chansons

Fog

Ecriture des paroles : 2000
Premier live : 9 juillet 2000 (Césarée, Israël)
Sortie sur single : 8 août 2001 (maxi Knives Out)
Nouvelle version sur single : Fog Again, 3 août 2003 ( single Go To Sleep)

 

2000

En 2000, à l’époque où le groupe devait travailler sur la chanson, on trouvait cela sur la page « self expanatory » du site radiohead.com l’embryon des paroles :

slight faults nothing to concern investors
alligators in new york.
thers a little child
running round this house
and he nevr leaves
he will nevr leave
and the fog comes up from the sewers
and glows in the dark. baby alligators in the sewers grow up fast
grow up fast
anything you want it can be done how ?
how did you go bad ?
did you go bad ?
did you go bad ? somethings will never wash away
did you go bad ?
did you go bad ?
(top centre) (above,)

 

 

9 juillet 2000

La chanson est jouée pour la première fois dans un concert à Césarée (Israël). Thom est alors seul au piano et l’introduit de cette façon :

“This a new song you’ve never heard before called Alligators In New York Sewers and it’s kind of a silly song.”

Le premier titre est donc  ’Alligators in New York Sewers’

 

printemps 2001

en 2001, après la sortie d’Amnesiac, les paroles de la chanson apparaissaient à nouveau sur le site www.radiohead.com :

 

8 août 2001

La version studio se trouve sur le maxi de Knives Out, sorti le 8 août 2001. Cette version, qui dure 4 minutes 02 est assez différentede ce que l’on a entendu en live  : le tempo est moins lent, le groupe entier participe. Il y a de nombreux bruits de fonds qui, avec la voix de Thom qui se démultiplie, contribuent à créer une atmosphère assez inquiétante. La chanson s’appelle désormais « fog ».

 

 

3 août 2003

En 2003, le groupe a pris le pli d’intégrer de temps à autre la chanson dans leur set, dans une version courte, très mélodieuse, que le public apprécie pas mal, si bien que la version donnée à Paris le 3 juillet 2003 s’est retrouvée comme face B sur le single Go To Sleep, en août 2003.

Cette nouvelle version est dite « fog again ».

Previous post

Tongue tied

Next post

les concerts de Saint-Denis en question

6 Comments

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.