news

polémique, pas polémique? (point presse)

L’euphorie est un peu retombée place à la réflexion désormais. La méthode Radiohead a fait grand bruit, et un peu partout, on en parle, on en débat. Il y a les partisans, les déçus, ceux qui y voient une innovation, d’autres une arnaque. Qu’en penser??? Dur à dire, car nous sommes nombreux ici à porter un regard de fan (sans la nuance péjorative que peut parfois contenir le mot).

La presse musicale voit souvent ça d’un bon oeil, Joseph Ghosn des Inrocks, qui a majoritairement  représenté ce petit monde dans les reportages, a essayé d’expliquer qu’il y voit une démarche honnête en adéquation avec la politique menée par le groupe depuis déjà un moment (souvenons nous que déjà à l’époque de KID A, ils avaient tenté une promo un peu différente… pour vite revenir aux secteurs traditionnels…). De l’autre côté, on a des artistes, et des responsables de maison de disque qui répondent que Radiohead peut se permettre cette démarche vu qu’ils n’ont plus rien à prouver, pas un besoin impératif de vendre…voire même que le groupe en voulant jouer les philanthropes, est en train d’entuber le fan.

Un petit concentré en vrac de ce que l’on peut lire dans la presse, ou voir à la télé:


1) 5,78 euros

Le Times, mentionnant une enquête en ligne réalisée par la lettre d’information Record Of The Day auprès de 3000 acquéreurs de l’album, souligne qu’«environ un tiers des fans ont décidé de conserver leur argent». Le prix moyen acquitté par les personnes interrogées est de 4 £ (environ 5, 78€), mais 67 personnes ont versé plus de 10 £  et une douzaine plus de 40 £).
Notre sondage sur le sujet indique des chiffres quelques peu différents, puisque seules 1/4 des personnes déclarent n’avoir rien donné.
Quoiqu’il en soit, l’ensemble de la presse semble plutôt mettre en avant la version pessimiste : 1/3 n’a rien donné….

Sur un blog tenu sur le site de The Guardian, on peut même lire une revue de l’album, chanson par chanson, où le rédacteur donne un prix à chaque chanson, ce qui donne :

15 STEP : 35 pences
BODYSNATCHERS: 29 pences
NUDE: 41 pences
WEIRD FISHES/ARPEGGI: 45 pences
ALL I NEED: 12 pences
FAUST ARP: 19 pences
RECKONER: 28 pences
HOUSE OF CARDS: 40 pences
JIGSAW FALLING INTO PLACE (also known as Open Pick): 25 pences
VIDEOTAPE: 30 pences

prix total recommandé : 3.03£

2)"L’arc en ciel s’assombrit…" 

Alexandre Vigneault, pour Cyberpress, revient sur un article qui accuse Radiohead d’"avoir manipulé ses fans". La pavé dans la mare a été jeté par l’entourage du site lui-même puisque les deux managers du groupe (Chris Hufford et Bryce Edge) ont déclaré  dans une interview pour Music Week : 
"In November we have to start with the mass-market plans and get them under way," (Hufford)
et "If we didn’t believe that when people hear the music they will want to buy the CD, then we wouldn’t do what we are doing," Edge said.

Eh oui, il semblerait qu’une sortie CD était envisagée dès le début, pas de révolution complète donc. Certains vont même jusqu’à dire que c’est un moyen de s’enrichir encore plus sur le dos des fans, qui paieraient d’abord pour télécharger, et ensuite pour acheter le CD… Le groupe est-il vraiment si cupide???

3) La presse française:

On peut faire le tour des médias écrits "classiques", tout le monde semble content, aussi bien de la méthode, que de la musique. "In rainbows" est souvent chroniqué positivement…Un petit tour sur google ou yahoo actualités et vous trouverez plein de chroniques.

Pour ce qui est de la télé, il y a eu quelques reportages par ci par là (même ma maman en a entendu parlé!). L’émisssion de Paul Amar qui remplace (assez mal) Arrêt sur Images, "Revu et Corrigé" (qui d’ailleurs est regardable en ligne pendant une semaine là), a tenté de lancer un débat sur le sujet le 13 octobre, mais faute de temps, rien n’a été développé. Le sujet était d’ailleurs plus précisément le rapport des artistes avec le téléchargements.
L’artiste Mano Solo invité sur le plateau a récusé le progrès de la démarche, préférant qu’on "éduque" le public, plutôt qu’on lui fournisse les choses par le biais du téléchargement.
Comme souvent, c’est un journaliste des Inrocks, Joseph Gosn, qui a tenté de défendre l’initiative du groupe, face à Mano Solo qui lui déclarait que Radiohead pouvait s’affranchir des majors… justement parce que ces anciens contrats lui a rapporté assez… Dommage que le débat n’aie pu continuer!
Apparemment, l’émission reviendra sur le sujet, et sur le site de l’émission, on pourra en débattre dans peu de temps sur le forum consacré à l’émission (pas encore en ligne…).

4) réactions:

Du côté français, pas encore beaucoup de réactions, juste celle de Laurent Boyer :

"Ce qu’il faut savoir, c’est qu’avant la pénurie, le disque de diamant représentait un million d’exemplaires vendus. Au fur et à mesure, on a descendu la barre jusqu’à 750.000 exemplaires. Je pense qu’aujourd’hui la musique est toujours autant consommée, même s’il y a eu une dématérialisation du support. On ne peut pas aller contre la modernité. La législation arrive trop tard, sachant que la loi ne s’applique pas de la même façon à l’étranger. Même si pour moi il est absolument nécessaire de protéger les droits d’auteur. Radiohead a eu une très bonne idée en mettant en vente leur album en fonction du prix que les gens voulaient payer."

Côté anglophone, en voici une ou deux lues par le Times:
celle de James Blunt (You’re beaaaaauuuuuuuuuutiful….) désabusé:

je suis définitivement convaincu que la musique a une valeur. Je pense qu’ils ne devraient pas la dévaluer ainsi. Je dois payer des musiciens, un producteur, un ingénieur du son. Je n’ai aucune idée de comment je pourrais les payer si je vendais mon album 1 pence. Je dois y réfléchir, mais peut-être ont-ils la recette pour que ça marche concrètement.
(rappelons que le monsieur a vendu déjà 3 millions d’album, dur dur en effet avec ça de payer son équipe).

celle de Johnny Marr, qui fut un des membres de The Smiths, et qui officie désormais dans le groupe Modest Mouse, complètement fan:
"Pour moi, c’est une idée fantastique, car ça met les gens face à leur propre conscience et ça les aide à grandir."
"Everyone knows you can get your music for free, so let’s see if you really want to show the band your appreciation."


celle de Alex Turner, le chanteur des  Arctic Monkeys qui déclare avoir lu des choses à propos de la démarche de Radiohead, avoir trouvé ça "très intéressant", mais n’être par prêt à faire de même. 

5)la pochette d’In Rainbows:

Le jeu du moment, lancé par hickdesign, est d’imaginer la pochette de ‘In Rainbows". Quelques Stanley Donwood s’y sont essayé, et voilà quelques exemples:

N’hésitez pas à vous amuser vous aussi…

6) OK Computer

terminons par un article bien documenté qui explique comment WASTE a pu faire pour que le téléchargement de ‘in rainbows’ se fasse presque sans couac (oui je sais certains d’entre vous n’ont pas encore reçu de mail…).

Previous post

(sondage) Quelle chanson préférez vous?

Next post

(parodie) In Rainbows, l'enregistrement

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.