chansons

Atoms for Peace

Inspiration pour la chanson : 2004 ?
Sortie sur album : 10 juillet 2006 (The Eraser)
Remix : fin 2006 (Four Tet)
Sortie en single du remix : décembre 2007
Premier live (solo) : 19 juillet 2009
Premier live (groupe AFP) : 2 octobre 2009

 

Atoms For Peace est composée d’un fond de petits sons qui surgissent de nulle part, au rythme aléatoire et aux sons différents. Ce qui rappelle un peu le processus de désintégration radioactive des atomes, qui elle-même est aléatoire.

Dans une interview du New York Times :

Journaliste : “ Atoms For Peace, j’ai adoré, surtout : ”Je veux manger ton cœur d’artichaut” D’où viennent cette chanson et cette image ? ”

Thom : « C’est le genre de titre qui m’a pris 10 minutes, c’est sorti comme ça, très vite. En tant que rock star ou pop star, on est censé avoir une assurance décuplée au cours du temps, ce que je n’ai pas. C’est ma femme qui me dit d’en trouver en moi. »

Journaliste : « Merde, Thom. Tu as vendu 20 millions d’albums. Les gens t’apprécient !»

Thom : « Arrête. Vas-y, continue. »

— Thom Yorke /

’Quite a personal song, really,’ Yorke sniffed. ’Trying to correlate my life with choosing to do this, and choosing to get over the fear which is a constant thing I have. Being a rock star, you’re supposed to have super-über-confidence all the time. And I don’t.’ A pause. ’And it was my missus telling me to get it together basically.’
— Thom Yorke / The Guardian, Juin 2006

Atoms For Peace est aussi le titre du discours de Dwight D. Eisenhower (président des Etats-Unis de 1953 à 1961) à l’Assemblée Générale des Nations Unis à New York le 8 décembre 1953. Il y développe notamment, en pleine guerre froide, sa vision sur l’énergie atomique dans un monde qui ne veut connaître à nouveau Hiroshima et Nagasaki. Il met en avant l’Amérique qu’il souhaite faire voir dans le monde.

It is with the book of history, and not with isolated pages, that the United States will ever wish to be identified. My country wants to be constructive, not destructive. It wants agreement, not wars, among nations. It wants itself to live in freedom, and in the confidence that the people of every other nation enjoy equally the right of choosing their own way of life.
— Thom Yorke /

En 2009, Thom Yorke décide d’appeller le groupe qu’il forme avec Nigel Godrich, Flea et d’autres « Atoms for Peace ».

 

2004

Sur le site www.radiohead.com, apparaissent un tas d’illustrations, qu’avec le recul, on comprend beaucoup mieux que sur le moment ! Celle-ci par exemple laisse penser qu’Atoms for Peace était sûrement déjà en gestation :

 

10 juillet 2006

Sortie de l’album solo de Thom Yorke ’The Eraser’. ’Atoms for Peace’ en est la 6e piste.

 

fin 2006

Quelques temps après la sortie de l’album, Thom demande à Four Tet de réaliser un remix ’d’Atoms for peace’.

 

17 décembre 2007

Alors qu’il avait été proposé quelques temps en fin 2006 gratuitement au téléchagement uniquement sur le site theeraser.net, le remix de ’Atoms for Peace’ (de même que les autres remixes) est disponible sur les plateformes de téléchargement légal.

 

janvier 2008

Le remix est inclus sur un des trois vinyls édités par XL REcordings regroupant tous les les remixes des chansons de « The eraser ».

 

octobre 2008

Le CD ’The eraser Rmxs’, où l’on retrouve le remix de ’Atoms for peace’ par Four Tet, sort uniquement au Japon.

 

19 juillet 2009

Thom Yorke interprète la chanson pour la première fois en solo live sur la scène du Latitude festival. La version est beaucoup plus acoustique :

 

2 octobre 2009

Thom interprète la chanson ’Atoms for Peace’ avec son groupe composé de lui-même, Flea, Nigel Godrich, Joey Waronker et Mauro Refosco. Le groupe n’a alors pas encore de nom, mais prendra plus tard celui d’Atoms For Peace.

Previous post

et pour finir quelques liens

Next post

Subterranean Homesick Poet...

No Comment

Leave a reply