news

“On attend que les perce-neige et les crocus fleurissent”

Ok, c’est pas la StGlinglin qu’ils attendent mais seulement le printemps: Colin le précise délicatement dans une interview au NME où il évoque leurs débuts à la Jericho Tavern et autres petites salles: “we’re waiting for the snowdrops and crocuses to emerge”.

Il leur a envoyé une photo super collector de l’affiche de ce premier concert en 1987 au Club Avocado de la Jericho Tavern: les deux groupes qui jouaient aussi ce soir-là étaient en fait constitués des mêmes musiciens. Il raconter qu’il a fait précéder et suivre le concert d’une descente intégrale de packs de bière avec Raz Peterson, le saxophoniste du groupe (car il y avait du saxophone dans les morceaux d’On a Friday): c’était avant que Jonny ne soit autorisé à rejoindre le groupe.

D’autres souvenirs (pas très croustillants: Colin a toujours trouvé tout formidable  alors que ça devait pourtant être de sacrées galères ces tournées dans le Sud de l’Oxfordshire!)

http://www.nme.com/blogs/nme-blogs/colin-greenwood-qa-on-radioheads-first-gig-independent-venues-what-the-bands-up-to-now?recache=1&t=1231317&utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=colingreenwood&utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=angelolsen

 

Par ailleurs, Kid Koala, le DJ canadien, se vante sur Twitter d’avoir fait bosser Colin Greenwood sur des pistes de son prochain album…Bon Doom a fait la même promo en clamant que Thom collaborait et…psshit!nada

 

Previous post

Temps calme sur Oxford

Next post

Le nabab et le musicos

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.