news

Joyeuses Pâques au Texas

A l’heure où certains d’entre vous passent du virtuel au réel (que nos amis parisiens boivent un verre à notre santé!), il est sans doute sain de s’ouvrir à d’autres visions, d’autres sensibilités à l’égard de notre groupe préféré: les fans de Radiohead sont une communauté très ouverte…j’espère que notre site en est la preuve vivante!

Pour le Vendredi Saint, une église chrétienne de Houston, l’Ecclesia, organisait une soirée de méditation et de performance artistique sur un thème inattendu: the Crucifixion according to Radiohead!

Si ça vous intéresse, vers 16′ sur cette vidéo, en bas à gauche (après la prière du pasteur rappelant que la Beauté est unique et inspirée de l’Esprit saint!), un peintre en résidence, Scott Erickson, se lance dans un grand tableau au son de…Videotape, suivent You and Whose Army, How to disappear, Hearing Damage (?), Idioteque…

http://www.livestream.com/ecclesiahouston/video?clipId=pla_79e5d39c-d0f5-4c59-a338-e9015416c635&utm_source=lslibrary&utm_medium=ui-thumb

Vous êtes peut-être très éloignés de cette sensibilité spirituelle, mais cette interprétation n’est pas plus aberrante que celle des adorateurs des phases de la lune qui ont développé récemment leurs théories et pronostications sur les sites de fans à l’occasion de la sortie de TKOL.

Cette initiative houstonienne a suscité une polémique pleine d’intérêt sur la place du christianisme chez les fans de RH (les Américains sont plus sensibles à cette thématique que nous, c’est évident) sur atease.
L’un des contributeurs, citant Michel De Certeau, a fait remarquer avec sagesse que la culture populaire était, par définition, reçue de manière diverse par les destinataires, la multiplicité des interprétations étant justement la marque de la culture en train de se construire, et il a rappelé simplement que “Radiohead fait une musique cathartique et émotionnelle, pleine d’ambiguïtés dans les paroles, et bien sûr, il peut bien y avoir quelqu’un qui trouve que combiner cette forme d’expression et la religion fait sens.”

C’est en effet le public qui, au final, donne le sens de l’oeuvre: les artistes acceptent le risque du don…et nous le risque de rencontrer des gens qui ont des interprétations diverses de la musique que nous aimons…

Bonnes Pâques à tous (un petit coup de res-suscitation ne peut faire de mal à personne;-)!)

Previous post

Putain 10 ans!

Next post

Comment les faire sortir du bois?

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.