chansons

A reminder

Inspiration : 1996 (dans une chambre d’hôtel)
Enregistrement studio : mars 1997 (Saint Catherine’s Court, Bath)
Sortie sur single : 26 mai 1997 (Paranoid Android, CD2)
Premier live : 2 septembre 1997
Dernier live : 14 janvier 1998

 

26 août 1996

’A reminder’ parle de l’oubli, du fait de vieillir et de perdre la raison. c’est une chanson très personnelle écrite par Thom qui s’ennuyait dans une chambre d’hôtel, blasé par plein de choses…
(N.D.L.R. : le groupe était en concert à Hershey le 26 août 1996)

Chris: « So what’s the story behind this song?

Thom: « That song was, um, it was in, um, it was, it was weird, actually. It was written on, on one of those days off you have on a tour where, um, you, you literally, all you do is sit in your hotel room, ’cause there’s nothing- it was a Sunday, it was someplace near Hershey. Got no idea where. It was just, there was just nothing. To do at all, and uh, I had, I just had this idea of, of, of someone writing a song, sending it to someone, and saying ‘If I ever lose it, you just pick up the phone and play me this song, back, to remind me.’ So that was it.

Chris: « Wow. [laughs] Did you, did you- was this song written on keyboards?

Thom: « No, it wasn’t, no. I mean that’s all Jonny, um, that’s all Jonny on, on Fender Rhodes really. Um, it was funny actually, ’cause I was listening to Pharoah Sanders this morning, and it’s like- and, and that’s where it’s all from- [laughs] -you know, and, and Miles Davis and all that, you know. We just totally fell in love with the Fender Rhodes on this one, we just-

— Thom Yorke / Morning Becomes Eclectic, radio KCRW, Santa Monica, 9 juin 1997

 

Le thème de cette chanson, l’oubli, sera également traité plus tard dans Morning Bell.

Pour la partie musicale, c’est Jonny qui a trouvé quelque chose, au Rhodes, et non Thom au clavier. Source d’inspiration : du Pharoah Sanders, du Miles Davis.

 

mars 1997

Le groupe organise une ultime (et mythique) session studio à Bath, dans l’Oxfordshire. Pour l’occasion, le « Saint Catherine’s Court », un très beau manoir est loué en mars. La chanson est alors enregistrée, mais contrairement aux autres, elle ne figurera pas sur l’album.

Ce que l’on entend au début de la chanson est une phrase en tchèque qui se répète automatiquement pour prévenir les usagers du métro de la fermeture imminente de ses portes. Les mots exacts sont les suivants :

Ukonèete výstup a nástup, dveøe se zavírají. Pøíští stanice : Jiøího z Podìbrad

Ce qui signifie quelque chose comme « Prière de ne plus sortir ou entrer, les portes vont se fermer. Prochaine station… ».

 

26 mai 1997

La chanson figure comme face-b du deuxième single « paranoid android »

 

2 septembre 1997
La chanson est jouée en live pour la première fois à The Donme de Doncaster. En tout, le groupe ne la jouera que 4 fois, deux fois fin 1997, deux fois début 1998… Autant dire que c’est une rareté !

Version du 3 septembre :

 

18 octobre 1997

Sur le DVD « Meeting People is easy », on peut voir quelques passages où la chanson est répétée à Paris le 18 octobre 1997.

Previous post

26 aout 1996, Hershey, Hershey Park

Next post

27 aout 1996, Pittsburg, Starlake Amphitheatre

No Comment

  1. Dr.tchock
    10 juin 2008 at 17 h 51 min —

    Il y a des choses qui font partis du passé et auxquelles nous somme très attachés. Les paroles me rappelle une personne auxquelles je tiens beaucoup et que je ne veux pas oublier…Magnifique chanson qui me fait encore rêver…
    Merci Thom

Leave a reply