matériel

Sequential Circuits Prophet 5

Au départ, le synthétiseur analogique polyphonique Sequential Circuits Prophet 5, un grand classique des années 80,  semble avoir intégré le matériel du groupe pour être utilisé par Jonny. C’est lui que l’on voit l’utiliser sur un extrait de Meeting People Is Easy (1998) où il essaye désespérément de faire sonner Big Boots.

big botts

images

En 1999, le synthé est de retour, et va sauver le son du groupe, en train d’enregistrer des chansons de KID A/ Amnesiac., et en particulier ‘Everything in Its Right Place’.

Le groupe a déjà commencé à tester la chanson, mais ça ne sonne pas encore bien… et Thom a alors une idée, passer d’un piano classique à un synthé. Il s’isole avec Nigel, les deux changent le début chanté par un début joué au synthé, et pour parachever le tout, ajoutent des effets  (de distorsion) et hop, ça va convaincre tout le monde :

Colin : “[Nigel] didn’t think much of ’Everything In Its Right Place’ when he heard it, and he didn’t think it was gonna be any good. But then Thom was banging it out on an upright piano, you know. And then he and Thom like stayed up late one night in this big country house we rented out in England and did it on a keyboard. And Nigel like used to do pro tools and scratch the sound waves and made all these mad sounds that no one had done before. And it was amazing.
— Colin / KCRW, 2000

A priori, il semblerait que le son du Sequential Circuits Prophet 5 ait été programmé pour sonner un peu comme celui d’un Rhodes, et ça donne une belle intro à la chanson :

Et puisque le Sequential Circuits Prophet 5 a su être si salvateur, tant qu’à faire, autant le réutiliser ailleurs. C’est le cas sur Packt Like Sardines In a Crusch Tin Box  (vers 0:36),  I Might Be Wrong (vers 0:58), Hunting Bears (0:32), Kinetic (1:49), Worry Wort (riff principal)…

En 2001, le groupe a emmené en tournée le synthé, puisque Thom l’aimait bien. On le voit en jouer sur Motion Picture Soundtrack par exemple. Exemple sur le live @ Paris en juin 2001 :

La lune de miel sera de courte durée puisque lors du concert spécial à Oxford du 7 juillet 2001,  en dernier rappel le groupe joue le début de ‘Motion Picture Soundtrack’… puis s’arrête, Thom dit alors “”Dat is Kaput ya?” il rit, reprend “...forget that, let’s try something a bit older”  et joue à la grande surprise du public “Creep” occultée des setlists depuis bien longtemps ! On peut penser que le Prohet 5 a rendu l’âme ce soir là.

Previous post

Re-broadcast: Gilles peterson co-hosted by Thom Yorke

Next post

Roland MC 505

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.