news

Ici Londres

Une tracklist passionnante dans cette émission de  BBC1 et si le podcast ne vous suffit pas, vous pouvez même la télécharger là:

http://www.sendspace.com/file/8yyl49

 

Au cours de la conversation, pas de révélation fracassante et de toute façon on ne comprend pas toutes les allusions (surtout, il manque un peu de protéines: sa prononciation est peu claire, c'est le moins qu'on puisse dire)

En tendant l'oreille, voilà ce qu'on peut en tirer:

1.  Les office charts: de jeu entre eux, c'est devenu un rendez-vous régulier. Thom aime surtout les différences qu'il y a entre ses choix et ceux de Jonny et il voudrait bien que les autres participent davantage.

2. Ses trouvailles: il est un adepte massif de Boomkat, c'est là qu'il trouve ses perles…mais le premier morceau qu'il passe (étonnant rapprochement avec Feeling apart…), il l'a eu directement du musicien allemand, Christoph de Babalon.

3. Copenhague: il n'a pas été surpris du résultat mais aurait aimé assister à un vrai réveil. Il a trouvé que là-bas tout le monde était déjà résigné à l'échec annoncé. La balle est dans le camp des Etats-Unis maintenant, il espère que le projet de loi de limitation des émissions sera finalement approuvé.

4. Les constantes: le hip hop, Charlie Mingus, Public Enemy ("la Bible de Radiohead", Hank Shocklee est son maître), Can (découvert grâce à Stone and Roses qui en parlaient sans cesse dans leurs interviews)

5. Projets en cours: il a fait déjà un remix avec Madvillain qui n'a pas été édité, il annonce comme très possible une autre vraie collaboration avec eux, il a confirmé qu'il allait faire quelque chose avec "the Eraser Group" en avril, "little gig" (Coachella?) et que ça pourrait déboucher sur autre chose (un autre album solo?), à la date de l'émission (5 janvier), il répète que RH va entrer en studio pour une session d'un mois (mais il ne dit pas où). Il a beaucoup de choses en train et son problème en ce moment c'est de continuer tout cela en même temps.

6. A la question "où est-ce que tu aimes le plus jouer?", il répond qu'il aime surtout les endroits où il fait très chaud (Hollywood Bowl, Santa Barbara, l'Amérique du Sud, l'Europe centrale l'été). Bien qu'il n'aime pas aller en avion ("pour des milliers de raisons"), il a envie de continuer à voyager même si c'est difficile avec leurs familles. Ils ont envisagé une tournée complètement en train (comme Bowie l'avait fait) mais après avoir engagé quelqu'un pour étudier l'affaire pendant 6 mois, ils ont été obligés d'abandonner: c'est impossible de faire ça aux Etats-Unis aujourd'hui. En plus c'est assez pénible: il a interrogé son frère qui est déjà allé en train au Japon par le transsibérien (Andy a longtemps habité en Russie): c'est terriblement ennuyeux et pour un végétarien c'est abominable car on ne sert que des saucisses à manger!

7. Brad Mehldau: Gilles Peterson lui fait entendre la version jazz de EIIRP. Thom n'avait jamais entendu cette version et il est "very impressed": ça le remet exactement dans l'état d'esprit où il était quand il a écrit le morceau, seul dans cette grande maison qu'ils avaient louée  pour enregistrer Kid A, à improviser sur un grand piano…Rencontre musicale de 3ème type!

Previous post

Sur la route : Radiohead

Next post

Thom participe à une soirée au bénéfice d'Haiti

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.