les membres du groupe et leur univers

Grizzly Bear

lien : site web du groupe

Sur le blog du groupe, on trouve beaucoup de messages en rapport au tour commun de Radiohead et Grizzly Bear :

20 août 2008 : Thanks Again, Radiohead

Let’s do it again ! We miss you !

15 août 2008 : The Crowd in Montréal

20 août 2008 : We Never Want this Tour to End !

Avec un MP3 de reckoner

Par ailleurs, le magazine « les inrocks » a suivi Grizzly Bear et Radiohead sur plusieurs dates, on trouve donc un compte rendu de la tournée :

lien : Sur la route avec Grizzly Bear… et Radiohead (Chapitre 2)

Sur la route avec Grizzly Bear… et Radiohead (Chapitre 2)

Grizzly Bear sillonne actuellement les routes américaines, propageant de scènes en scènes sa pop délicieusement troublante, aussi douce qu’amère, lumineuse qu’orageuse. Notre reporter s’est infiltré au sein de la tournée afin de vous concocter quotidiennement, et impunément, de croustillants rapports d’étapes.

Lollapalooza

Premier concert, je rejoins Grizzly Bear à Chicago pour le festival Lollapalooza et il fait chaud, très chaud. Après un an sans les avoir vu jouer, le set que Grizzly Bear a choisi pour ce festival est énergique et avec de nouveaux morceaux : Two Weeks, Little Bro, Knife, Fine For Now, Untitled , Fix, On A Neck, While You Wait For The Others. Les amis CSS arrivent juste au début du set. (Ils jouent sur la même scène après Grizzly Bear), rapide hello et Grizzly Bear doit courir sur scène. A ma surprise, les fans connaissent déjà les paroles des nouveaux morceaux qu’ils ont pu voir sur YouTube (Letterman, Today Show). Rapide interview pour MTV, séance de dédicaces, packing et en route vers la main stage pour voir Radiohead avec Kele de Bloc Party, et les amis de Ed du groupe Yeasayer. Le concert nous plait tous, un feu d’artifice nous surprend au milieu du set. A la fin du concert, retour au bus, et longue discussion du groupe à propos du gazoil bio. Nous suivons l’exemple de Radiohead, à la surprise du chauffeur à qui nous demandons de faire un détour pour stopper à une station vendant du gazoil bio. La discussion suivante est à propos de la poubelle supplémentaire dont nous avons besoin pour recycler les emballages plastiques. En route vers Louisville, Kentucky…

Louisville

A notre arrivée à Louisville, on nous recommande le Lynn’s Paradise Cafe. Un restaurant Kitsch à souhait, avec probablement toutes les veilles dames de la ville (est-ce un point de rencontre tous les après midi ?) et des tables remplies de fleurs en plastiques, les beignets de tomates vertes sont délicieux et le serveur est super heureux de voir Grizzly Bear à la table qu’il sert. Nous l’invitons au concert. Ce soir concert de Grizzly Bear avec Violens en première partie. Le groupe fait quelques changements dans le set pour ne pas jouer Fine For Now et Untitled l’un après l’autre ce soir. Des morceaux plus calmes comme Easier et Service Bell font partis du set ce soir. Le concert a lieu dans une batiment religieux (est ce vraiment une église ?), pour « équilibrer » cette dose improbable de « christianity », le groupe décide de reverser les revenus du concert à une association de la ville supportant la communauté gay. Le lieu est assez étrange, mais le public est très réceptif. Les nouveaux t-shirts que nous venons de recevoir plaisent beaucoup, surtout à une jeune fille du Kentucky venue au concert avec son chien. Demain premier concert avec Radiohead !!

INDIANAPOLIS

8h : Tout le monde s’est réveillé tôt aujourd’hui pour le premier jour avec Radiohead. Nous sommes toujours sur la route mais déjà impatients pour le concert. 11h : Arrivée au Verizion Music Center. 25 000 personnes seront ici ce soir. La scène est immense. Nous sommes rapidement présenté à l’équipe de Radiohead (du moins quelques personnes, ils sont plus d’une cinquantaine sur la route avec le groupe). Les lumières et écrans sont déjà installés, les caisses avec les instruments sont tranportées sur scène. 12h : Nous recevons nos bouteilles métalliques dans lesquelles transporter de l’eau. Pas de bouteilles en plastique durant ce tour.

