les membres du groupe et leur univers

« Big fan » / Fabrice Colin

Le roman « BIG FAN – Radiohead, la fin du monde et moi« , de Fabrice Colin, et édité par Inculte,est sorti en janvier 2010.  Il s’agit d’un roman de 218 pages protéiforme, en trois parties, qui entremèlent lettres, passages autobiographiques et de très nombreuses informations sur le groupe Radiohead, revues à la sauce du narrateur, axé sur la vie de Bill Madlock, fan du groupe de rock paranoïque qui finira par tirer sur des spectateurs lors d’un concert, persuadé d’avoir su percer à jour le secret de la fin du monde dont les membres du groupe étaient au courant, et que l’on pouvait deviner à la lecture des paroles des chansons des 5 oxoniens. Ouvrage original donc, aussi bien sur le thème que la forme.

Un extrait :

Si la musique ne te transporte pas, si la musique ne te rend pas meilleur, alors n’en écoute pas. Je pourrais admettre que tu sois fan de Portishead, à la rigueur. Je pourrais accepter Of Montreal, ou American Music Club. Je serais même prêt à tolérer Grandaddy, Midlake ou Massive Attack – c’est dire à quelles frontières s’étend ma mansuétude. Mais The Cure ? As-tu déjà essayé d’écouter Bloodflowers dans son intégralité, mon ami ? Ou Wild mood swings ? Je veux croire que tu t’es égaré. Je veux croire que tu n’as pas la moindre idée de ce dont nous sommes en train de discuter. La musique, bon Dieu. Pas seulement trois ou quatre connards en studio : la musique. »
— extrait de Big Fan

 

Vous pourrez lire d’autres extraits sur le blog de l’auteur, par exemple.

On trouvera adjoint au livre une série de photos de Radiohead trafiquées par Délon le félon.

 

Septembre 2007 : né trente ans plus tôt entre la sortie de Star Wars et du God save the queen des Sex Pistols, Bill Madlock vit à Oxford avec sa mère et son iguane domestique. En apparence, son existence n’est pas simple. Il accuse quatre-vingt-dix livres en trop, les filles le fuient, les garçons l’évitent et tous les chiens du quartier semblent lui vouer une haine personnelle. Mais le Gros Bill, amateur éclairé de jeux de rôle et de rock indie vintage, détient un secret essentiel : il est le seul à comprendre le véritable sens des paroles de Radiohead.

Juillet 2008 : derrière les hauts murs de la prison de Grendon, Bill Madlock entame la rédaction d’un roman qui décrira les raisons qui l’ont conduit à tirer sur un spectateur, un mois auparavant, lors du dernier concert de Radiohead à Victoria Park. Un roman qui, accessoirement, révélera aux hommes la date précise de la fin du monde.

Big Fan est un roman composé de trois parties qui s’entremêlent : l’enfance du Gros Bill à Oxford, entre un père absent, une mère surprotectrice et des petites amies éphémères, l’histoire du groupe Radiohead, et l’explication de la « conspiration quantique » contre laquelle les membres de Radiohead (et aujourd’hui, Bill) ont vainement tenté de nous mettre en garde.

L’AUTEUR = Né en 1972 en région parisienne, Fabrice Colin est l’auteur d’une trentaine de romans pour la jeunesse (Albin Michel, Le Seuil, Gallimard, etc.) et pour adultes (L’Atalante, Le Diable Vauvert) ainsi que de plusieurs scénarios de bande dessinée. Originellement spécialisé dans les domaines de la fantasy et de la science-fiction, il aborde désormais tous les genres avec une égale gourmandise, et produit également des chroniques littéraires.

— présentation officielle de Big Fan
Previous post

Radiohead en soldes

Next post

Thom Yorke sur BBC1 mercredi prochain, le 20 janvier

No Comment

Leave a reply