news

They rebuilt the stage

Je suis sûre que vous lisez couramment l’Eventindustrynews, histoire de vous tenir au courant du développement des usines anglaises, comme ça en passant. Pour ceux qui ne s’informent pas, voici ce qu’on y apprend sur LS-Live, une entreprise spécialisée dans la construction métallique (« mais de quoi qu’è cause ? ») : basée à Wakefield, Yorkshire, c’est eux qui ont été mandatés pour reconstruire les infrastructures de la scène écroulée à Toronto le 16 juin dernier, causant la mort de Scott Johnson, membre de l’équipe technique de Radiohead.

Au début du mois d’août, les containers des restes des décors furent ouverts dans les Elstree Studio en présence du directeur de l’entreprise, Ben Brooks : « on a recueilli des monceaux de métal tordu, ce qui restait des touches du piano de Thom Yorke et on était atterré.C’est l’un de ces moments où on est envahi par la pensée »j’espère que ça ne m’arrivera jamais« . Cela vous oblige à vous poser des questions sur ce que vous faites. »

Leur évaluation des dommages et des possibilités de réparation était attendue dès le lendemain. Le problème, c’était qu’il n’y avait aucun plan dessiné des décors, il leur fallut tout réinventer à partir de photos et des explications des techniciens de l’équipe de RH. Les structures supérieures étaient toutes faussées et celles du dessous avaient été complètement écrasées par la chute au sol. Les écrans mobiles étaient détruits et il fallut là aussi tout redessiner. Ils utilisèrent de l’aluminium et des techniques de soudure spéciales Beaucoup de tests furent faits. La société s’est occupée aussi d’améliorer les systèmes d’installation des décors (d’où sans doute l’exercice de corde lisse auquel les techniciens ont dû se plier chaque soir).

C’est en trois semaines qu’ils réussirent à redessiner et manufacturer deux plateformes, l’une pour la scène, l’autre pour le staff technique, en respectant donc les délais très courts et le budget imparti.

L’ingénieur Mark Blount conclut : « Nos sentiments sur ce projet à LS-Live étaient mélangés. Bien sûr, on était fier d’avoir réussi à relever le défi mais on n’oublie pas que Scott Johnson est mort dans l’effondrement. On peut redresser le métal tordu mais ça ne le fera pas revenir. »

http://www.eventindustrynews.co.uk/…

Par ailleurs, la famille de Scott Johnson a rendu compte de l’emploi des dons qui avaient été faits en créant une fondation pour les jeunes musiciens.

http://scottjohnsonbursary.com/

Mark
Blount gave his lasting thoughts : “All at LS-Live had mixed feelings
about this project. We’re very proud of what we have achieved, but Scott
Johnson died in that stage collapse ; you can mend metal, but that won’t
bring him back.” – See more at :
http://www.eventindustrynews.co.uk/…
Mark
Blount gave his lasting thoughts : “All at LS-Live had mixed feelings
about this project. We’re very proud of what we have achieved, but Scott
Johnson died in that stage collapse ; you can mend metal, but that won’t
bring him back.” – See more at :
http://www.eventindustrynews.co.uk/…
Mark
Blount gave his lasting thoughts : “All at LS-Live had mixed feelings
about this project. We’re very proud of what we have achieved, but Scott
Johnson died in that stage collapse ; you can mend metal, but that won’t
bring him back.” – See more at :
http://www.eventindustrynews.co.uk/…
Mark
Blount gave his lasting thoughts : “All at LS-Live had mixed feelings
about this project. We’re very proud of what we have achieved, but Scott
Johnson died in that stage collapse ; you can mend metal, but that won’t
bring him back.” – See more at :
http://www.eventindustrynews.co.uk/…

Previous post

De la multi-cam en veux-tu en voilà, et Ultraista en concert

Next post

Une réconciliation et un espoir

valerie

valerie

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.