news

“Avec moi, on se serait contenté de la danse des canards”

L’envoyé spécial de Drowned in Sound, a réussi à fendre la foule dense et compacte des 100 personnes massées devant la scène de l’Academy2 de Liverpool pour tirer les vers du nez de Phil lors de son concert de samedi dernier.

Phil s’est étendu sur sa réinvention en artiste solo :

« Trouver sa propre identité et recommencer à zéro jusqu’à avoir une voix à soi sans prendre de drogue, c’est difficile. J’ai découvert qu’avec Familial, c’était le départ pour quelque chose de plus important. Je ne sais pas si je vais continuer mais je vais sortir un EP bientôt et j’ai aimé tout le processus. »

Il insiste sur le fait que ses chansons n’ont rien à voir avec Radiohead :

« Il n’y a aucun point commun entre mes affaires solo et ce que je fais avec le groupe, être dans Radiohead a toujours signifié être au bon endroit pour moi et je ne sais pas où je serais sans eux. Mais avoir une expérience solo était la bonne chose à faire pour moi maintenant. »

Interrogé sur the King of Limbs, il fait ces maigres commentaires :

« J’ai trouvé que la danse de Thom dans la vidéo de « Lotus Flower » était bonne et qu’il était étonnant dans cette vidéo. Si ça avait été moi, j’aurais fait la danse des canards et je m’en serais contenté. Avec King of Limbs, nous savions tous que ça ne serait pas un album immédiat mais il y a beaucoup de grands albums qui ne durent que 38 minutes. C’est toujours la même histoire du truc dont l’effet grandit peu à peu. Tous les disques que nous avons faits étaient une réaction au disque précédent et King of Limbs continue la même tradition pour nous. »

C’est à ce jour la seule déclaration d’un membre du groupe concernant la sortie de TKOL, aussi étrange que cela puisse paraître.

Et ça n’empêche pas the Guardian de faire figurer Radiohead à la 14e place (il n’y a que 2 artistes classés avant eux, Adele et Will.i.am) de son classement des 100 personnalités les plus influentes du monde de la musique anglaise. Le paradoxe reste entier : voilà un groupe qui sort un album sans aucune publicité autre que la leur, qui ne donne pas d’interview, qui sort de l’ombre pour faire toute autre chose que promouvoir leur album en tout cas, et pourtant ils restent influents, attendus, scrutés.The Music Power qu’ils appellent ça en Angleterre !

[http://www.guardian.co.uk/music/interactive/2011/may/26/guardian-music-power-100-interactive->http://www.guardian.co.uk/music/interactive/2011/may/26/guardian-music-power-100-interactive] 

Previous post

R.I.P Gil Scott-Heron

Next post

Playlist du 28 mai de Thom Yorke

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.