news

Florilège d’opinions sur la sortie d’In Rainbows

Voilà plus de quarante jours qu’In Rainbows est sorti, non pas dans les bacs, mais sur les serveurs de téléchargements. Et cette particularité, couplée avec la nouvelle stratégie mettant l’auditeur au coeur du rapport financier qu’il entretient avec la musique, n’a cessé de faire délier les langues.
Nous vous proposons ici un florilège d’avis émis dans le milieu de la musique, par les artistes eux mêmes.
(cet article est très largement inspiré de celui paru le 22 novembre sur le site de fans anglophones www.ateaseweb.com)

Après Lily Allen (“Radiohead est arrogant”) et Gene Simmons (“vous prenez du putain de crack ou quoi?”) qui ont récemment commenté le « paye ce que tu veux » de Radiohead [pour le dernier album In Rainbows], d’autres artistes donnent leur avis.

Le rappeur Jay Z aime la façon dont In Rainbows fut sorti et est prêt à payer. Il confia à The Guardian : « Ce que Radiohead a fait avec leur album était une idée de géni. Je vais payer 50 $ pour ça ».


Courtney Love loua la décision (sur son myspace) de Radiohead de laisser les fans choisir le montant à payer pour leur dernier album. « Mon côté kamikaze veut faire la même foutue chose. Je suis reconnaissante envers Radiohead d’avoir fait le premier pas. Je peux peut être faire cela différemment. Voila pourquoi les face b ne sont plus des face b mais doivent être des face a au final. J’aime le risque et la plupart des choses que j’ai pu faire de bien venaient du fait que tout le monde me disait que j’étais folle de les faire. Voila pourquoi des mots comme « gestion de risque » et « gestion d’emploi du temps » résonnent chez moi maintenant. »

Maynard James Keenan [du groupe Tool] a une opinion différente. « J’aime Radiohead. C’est vraiment un bon groupe, mais je pense – et je déclare publiquement que je vais probablement me tromper et que le temps parlera pour moi – que ce qu’ils ont fait n’est au final qu’un coup médiatique, parce qu’on peut imaginer que cela soit possible avec un peu de publicité de permettre aux gens de le télécharger, mais c’est très facile pour eux d’être capable de le faire. Ils vont se faire plein d’argent avec la tournée et ils ont déjà empoché beaucoup en vendant leurs albums. »
Il rejoint l’avis de Allen sur le fait que cela n’est pas juste pour les autres groupes : « Maintenant, ça va être « Désolé mec, je vais chercher du boulot. On ne peut pas faire de tournée et promouvoir plus notre musique, car je dois payer mon loyer. Personne ne paye pour ma musique. Merci, Radiohead. […] Je ne veux pas les accabler. Je pense que quelqu’un doit faire cela, quelqu’un doit prendre des risques et prendre une décision. Je pense juste que ça ne va pas sauver l’industrie musicale. Je pense que ça ne va que les aider à promouvoir leur nouveau projet. »

Hot Chip semble être du côté de Radiohead : « je pense que c’était une bonne décision de leur part. S’ils n’avaient pas choisi cette stratégie, leur album aurait probablement connu des fuites et de toute façon personne n’aurait payé au final. » Selon Goddart [leader du groupe], la liberté tend a encourager les fans à penser qu’ils ont un produit qui a coûté de l’argent au groupe.

« Je suis allé sur le site internet de Radiohead et j’ai fait la queue pour avoir l’album. J’ai attendu si longtemps qu’à la fin, je suis allé sur certains blogs et je l’ai téléchargé parce que je voulais juste l’écouter. Bien que je sois membre d’un groupe qui fait confiance aux gens pour dépenser leur propre argent pour que nous ayons une carrière, je n’ai rien payé pour avoir cet album. »

Previous post

Une guitare classique

Next post

Fernandes Retrorocket Pro

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.