news

La vengeance de Jonny

La sortie en Grande-Bretagne de Norwegian Wood est l’occasion de faire parler Jonny, niak niak…Il résiste pourtant vaillamment puisque the Independent précise dans son article du 6 mars qu’il a refusé de compléter l’interview qu’il avait donnée avant la sortie de TKOL et d’ajouter aucun commentaire sur le 8e album…pourtant, il se laisse aller à quelques confidences :

« Il y a plus de 10 chansons. Pour moi, elles sont finies à 99%. Mais mon niveau d’exigence est inférieur à la moyenne. Je suis impatient et tout excité. Mais les autres me modèrent : “non, non, c’est pas tout à fait bien. On va améliorer.” Et quand on regarde nos vieux albums, ils ont l’air d’avoir eu raison. Ils ont probablement raison maintenant aussi.”

Fuite ou fion ? Il laisse prévoir de prochaines sorties ou il indique qu’il n’est pas tout à fait d’accord avec la méthode ?…il se plaindrait d’être toujours considéré comme un joueur d’harmonica ?

C’est aussi ce que laissent entendre des propos qu’aurait osé tenir Tran Anh Hung devant le journaliste de the Observer :

« J’avais besoin de cette sombre beauté que Jonny Greenwood sait créer mais Thom Yorke ne voulait pas lui accorder de temps libre pendant l’enregistrement du nouvel album. Jonny travaillait avec Radiohead pendant la journée et composait la musique du film après, la nuit, peut-être en secret de Thom Yorke. Ce qu’il a produit est vraiment magnifique. »

On a peine à croire que Thom Yorke soit un tel tyran alors qu’il lui a donné the Present Tense, et que Jonny explique dans the Independent qu’il a eu tout le temps d’écrire, des journées durant, la musique du film, à tel point qu’il a écrit bien plus de musique que le réalisateur n’en a retenu pour le film :

« Je suis content d’écrire 10 fois trop de musique », dit-il, en faisant remarquer que Anderson comme Tran n’ont utilisé qu’un quart de ce qu’il avait en fait écrit. Ce qu’il refuse, continue l’article de The Independent, c’est de faire de la bande originale du film un album solo caché:

« parce que c’est bien enveloppé dans le film, et c’est là que j’aime me trouver. C’est aussi pour ça que je suis heureux avec Radiohead. C’est pas vraiment être caché derrière quelque chose…mais un peu quand même, quoi. »

Jonny, faudra un jour faire le meurtre du père = couper la mèche ou mettre un pain à Thom Yorke ! :/

On apprend aussi dans ces articles qu’avant d’être sûr que la production pourrait payer les droits de la chanson des Beatles elle-même, Hung avait demandé à Jonny d’enregistrer une version à la guitare…et vraiment Jonny est un homme sans aucune vanité car, apprenant que finalement cette version serait abandonnée, il a seulement déclaré que c’était mieux comme ça parce que sa version n’était pas terrible !

Jonny, on aimerait bien l’entendre nous, cette version de Norwegian Wood…de même qu’on aimerait bien entendre the Present Tense sur la bande originale, même si c’est pas dans le film…Thom te l’a dédicacée un soir, on est sûr qu’il serait content de la chanter gratis rien que pour toi !

 

Previous post

On ne tire plus de plans sur la comète

Next post

A suivre...

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.