15h : Début du soundcheck de Radiohead. Nous écoutons How To Dissapear et Talk Show Host assis dans les gradins. De retour dans la loge, Daniel en profite pour nous jouer quelques morceaux de Radiohead à la guitare. 17h : soundcheck de Grizzly Bear. Les membres de Radiohead en profitent pour les remercier d’avoir accepté leur invitation pour cette tournée. Tout le monde semble assez timide, même Ed pour une fois !

19h30 : Grizzly Bear entre sur scène. Johnny Greenwood regarde le concert du coté de la scène. Le public apprécie beaucoup le set. Une fan ayant vu Radiohead 64 fois (agh !!) vient féliciter Ed et Daniel peut après leur set et leur fait partager son enthousiasme, selon elle, ils sont le meilleur groupe ayant supporté Radiohead. 20h45 : Radiohead !! .. Nous sommes dans la fosse. Devant, avec les fans, nous sommes vraiment bluffés par les lumières. Les parents de Chris Bear venu pour l’occasion aiment aussi beaucoup le concert. Dernier morceau, Thom Yorke prend la parole et remercie Grizzly Bear pour leur set.

CLEVELAND

Aujourd’hui le concert a lieu dans un magnifique parc avec une scène recouverte d’un toit en bois. Les backstages sont également très agréables avec une superbe vue sur la forêt et un piano sur lequel Daniel joue une bonne partie de l’après midi. Des amis de New York nous rejoignent avec un gâteau au chocolat caché dans leur bagage qui nous aidera à célébrer l’anniversaire de Daniel un peu plus tard ce soir là. A nouveau, le public est très réceptif au set de Grizzly Bear.

Ed et moi regardons à nouveau de set de Radiohead depuis la fosse avec notre ami Ben. L’enchainement de The Gloaming, The National Anthem, Wolf At The Door dechaîne les premiers rangs. Après le concert, Ed et Chris Bear prennent un verre avec Jonny Greenwood qui leur dit à quel point il aime l’album Yellow House, alors que Chris Taylor prépare un barbecue près du bus. Passé minuit, nous pouvons fêter l’anniversaire de Dan avec des burgers et hot dog au barbecue, puis le fameux gâteau au chocolat. Demain day off à Toronto (quel meilleur cadeau pour un anniversaire !). En prévision pour la journée, restaurant végétarien avec Chris Bear, The Dark Knight au cinéma et diner avec Owen Pallett (Final Fantasy) !

Ayant bien profiter de notre day off à Toronto, et de notre soirée avec Owen Pallett, nous quittons la ville à 3 heures du matin. A notre réveil, nous sommes au Parc Jean Drapeau à Montréal. Devant le bus, un immense espace vide avec seulement une scène et quelques tentes/bars ( capacité ce soir, 40 000 personnes !!! ), derrière nous, de l’autre coté du fleuve, la ville de Montréal. Première nouvelle de la journée, nous n’avons pas de loges ce soir, elle a apparemment été endommagée par Iggy & The Stooges qui jouaient dans le même parc la veille, nous passerons donc la journée dans le bus. Nous avons du temps avant le soundcheck, nous décidons donc de nous promener dans les alentours, avec des voitures de golf, on nous emmène au quatre coins du parc, la piscine, le dôme, malheureusement pour Ed, Ami (la manager de Grizzly Bear) et moi, la journée est trop courte pour aller jusqu’au parc d’attraction se trouvant de l’autre coté du lac. Nous nous rattrapons en photographiant des marmottes.

Rapidement, la pluie nous attrape et il est temps de rentrer au bus pour regarder des films d’horreur (Ruins avec Jena Malone, nous ne vous le conseillons pas !) J’en profite pour écouter In Ear Park, le prochaine album de Department of Eagle que Daniel vient de me donner (Department of Eagle est l’autre groupe de Daniel de Grizzly Bear).

Le planning de la journée prend du retard. Radiohead commence son soundcheck, au loin je crois reconnaitre un morceau de New Order, puis Myxomatosis, et lorsque la pluie s’arrête, une fois plus proche de la scène, je peux profiter de Spinning Plates et Kid A (qui malheureusement ne sera pas dans le set ce soir là). La journée ayant pris du retard, le soundcheck de Grizzly Bear doit être très rapide. Le groupe décide de changer son set et de commencer avec Colorado ce soir. 17h30, les portes ouvrent, les fans courent sous la pluie dans la boue pour être aux premiers rangs.

