news

C’est sorti, c’est permis, c’est youpi!

Interview de 15 minutes de Thom Yorke par Steve Lamacq : on vous la résume
 
TY dit d’abord qu’il n’y a rien eu de traumatisant sur l’enregistrement de ce disque : des difficultés mais surtout ils ont passé de bons moments avec des gens nouveaux, à expérimenter de nouvelles façons de travailler. Il raconte comment le projet a commencé (Steve : comment tu les as contactés ? Tu as un carnet d’adresses secrètes ? Thom : bien sûr, j’ai un réseau…je leur ai envoyé un email en me disant que s’ils répondaient dans la journée, c’était parti…et ils ont tous répondu tout de suite !).L’expérience des deux concerts à l’Echoplex a été incroyable pour lui : ces concerts étaient de vraies bombes alors même qu’il jouait avec des gens nouveaux sur scène, « il s’est passé quelque chose entre nous là Â». Steve lui demande si cet enregistrement a dévoilé quelque chose qui était resté caché, en particulier dans son écriture : il reste pudique là-dessus (« oui, peut-être… Â») mais il insiste pour dire qu’il a laissé les paroles s’installer sur la musique, que ses modèles restent David Byrne et Stipe, une écriture un peu semi-parlée, sans vouloir analyser quoi que ce soit. Il détaille le processus de composition (avec Nigel mais aussi beaucoup tout seul) et Steve lui demande de faire un commentaire en direct de tout ce que lui évoque un titre à la façon des commentaires de réalisateurs sur les DVD, Thom choisit « Ingenue Â» : il a travaillé le beat seul dans sa maison au bord de la mer, dans un petit studio qu’il a là-bas, en regardant la télé tout en écoutant ces morceaux de rythme au casque, et le drip-drop est venu de là. Puis il y est revenu plus tard, quand il était en famille en créant cette ligne de synthé, et sa compagne lui a immédiatement dit de ne plus rien toucher, que cétait magnifique, qu’il ne fallait rien changer. Il a voulu que ce soit un titre « super sexy Â» ! Steve lui parle ensuite de l’effet qu’a eu sur lui « Amok Â» alors qu’il l’écoutait pour la première fois dans les transports en commun à une heure de pointe : il s’est senti complètement désorienté, prêt à défaillir…Thom est très content que sa musique ait provoqué une attaque de panique chez Steve ! Enfin, à la question de savoir s’il y aura une suite, Thom répond qu’il travaille en ce moment à écrire d’autres titres sur la même base, à la fois électronique avec un élément humain important et qu’ils vont essayer de jouer live AMOK même si ça semble un peu compliqué pour l’instant.
 
[http://audioboo.fm/boos/1220615-thom-yorke-talks-atoms-for-peace-with-bbc-6music-s-steve-lamacq#t=11m53s->http://audioboo.fm/boos/1220615-thom-yorke-talks-atoms-for-peace-with-bbc-6music-s-steve-lamacq#t=11m53s]
 
Pendant une petite heure aujourd’hui, Thom et Nigel ont répondu en direct à des questions posées sur reddit : on vous dit ce qu’il y avait à apprendre (y avait aussi pas mal de jokes)
 
Nigel n’a pas prévu d’enregistrer une émission de From the Basement pour Atoms for Peace.
Thom a bien enregistré deux titres, dont Identikit, chez Jack White…il y travaille !
Il y a plus de chances d’entendre un jour une version de « Present Tense Â» que de « Burn the witch Â»
Thom a des projets avec Burial et FourTet, il a écrit des paroles…mais ils sont très occupés.
Les morceaux comme « Lotus Flower Â» ou « Daily Mail Â» qui ont été joués pendant des concerts d’Atoms for Peace étaient là parce qu’il n’avait pas assez de morceaux pour tenir tout un concert, mais ces chansons ont toujours été destinées à RH.
Cependant, à la question de savoir comment il détermine ce qui doit finir chez RH ou dans AfP, Thom répond que c’est une zone grise, et même de plus en plus grise.
Il dit aussi que c’est vraisemblablement « Amok Â» sa chanson préférée.
Il répond plus précisément à une question portant sur le sens de son écriture : est-ce une manière de dire des choses intimes, les paroles sont-elles une sorte de « confessionnal Â» ? Pas du tout répond-il, plutôt des flux de conscience dont il se laisse traverser et surtout des sons qui collent avec la musique.
Enfin, quelqu’un lui demande s’il a l’intention de faire un jour un album solo, juste lui et une guitare acoustique …et Nigel répond à sa place : « c’est justement ce que je lui demande ! Â»
 
Vous pouvez écouter en streaming sur le site d’AMOK l’album tout entier sans peur de vous faire choper ! C’est plus la peine de vous torturer à attendre le 25 (d’autant que réellement les commandes commencent à arriver…on imagine cependant dans des zones desservies par la Royal Mail plutôt que par notre bonne vieille P.T.T) : profitez pleinement ! jouissez sans crainte !
 
http://amok.atomsforpeace.info/#
 
Comme le site officiel sombre sous l’enthousiasme des fans, vous pouvez l’écouter aussi sur Grooveshark en streaming.

Previous post

Thom Yorke parle avec Steve Lamacq demain après-midi

Next post

C'est dans les bacs!

valerie

valerie

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.