news

Comment les faire sortir du bois?

C’est peut-être cette question qui a conduit le NME de cette semaine à frapper sous la ceinture (et on se plaint de l’état de la presse chez nous!).
Sans doute lassée de ne pas avoir réussi à décrocher une seule interview d’un des membres du groupe, la rédaction a laissé la parole pendant deux pages à Hamish McBain, grand sectateur d’Oasis, qui a copieusement lâché son venin sur Radiohead (un mauvais repas ou l’effet d’une écoute répétée de l’album de Beady Eye?).

Donc, non seulement on a droit à une couverture Lady Gaga (quand je pense au NME de ma jeunesse, en noir et blanc avec des textes compréhensibles seulement après un stage comme waitress dans un pub de Brick Lane!), mais il faut lire une palanquée d’arguments trempés dans l’encre de la plus pure mauvaise foi sous le titre: “Radiohead, c’est que des trucs de marketing!” Et qu’ils ont exigé 10M de livres pour resigner avec EMI en 2006 (ils savent que ça va faire s’étrangler Thom Yorke!) et qu’ils ont gagné leur vie en vendant OK Computer 14,99£ avant d’offrir gratis In Rainbows, et qu’ils n’ont vendu que 33 469 exemplaires de TKOL ( 140 000 aux dernières nouvelles, en 3ème position des ventes mondiales derrière…Adèle et Britney) et screunch, et argh, et pif paf pouf (ça c’est le bruit des baffes qu’Ed O’ Brien va lui balancer, à l’Hamish!)

La traduction intégrale de ces deux pages biliaires est un peu épuisante…vous pourrez les lire intégralement ci-dessous.

http://www.mediafire.com/?kgzwm19fwyqtywa

Mais il y a matière à discussion en effet, si ce n’est qu’il n’est guère question de musique dans cet article mais toujours de la même chose: l’argent…les majors…l’inexcusable oubli de la presse pour bâtir un vrai succès…Donc je vous résume les “idées” et, comme on dit aux examens, “discutez”:

– RH a fait un album de m…et personne ne veut l’admettre. Ils vont maintenant passer le reste de leur vie à copier Flying Lotus et FourTet.

– Ils laissent en plan toute la génération qui les a suivis dans leurs mots d’ordre: être innovant à chaque album, sortir les albums de manière toujours innovante, rejeter les majors…alors qu’eux-mêmes veulent aujourd’hui simplement faire la musique qu’ils aiment et la vendre.

– les vues de RH sur le business de la musique sont non seulement simplistes et révoltantes mais carrément dangereuses: c’est facile de donner un album gratis quand on s’appelle RH et qu’on a fait fortune en vendant 7 millions d’OK Computer à 14,99£, c’est facile de rejeter tout sponsor lors de l’Oxford Festival pour s’allonger 5 ans après pour un gros chèque pour être la tête d’affiche du V Festival. Ils n’ont fait que précipiter le processus qui rend impossible aujourd’hui de faire de la musique à plein-temps. Si RH, “sauveurs et maîtres”, donnent leur album gratuitement, qui va acheter celui de the Horrors? Et bientôt plus personne ne saura que, si on veut qu’il y ait des groupes, il faut les soutenir financièrement.

– ils n’ont jamais publié vraiment les résultats de cette “honesty box” d’In Rainbows, ils n’ont pas essayé d’améliorer le système pour que ce soit viable pour les jeunes groupes, et aujourd’hui ils font débourser 43,93£(?) pour avoir l’intégralité de TKOL. Ce sont des tricheurs…En fait, ils ne sont intéressés que par l’argent (les chiffres sont affichés sous le titre “Dollars and Cents”).

Je vous avais prévenus, c’est assez bas et lâche…On imagine presque ce pseudo-journaliste taper du pied de rage tout seul devant son ordi! Même si tout cela peut prêter à réfléchir, il semble tout de même que le fond du problème tient à ce que la presse, habituée pendant longtemps à faire et défaire les réputations et les succès, accepte mal que RH refuse de lui manger dans la main…Mais bien sûr, le monde de la musique n’est pas une oeuvre de philanthropie et nous avons en effet permis aux oxoniens de repeindre leur cuisine, de voyager en Première et de s’habiller chez Rag and Bones…mais personnellement je jure que j’étais consentante, lucide…et prête à recommencer!

Previous post

Joyeuses Pâques au Texas

Next post

Stanley Donwood s'explique

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.