Grizzly Bear joue un set impeccable devant son plus grand public à ce jour. Plus de 30 000 personnes, sous un magnifique couché de soleil. L’accueil est très bon. Peu avant la fin du concert, la pluie s’arrête, un arc en ciel apparaît. Un peu plus tard, Radiohead entre en scène. Encore une fois, le set est parfait. Thom Yorke semble cependant un peu derangé par les feus d’artifice qui prennent place sur un coté de la scène, puis ensuite derrière la scène. Apparemment il y avait une compétition de feux d’artifices à Montréal ce soir là.. (on m’a dit que les italiens avaient gagné).

Après le concert, Arcade Fire au grand complet et les membres de Bell Orchestre nous rejoignent pour prendre un verre. Thom Yorke et Ed O Brian sont en pleine discussion avec Win de Arcade Fire. Richard me parle des prochains concerts qu’il va jouer avec Bell Orchestre en Lettonie, Lituanie et Estonie. Steph de Bell Orchestre est venu avec son vélo tandem sur lequel il m’emmène faire une ballade. Le concert est terminé depuis plus d’une heure, mais des centaines de fans attendent encore pour prendre le métro. A notre retour, Chris Taylor, Ed et Richard essaient également le vélo. Nous devons malheureusement quitter Montréal rapidement. A 2 heures, notre bus démarre et se dirige à nouveau vers les USA. Demain concert avec The New Pornographers à Northampton.

ALL POINT WEST – NEW JERSEY

Nouveau festival sur Liberty Island, de l’autre coté de Manhattan, avec donc une vue improbable sur la ville pour le public. Depuis la scène, c’est la Statue de la Liberté que l’on voit. Assez tôt dans l’après midi, une dizaine d’amis du groupe qui ont pris le ferry depuis New York nous rejoint. Ca sera donc une journée festive. Grizzly Bear jouent assez tôt vers 17h. Une fois le set passé, il est temps de s’amuser. Je vois la fin du set de CSS, très divertissant comme toujours, et encore plus avec leurs nouvelles danseuses aux tenues très colorées. A la fin de leur set, alors que je parle avec Lovefoxx, Chris Bear m’attrape au passage pour que je le rejoigne avec une trentaine d’autres personnes pour être sur scène pour danser derrière Girl Talk. Qui peut faire un mash up mixant Cindy Lauper et Lil Wayne avant tant de classe ? Avec en plus des ballons de plage, crocodiles gonflables et confettis en grande quantité, le public en redemande !

Un peu plus tard, nous nous dirigeons vers la scène principale pour voir Radiohead, le rappel commence avec Cymbal Rush (Thom Yorke en solo au piano). Quelle bonne surprise, moi qui ne pensait jamais voir un des morceaux de The Eraser en live. Au même moment dans le bus, Ed et ses amis dansent sur une de mes mauvaises compilations de hip hop. A minuit, nous repartons vers New York. Nous avions prévu de faire la fête dans le bus sur le chemin du retour, mais tout le monde est épuisé après cette longue journée et finit le trajet dans son lit.

WILLIAMSBURG MUSIC HALL

Après une nuit à la maison, nous nous retrouvons au Williamsburg Music Hall où aura lieu le concert de ce soir. J’y vais avec Ed, on ne peut pas faire plus local, nous nous y rendons à pied. Nous croisons Zach Condon de Beirut sur le chemin. Le soundcheck se passe bien. Le set sera plus long ce soir et c’est donc l’occasion d’introduire de nouveaux morceaux à nouveau. Le groupe a du mal à se décider, showcase ou shift ou service bell ? Le concert affiche complet ce soir. Les billets se sont vendus en moins de 5 heures après leur mise en vente. Le public est surexcité et attend avec impatience les nouveaux morceaux, spécialement Two Weeks. While We Wait For The Other, qui était aussi joué à la télé il y a quelques semaines, est aussi accueilli comme un classique. Le groupe semble passé un très bon moment sur scène. Le concert est un total succès. La soirée se termine dans la bonne humeur autour d’une tequila dans un bar à 2 blocs de la salle de concert, et 2 blocs de chez Chris

