news

Happy New Year…we’re waiting!

In limbo

 

Si vous êtes intéressés par les listes de fin d’année, vous pouvez visualiser sur AOTY 2013 les différents classements dans lesquels figure “AMOK”.

http://www.albumoftheyear.org/album/4669-atoms-for-peace-amok.php

Rolling Stone l’a gardé en haut de la pile ou à peu près:

https://vine.co/v/hxbOZVjt1Ll

 

La plupart ont relevé la différence d’intensité entre l’album et les prestations live. Et nous faisons nôtre le commentaire de Harriet Gibsone, journaliste au Guardian (à 1’17”): on est contents qu’il se soit tellement éclaté cette année sur scène…et on attend un nouvel album de Radiohead!

http://www.theguardian.com/music/video/2013/dec/30/music-moments-of-the-year-2013-video

Tribute Bands

Signe d’impatience, de compétences accrues ou hommage à un glorieux mais défunt passé, les groupes de reprise de Radiohead se multiplient.

Le 29 décembre, Kid Villain et the Teddy Holidays, deux groupes de Minneapolis, ont passé la soirée à jouer dans leur intégralité respectivement Kid A et In Rainbows (mais bizarrement dans l’ordre inverse). La veille, c’était les Italiens de Fade Out qui avaient joué en streaming leurs morceaux préférés en direct de Rome.

Philadelphia” type=”h3″ color=”green” align=”cleft”]

Les accros de la caméra cachée ont mis en ligne le concert d’Atoms for Peace du 24 septembre 2013, au Liacouras Center de Philadelphie. Qualité impeccable et vous pouvez même trouver l’adresse d’un torrent pour le télécharger dessous.

[button style="green" fullwidth="true"]Et les bons voeux de Thom Yorke

Thom Yorke a posté sur Twitter dès potron-minet un extrait de Jaron Lanier, son mentor en matière d’angoisses futuristes, de sorte de plomber votre dinde de la St Sylvestre si elle n’en avait pas reçu assez dans le citron:
“L’activité prioritaire des réseaux numériques a fini par ne consister qu’à créer des dossiers ultrasecrets pour savoir ce que font les autres, et à utiliser ces informations pour concentrer argent et pouvoir. Peu importe que cette concentration s’appelle un réseau social, une compagnie d’assurance, un fonds spéculatif, un moteur de recherche ou un magasin en ligne. Fondamentalement, tout cela est la même chose. Quelle qu’ait été l’intention de base, le résultat consiste à déployer les technologies numériques contre l’avenir des classes moyennes.”

De quoi on peut augurer au choix:

1. Qu’il vient de passer une semaine de vacances en bandcamp de survie: feu de mousse, tente sans sardines ni marteau, pois à la tomate cuits dans un quart d’alu, et pompes au petit-déjeuner. Très snob.

2. Qu’il va prendre le maquis le 1er janvier et signer chez Underground Resistance: iphone enterré dans le fond du jardin, GPS débranché, banjo et castagnettes pour seuls instruments autorisés. Angry young man va!

3. Il est en train d’écrire les chansons du LP9: paranoïa à bloc, cauchemars dans lesquels il attaque un TGV et débranche l’ordinateur de la banque du coin, on peut sérieusement s’attendre en 2014 à un album de Radiohead bien trippant et vous pouvez commencer à imaginer le titre (No Twitter, Out of the Cloud, Lanier is the Man)

La seule chose à craindre est qu’il adopte la coupe de cheveux terrifiante de Lanier…Si ça vous donne des sueurs froides, remettez-vous un coup de Pharrell ce soir (“Clap your hands up if you think happiness is the truth” façon méthode Coué, Pharrell est ce que le capitalisme a inventé de mieux en 2013 pour empêcher les gens de se révolter!)

Bonne Année à tous! De la musique, des rencontres, de l’amitié en 2014…ça ne dépend que de nous…et d’eux!

Previous post

Bonnes fêtes à tous

Next post

"Inherent Vice" / Thomas Pynchon

5 Comments

  1. Avatar
    1 janvier 2014 at 19 h 10 min —

    J’aime beaucoup York pour beaucoup de raisons. Mais j’ai du mal à le suivre quand il commence à critiquer la société actuelle. Il utilise les produits Apple à tout va, non ? Et poster cet extrait de Lanie sur twitter, c’est de l’ironie ou bien ? J’ai du mal à suivre…

  2. valerie
    1 janvier 2014 at 20 h 07 min —

    En même temps, critiquer le dévoiement des usages du numérique en dehors du numérique, c’est se condamner à n’être entendu de personne. C’est parmi les informaticiens et les fervents des nouvelles technologies que se recrutent aussi les critiques les plus militants (pour mémoire Aaron Schwartz, et Lanier lui-même)
    A lire: http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/10/20/jaron-lanier-si-la-technologie-concentre-les-richesses-elle-va-devenir-l-ennemi-de-la-democratie_3499690_3234.html

    Et ce n’est pas la société du numérique que critiquent ces gens, mais qu’Internet soit devenu l’arme fatale du capitalisme néo-libéral.

