concertsnews

Firme y feliz por la canción

Toujours dans le cadre du Soundhearts Festival, à Lima au Pérou, troisième date sud-américaine de cette tournée 2018.

La setlist se rode, les plus critiques parleront volontiers de « best of », surtout à la lueur du deuxième rappel qui voit s’enchainer Creep, Paranoid Android et Karma police.

Certes, ils tournent rarement sous ces latitudes, et ils semblent donc contenter les fans, mais ils prennent visiblement plaisir à jouer, et c’est assez plaisant à voir et à entendre : part belle est faite à In Rainbows, et ils sont tout de même capables de balayer 8 albums en 8 morceaux.

Difficile donc de spéculer sur le contenu d’un hypothétique LP 10 ou d’avoir un morceau inédit à se mettre sous la dent.

Prochaine date le 20 pour les 3 derniers concerts avant le début de la tournée de Thom Yorke le 28 mai en Italie.

 

Patience, patience

 

Previous post

Buenos Aires - Soundhearts festival

Next post

Rat des villes ou rat des champs?

5 Comments

  1. 18 avril 2018 at 22 h 37 min —

    Tous les articles de presse sont dithyrambiques…
    J’ai trouvé cela : « au cours d’Idiotèque, un problème avec le synthétiseur de Jonny Greenwood a été perçu par le public, mais Thom a rapidement résolu tout avec un « ça arrive parfois », suscitant un peu de rire chez les spectateurs ».
    Ce qui n’a pas toujours été le cas…!
    Et oui, le mois de juin est encore loin, et tous ces concerts fabuleux à l’autre bout de la planète ne rendent pas l’attente facile !

  2. 19 avril 2018 at 15 h 36 min —

    cette illustration, franchement… t’avais pas plus cliché ?! pour le concert de thom à l’olympia tu mettras un berger à béret, baguette sous le bras, avec tour eiffel & mont st-michel en arrière-plan ? 😉

    • Laurent
      19 avril 2018 at 22 h 27 min —

      Plus simple, un mec qui râle ou qui attend un train pour aller bosser (ou les deux).

      Reconnais quand même que l’association des couleurs est sympathique.

      =)

  3. 19 avril 2018 at 23 h 08 min —

    L’illustration n’est pas de moi mais d’un journal péruvien…et c’était juste pour info.
    Oui, mille excuses, j’avais été choquée par la réaction de la diva à l’époque, même si je le vénère.
    En bonne provinciale, je n’irai pas à l’Olympia mais au Transbordeur. Mais promis, je prendrai mon saucisson, en ton honneur.

  4. 19 avril 2018 at 23 h 50 min —

    Déso, j’ai pris pour moi un commentaire qui, après relecture, ne semble pas répondre à mon message ! Le coup de fatigue de 23h08…ou le nombrilisme, au choix…

Leave a reply