news

“Instead of harboring fear and suspicion we need to think of other people not as ‘them’ but ‘us’”

L’heure du break a sonné… enfin pas pour tout le monde: Nigel Godrich tweete une photo de Londres en soupirant “ah! enfin! sweet home!”, Flea et Mauro Refosco ont immédiatement enchaîné avec les Red Hot en Alaska, Thom a l’air de trouver qu’il fait vraiment trop gris en Cornouailles, et il signe toutes les pétitions qu’on lui a envoyées pendant qu’il était en tournée (les abeilles!). Je vous signale tout de même cette animation trouvée sur son site favori: 27 secondes qui donnent sacrément chaud et…qui refroidissent un peu l’ambiance:

Et puis, cet article qu’il a fait suivre après avoir cité le Dalai Lama (cf le titre de cet article): sa méditation semble le porter de plus en plus vers la compassion universelle (vous savez que pas mal de psychologues affirment que c’est un exercice qui assure longévité et extension des capacités cérébrales? ça ne coûte rien d’essayer!)

thanks!Carrying on from Dalai Lama. Fluffy?Except when you’re v low or see a friend beaten up. and ur 44 ..

Oui, comme disait l’autre Elvis: “what’s so funny about peace, love and understanding?”

Ce n’est plus la peine de vous demander à quoi ressemble Manchester en novembre: la folle nuit où FourTet, Doom, Madlib, James Holden, Thom Yorke et consorts se produiront a été sold out en quelques jours…ceux qui étaient en vacances trépigneront à la rentrée!

Les 3 concerts au Roundhouse, bien qu’ils aient été situés  en pleine période des festivals, ont été largement célébrés dans la presse anglaise. D’abord, tout le monde y était: PJ Harvey, Gilles Peterson et Clive Deamer le mercredi soir, Phil et Colin le jeudi (ce dernier s’étant montré passablement impressionné), Ed le vendredi (qui a donc découvert que Thom lui avait piqué son Epiphone Casino) ainsi que Jude Law (le beau gosse-Dior s’est fait pousser par une spectatrice parce qu’il lui bouchait la vue sur Thom Yorke, on est peu de choses, hein?).

Tous les articles se sont accordés pour s’enthousiasmer sur l’énergie et la cohésion du groupe ( “pas un super group en effet, ils sont aussi soudés que s’ils jouaient ensemble depuis 20 ans” affirme la revue londonienne 405), le leadership et la scène partagés entre Flea et Thom( “Débarrassé du fardeau d’être Thom Yorke-De-Radiohead, avec des traitements en écho de sa voix qui semblent le mener plus loin à l’intérieur de lui-même, il a l’air de ressentir quelque chose qui, pour Thom Yorke, s’apparente à du plaisir” d’après Mojo), l’inventivité des percussions de Mauro Refosco et la réinvention générale des morceaux d’AMOK.

Pour Mojo, Ed a des soucis à se faire plus que pour sa guitare: Thom Yorke a l’air d’avoir trouvé son pur plaisir avec ce groupe…

Des liens vers les principaux articles (avec de très jolies photos, Thom is so flirty these days, et les demoiselles de la photo ci-dessus nous excuseront: elles avaient des regards tellement intenses qu’il a dû y avoir au moins transmission de pensées, elles savent s’il a l’intention de changer de coupe Smile):

http://thefourohfive.com/review/article/atoms-for-peace-roundhouse-london-25-03-13

http://thequietus.com/articles/12938-atoms-for-peace-drawing-room-live-review

http://www.mojo4music.com/3896/thom-yorkes-atoms-for-peace-go-nuclear/

http://www.theguardian.com/music/2013/jul/28/atoms-for-peace-roundhouse-review?view=mobile

 

Et si vous êtes à court de lecture, vous pouvez continuer à apprendre tout ce que recèlent les deals secrets entre Spotify et les majors (les langues se délient et le syndicat des auteurs-compositeurs anglais  a pris la décision d’agir pour peser dans les négociations): http://www.themusicvoid.com/2013/08/time-for-a-serious-artist-living-wage-royalty-payment-mechanism/

 

Bonnes lectures et bonne méditation!

Previous post

A perfect Circle – #2 : Syd Matters

Next post

A perfect Circle – #3 : Patrick the Pan

1 Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.