Washington

Après 2 jours à Brooklyn, nous reprenons la route ce matin. Le bus nous rejoint tous chez Chris Bear à 8h. En quittant New York, nous passons devant l’une des chutes d’eau d’ Olafur Eliasson. Le concert de ce soir à Washington est un concert de Grizzly Bear, sans Radiohead. Nous arrivons à la salle de concert après avoir regardé quelques films dans le bus. C’est une synagogue. En raison de l’architecture du lieu, le souncheck est assez difficile, mais Matt, notre ingénieur du son, semble assez satisfait en fin d’après midi. Les fans du groupe sont venus pour le concert très tôt ! A 18h, lorsque je sors de la salle, une cinquantaine de personnes attend déjà pour le concert, les portes de la salle n’ouvrent pas avant 20h. Tout le monde est heureux d’apprendre que le concert affiche presque complet, près de 700 billets ont été vendus ce soir. Le concert se passe bien. Pourtant il n’y a pas de rappel (malgré une standing ovation), les lumières sont allumées dès que le groupe sort de scène (des horaires très stricts peut-être ?). Après le concert nous nous dirigeons vers le bar le plus proche. Nous trouvons The Eagle, il s’agit d’un bar gay très sombre dans lequel nous explosons les records sur le flipper family guy.

Philadelphie

Avant de rejoindre Radiohead et leur équipe dans la banlieue de Philadelphie (Camden), nous faisons un stop le matin dans un studio de NPR pour enregistrer une session radio. Il ne s’agit pas d’un enregistrement pour Grizzly Bear, mais pour Department of Eagles, le groupe de Daniel. Il joue No One Does It, In Ear Park, Around The Bay (certains de ces morceaux sont en écoute sur la page myspace de Department of Eagles). Chris Bear l’accompagne aux percussions. En début d’après midi, le bus nous conduit à Camden. Comme tous les jours, je vais écouter le soundcheck de Radiohead. Cette fois, ils jouent Go Slowly de nombreuses fois en essayant différents tempo. Ils se décident pour le plus lent apparement. Le set de Grizzly Bear se passe sans problème. Quelques amis de New York nous ont rejoint pour la soirée entre temps (nous ne sommes qu’à deux heures de new york) et en ont profité pour nous apporter de la viande et des veggie burgers : barbecue après le concert !! Ce soir le set de Radiohead inclue The Bends et Planet Telex. Quelques morceaux différents tous les soirs, la classe ! Après le concert, en face de l’after party « officielle », près de notre bus, nous commençons notre barbecue. Nous sommes vite rejoint par Colin et Jonny. La soirée se termine par une demonstration de cricket par le comptable de la tournée.

Boston

Aujourd hui, le soundcheck de Radiohead est un vrai plaisir, ils jouent deux morceaux que je ne connais pas (de nouveaux morceaux ??) un grand nombre de fois. Puis un ancien morceau que j’ai du mal à reconnaître (ce n’est pas How I Made My Millions, mais ça y ressemble. Thom est seul au piano). Backstage. La journée est très relaxante, avec des occupations très légères telles que boire de la limonade et lire allongé dans l’herbe. A la fin du soundcheck de Grizzly Bear, Colin qui les écoutait dans les gradins, les rejoint sur scène et emprunte la basse de Chris Taylor pour jouer quelques accords de Joy Division.

Le barbecue de la veille a fait une grande impression on dirait, tout le monde parle de Camp Grizzly et nous prévoyons de renouveler l’expérience ce soir. Jonny, qui regarde pratiquement le set de Grizzly Bear tous les soirs depuis la scène, décide d’aller les voir jouer dans le public cette fois. Avec un énorme chapeau sur la tête, il passe incognito et peut suivre le concert au milieu de 25000 personnes. Le concert de Radiohead remporte à nouveau les acclamations du public avec probablement la meilleure performance de Wolf At The Door. Kid A est joué pour la première fois depuis le début de la tournée, Thom York joue à nouveau Cymbal Rush seul au piano et Idioteque conclut le concert. Aussitôt je rejoins Camp Grizzly ! Le grill est déjà prêt. Rapidement, Jonny, Colin et Ed nous rejoignent. Colin et Jonny nous font part de l’admiration du groupe pour la musique de Grizzly Bear, un compliment qui n’a pas de prix ! Colin plaisante en ajoutant qu’il aime beaucoup les vêtements colorés que le groupe porte sur scène.

Boston MFA

Journée off pour la tournée Radiohead, cependant Grizzly Bear joue à Boston de nouveau ce soir, au Museum of Fine Art. Nous arrivons assez tôt avant le soundcheck pour avoir le temps de visiter le musée avec Chris Bear. Le concert a lieu en extérieur dans le jardin du musée. Le mur derrière la scène est recouvert de plantes, le décor du concert est parfait !

