chansons

How i made my million

Inspiration pour la chanson : 1997
Enregistrement studio : fin 1997 (Thom Yorke sur son lecteur minidisc)
Sortie sur single : 12 janvier 1998 (No Surprises, CD1)

 

 en 1997

Dans une interview d’Ed et Phil sur BBC1, le 6 janvier 1998, dans le « The Jo Whiley Show », on en a appris un peu plus sur la création de la chanson : c’est Thom Yorke qui l’a créée, à la maison, seul sur son piano désaccordé, et enregistrée sur son lecteur minidisc. Le 20 novembre 1997, Radiohead vient de terminer sa longue dernière tournée par une date à Aberdeen. Ils retournent alors en studio, et on leur impose une deadline intenable : enregistrer deux titres en 24 heures… A 3 heures du matin, ils avaient à peine terminé le premier titre… et Thom leur sort de la poche son enregistrement, sans montrer trop de conviction. Tout le monde est époustouflé et décide de garder le son « lo-fi » (la fatigue a du y contribuer…).

Selon ’la légende’ la copine (et future épouse) de Thom, Rachel, faisait la vaisselle pendant qu’il enregistrait, et ça serait cela les petits bruits que l’on entend par derrière…

Jo (= Jo WHiley) : Yeah. And then the other track that’s going to be a B-side was How I Made My Millions. You were just telling us the story of how that was made, because it’s, uh… strange ! To say the least !

[laughter]

Jo : I will play it for you tomorrow, just so you can get an idea.

[laughter]

Ed : It’s basically, Thom did it at home, with a minidisc, and playing the piano at home. And we were struggling in the studio, we had just come off, finished the last date in Aberdeen, gone down in the studio next door, and we had literally, « You’ve got 24 hours to do a track ! » sort of thing. To do 2 tracks. And we were struggling about 3:00 in the morning with this other track, which didn’t make it. And it wasn’t happening, so Thom said, « Well, you know, hang on a second, I’ve got this other track, I don’t know what you think of it, I don’t think it’s much good. And he put it on, and we were like, blown away by it. So it was like, well, here we are. And we were all joking about the low fidelity… But it’s really cool, and I think it’s really nice thing, it’s a really nice thing to have.

Jo : And the background noises ?

Phil : Excellent, yeah. I said, « Well that sounds like somebody’s doing the washing up, Thom, doesn’t it ? »

[laughter]

Phil : And it was.

Jo : So when you listen to it tomorrow, it is somebody doing the washing off in the background.

 

le lundi 12 janvier 1998
La chansons sort sur le CD1 du single « No Surprises » :
Previous post

So Central Rain

Next post

Dogwander

No Comment

Leave a reply