    Je suis frappée par le fait qu’il ne fait pas bon mettre en question au cours d’une conversation entre amis les nouveaux outils numériques (genre “foursquare: à quoi peut bien servir d’être sans cesse géolocalisé?): “t’as bien un téléphone non?” Oui certes, et il m’est très utile, mais j’aimerais bien qu’on n’espionne pas ma correspondance privée envoyée par mail, que mon compte twitter ne finisse pas par être uniquement envahi de pubs ciblées, et que l’enrichissement de quelques-uns ne se fassent pas au détriment des citoyens (qui ne sont plus que des consommateurs).

    Je ne crois pas que Yorke soit ironique du tout là…euh, mon commentaire l’était bien sûr (comme d’habitude).

  3. Avatar
    2 janvier 2014 at 1 h 38 min —

    On peut utiliser les nouvelles technologies et garder son esprit critique, enfin je crois …
    Dire que Thom Yorke a un double langage parce qu’il utilise Apple mais s’inquiète de la tournure que prennent les choses, c’est facile ! On profite tous des progrès de la technologie, ils nous simplifient le quotidien, mais c’est pas une raison pour ne pas ouvrir ses yeux et faire remarquer quand il y a une coucougnette dans le pâté ! Que les gens soient prêts à dormir devant les magasins pour pouvoir être sûrs d’obtenir le dernier téléphone qui coûte un bras, moi, je trouve ça navrant et pathétique. On cherche à nous faire croire que tous ces trucs sont indispensables, mais ça n’est que du commerce, point.
    Le pire, c’est quand je me rends compte que tous ces romans d’anticipation qui nous prévoyaient un avenir où l’humain serait dépourvu d’esprit critique, chacun bien rangé dans sa catégorie, entouré d’une technologie bienveillante et protectrice, je me dis qu’on en est pas très loin…

    • Avatar
      5 janvier 2014 at 0 h 34 min —

      Je suis sans doute très pessimiste mais je crois que depuis longtemps l’humain (le peuple, la masse) est dépourvu de sens critique, que dans chaque système social tout le monde est bien rangé dans sa catégorie, depuis des siècles… la technologie n’aggrave ni n’arrange rien ! A quelques exceptions près bien entendu.
      Par contre il est clair que quant la technologie est utilisée pour faire de l’exploitation de masse, il y a des chances que ça paie à l’arrivée ! Tant qu’on se comporte comme un consommateur potentiel on ne risque rien ! Au final ils ont plus besoin de nous que nous d’eux !

  4. Avatar
    5 janvier 2014 at 11 h 26 min —

    Peut-être que les produits Apple sont les plus performants pour faire ce que TY fait, et qu’il ne se donne pas tellement le choix, ou le temps de voir comment avoir un matos sur mesure avec logiciel libre. Les personnes qui possèdent des “Apple” prétendent toujours que c’est mieux pour leur boulot 🙂 (la seule vidéo de Norman que j’aie vu se moquait de cette déclaration sans réplique possible “tu comprends c’est pour mon boulot”). Si j’avais un bras à dépenser pour un ordinateur, pourquoi j’achèterais un PC qui me lâche tous les 3 ans. A moins de s’y connaître en informatique pour bidouiller et réparer; les gens sont condamnés à ne pas se servir de leur sens critique, pourvu que ça marche. Ce qui nous manque, c’est l’absence de désir. On veut, on veut, on veut. Du confort. La technologie tout en un qui fonctionne. La livraison sous 48 heures. Même si ça signifie des formes d’esclavage et une pollution incurable. Et je pense vraiment qu’on est condamner au “double discours” ou au paradoxe dans nos comportement. A Carrefour, les crevettes de Noël sont en promotion : ce qu’il restera partira à la poubelle, c’est un crève coeur de savoir ça. Vais-je me nourrir dans les poubelles et est-ce que je vais retourner à Carrefour ?
    Je positive.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.