A 15h, alors que tous les instruments sont installés sur scène, juste avant de commencer le soundcheck, la pluie vient perturber nos plans. Nous recouvrons vite les instruments de film plastique. L’averse est rapide, mais suffisament intense pour que l’espace dans lequel le public est censé se trouver soit complétement innondé. La table de mixage est également humide. Nous pensons tout d’abord déplacer le concert dans le musée, mais avec l’aide de l’équipe du musée, nous recouvrons l’herbe du parc de carton pour que le public ne soit pas dans la boue et la table de mixage est vite séchée. Nous avons une heure de retard, mais tout semble en ordre. Le concert commencera juste un peu plus tard. Mais le concert en exterieur en vaut la peine. La première partie est assurée par le groupe Violens (de brooklyn). Ils ont aussi jouer les concerts de Williamsburg et Washington.

Le groupe plait beaucoup à Grizzly Bear. Certains de leurs morceaux me font penser à de vieux morceaux de Manic Street Preachers, d’autres aux Smiths. Le concert de Grizzly Bear en exterieur, dans ce décor de rêve est assez féérique. Le public est assis dans l’herbe (ou sur les cartons), la scène est très peu éclairée, et il est certain que le public apprécie ce moment unique. Sur les morceaux les plus calmes, comme Shift en particuler, le chant des grillons apporte une touche vraiment particulère. Grizzly Bear fait un long set sans rappel. Après le concert, notre petite troupe prend la route pour le Canada à nouveau, pour un dernier concert avec Radiohead.

Toronto

De retour au Canada à Toronto, pour le dernier concert de la tournée, nous sommes tous tristes de déjà quitter Radiohead ce soir. Assez tôt dans la journée, Owen de Final Fantasy nous rejoint et nous apporte une pizza pour déjeuner. Grizzly Bear fait une interview pour MTV et Owen en profite pour me parler de ses nouveaux enregistrements (le nouvel album est fini) et ses projets de concerts au Japon. Dans l’après midi, Colin frappe à la porte de notre bus. Nous lui avons parlé des tshirts Grizzly Bear la veille au soir, lui et Thom on regardé les différents designs sur le site et se sont décidés pour les tshirts avec les chats. Il repart avec des tshirts pour tout le groupe.

A plusieurs reprises dans la journée, nous croisons Jonny qui nous dit et redit à quel point il est triste que le tour avec Grizzly Bear soit déjà terminé. Tous les membres de l’équipe (techniciens, docteur, merchandiser…) nous disent la même chose tout au long de la journée. Plus tard Colin nous présente le producteur Nigel Godrich qui est à Toronto pour quelques jours, il est apparement impatient de voir Grizzly Bear sur scène, à la plus grande joie de Chris Taylor (Nigel Godrich est l’un de ses producteurs préférés).

Nous allons ensuite dans les gradins pour écouter le soundcheck de Radiohead. A nouveau le groupe joue quelques morceaux de Joy Division. Grizzly Bear commence son set sous la pluie à nouveau. Un arc en ciel recouvre la scène avant la fin du set. D’un coté de la scène, Jonny regarde le concert et prend des photos, de l’autre, Thom Yorke regarde aussi le concert et apprécie énormement la reprise de He Hit Me que Grizzly Bear jouent pour la première fois durant cette tournée.

A la fin du set, une fois tout le matériel rangé dans le bus pour la dernière fois, nous partons rejoindre Owen et Feist dans le public pour regarder le set de Radiohead une derniere fois. Grizzly Bear était en tournée avec Feist aux USA il y a quelques mois et, apparement, elle et Ed sont très heureux de se retrouver. Sur scène, Colin et Jonny portent les tshirts Grizzly Bear que nous leur avons donnés. Au moment du rappel, lorsque le groupe rentre sur scène, avant de jouer House of Cards, Jonny prend la parole dans le micro de Thom pour dire « Grizzly Bear is my favorite band in the whole world », Thom plaisante “Jonny speaks !!!”. Apparement, c’est la première fois qu’il prend la parole lors d’un concert.

Après le concert, la soirée se termine avec un nouveau barbecue près du bus avec Feist et Owen. Nous navigons du barbecue à l’after party où Thom Yorke et Edward Norton sont en pleine discussion. Au cour de la soirée Jonny et Colin viendront nous rejoindre pour un burger à nouveau. A 1heure, il est temps de quitter Toronto. Tout le monde se dit au revoir, échange ses emails, et espère se revoir à nouveau.

Texte et photos : Simon Guzylack

Previous post

Rémy Zéro

Next post

Bat for lashes

No Comment

Leave a reply