les membres du groupe et leur univers

George Monbiot

George Joshua Richard Monbiot (né le 27 janvier 1963, à Londres) est un journaliste, éditorialiste, auteur, universitaire et activiste environnemental et politique au Royaume-Uni, qui écrit chaque semaine dans le quotidien The Guardian.

Il a très récemment pris position pour l’énergie nucléaire, arguant que la catastrophe de Fukushima a surtout mis en évidence qu’une centrale vétuste et mal entretenue pouvait encaisser un séisme et un tsunami exceptionnels (le dernier séisme supérieur à 8,5 au Japon aurait eu lieu il y a près de 1 200 ans) avec des dégâts sur l’environnement et l’homme très limités. Il dénonce aussi les mensonges des activistes sur l’effet des faibles niveaux d’irradiation et sur le réel potentiel des énergies renouvelables . Il compare les méthodes anti-scientifiques des anti-nucléaires à celles utilisés par les négationnistes du changement climatique. D’autre part, il oeuvre pour la prise en compte et la reconnaissance des dynamiques des écosystèmes et de leurs espèces dans les espaces naturels en Grande Bretagne.

source : wikipedia

En 2015, aucun de ses essais n’a encore été traduit en français…

Dès 2000, Thom Yorke cite les pensées de Monbiot. Il aurait notamment dit de « Captive State », paru en 2000 chez MacMillan :

After reading Captive State, I will never be able to take the Labour government seriously again.

 

Lire en ligne : http://www.monbiot.com/books/captive-state/

— source & date inconnue / la citation est relayée sur le site de Monbiot

Captive-State-Monbiot-201x300

En 2008, Thom explique à The Guardian pourquoi il est un « climat-optimiste » :

 

As I heard George Monbiot saying not long ago, isn’t it funny how in the space of a year we went from listening to sceptics who denied this was happening to suddenly saying we’re all doomed – how interesting that both scenarios demand that we do nothing. That can’t be right.

You should never give up hope.

 

En août 2012, Thom Yorke cite parmi ses lectures préférées Heat, sorti en juin 2007 :

heat_monbiot

George Monbiot’s Heat

« The one that finished me off was George Mombiat’s book Heat. The most sort of radical I’ve read on the climate change, which totally blew my mind. It’s just really very frightening. It’s very stimulating but very frightening. » — Thom Yorke

 

Au début de l’année 2013, Monbiot sort « Feral: Searching for Enchantment on the Frontiers of Rewilding ».

feralmain

Sur amazon, et un peu partout, au milieu des critiques (souvent dithyrambiques) qui sont listées notamment sur amazon.com, on trouve cet avis de Thom Yorke :

Feral has really opened my mind to the history and possibilities of our landscape. It reflects a very real need in us all right now to be released from our claustrophobic monoculture and sense of powerlessness. To break the straight lines into endless branches. To free our land from its absent administrators. To rewild both the landscape and ourselves. It is the most positive and daring environmental book I have read. In order to change our world you have to be able to see a better one. I think George has done that
— source & date inconnue / la citation est relayée sur le site de Monbiot

Sur Twitter, Thom engage ses followers à aller lire le nouvel essai de Monbiot Abbottalypse Now :

Fin 2013, sur Twitter, Thom continue à partager les idées de Monbiot :

Au départ, Thom retweete Monbiot :

Puis, il fait des liens vers ses articles :

Le 5 novembre 2013 :

Le 12 novembre 2013 :

Le 26 novembre 2013 :

Le 10 décembre 2013 :

Le 17 décembre 2013:

Le 21 janvier 2014 :

Le 4 mars 2014 :

Le 1er avril 2014 :

Le 17 juin 2014 :

Le 16 juillet 2014 :

Le 15 octobre 2014 :

Le 8 décembre 2014 :

Previous post

"Gravity’s Rainbow" / Thomas Pynchon

Next post

"You are not a gadget" / Jaron Lanier

No Comment

Leave a reply