good mornings” polis: ce qui explique a fortiori pourquoi Thom Yorke, à peine la tournée européenne finie, est allé encore écouter de la musique dans ce coin perdu. Outre qu’il habite dans le coin l’été (les angoisses de the Eraser sont issues des inondations spectaculaires de Boscastle situé non loin de là) et qu’il ne peut pas refuser l’invitation de voisins, c’est sûr que là-bas personne ne l’embête et qu’il peut prendre sa dose musicale quotidienne sans crainte d’être épié.

Si vous voulez la vôtre (de dose musicale), il a posté cette semaine un nouvel office chart mixte (avec de la jolie guitare!) non sans avoir ajouté que c’était dispo sur Spotify “OR NOT”:

Debussyana/Garoto

105-14/Burnt Friedman and Jaki Liebezeit

Rapture/Marcel Fengler

Sleeping/The Cyclist

Love in Mind (Live at Massey Hall 1971)/Neil Young

Archive01/Midland

45/NHK’Koyxen Dance Classics vol.II

1234/Mark Pritchard w/Ragga Twins

Fiction (Marcus Worgull Rmx)/The XX

Ti prego amami (originale)/Ennio Morricone

Tudo que voce podia ser/Quarteto em Cy

 

Entre temps, il avait soutenu l’initiative de Stephen Fry demandant au Comité olympique de boycotter les Jeux de Sochi dans lesquels les athlètes gays seront acceptés mais surveillés, et  il avait avalé  son porridge de travers quand David Cameron avait appelé, dans le Daily Telegraph, la population à soutenir la fracturation hydraulique permettant l’exploitation des gaz de schiste (on y vient, on y vient irrésistiblement si on n’y prend pas garde).

 

Il avait également échangé avec Erin Spens la semaine dernière: cette journaliste est l’éditrice d’une revue en ligne lancée par Soundhalo dont l’ambition prend donc de l’ampleur, Middle 8. Vous pouvez lire son article consacré aux concerts d’Atoms for Peace ci-dessous: elle s’est entourée de pointures comme Nick Hornby pour ce magazine culturel un peu dans la veine de The Believer.

http://middle8mag.com/1/atoms-for-peace

Vous voulez écouter un soundcheck vraiment curieux? A Milan, Thom a accordé sa guitare en chantant It’s different for girls de Joe Jackson (oh! oui! oui!) et, c’est plus classique, “Don’t fear the reaper” (c’est une coïncidence mais RIP Allen Lanier, co-fondateur de BOC)

Dernière nouvelle et non des moindres pour nos longues soirées de fin d’été: AustinBrock a rétabli son compte YouTube!

http://www.youtube.com/user/AustinBrock/videos

Previous post

A perfect Circle – #3 : Patrick the Pan

Next post

A perfect Circle – #4 : Girls in Hawaii

1 Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.