news

Big Chill Festival 6 Août

Ah! ces petits paradis de verdure nichés au creux de la campagne anglaise! ces moments de pure musique assis au frais dans l'herbe piétinée! cette joyeuse compagnie sortant ahurie des tentes avec des yeux en soucoupe!

Bref, on ne peut pas retranscrire tout à fait l'ambiance, mais elle compte beaucoup dans l'impression générale du concert.

Pour avoir une idée (avec Thom tranquillement assis au milieu du champ à 1.16):

Donc, le vendredi soir il faisait très frais (d'où le retour de la chemise à carreaux qu'il portait en …janvier à Los Angeles), mais il n'a  pas plu, la foule était raisonnable avant l'arrivée des familles le dimanche, et il était…so charming! pour un set définitivement trop court et qui était comme un cadeau aux fans privés de Radiohead depuis 2 ans et n'ayant pas pu non plus bénéficier des prestations d'Atoms for Peace. Tout le concert était placé sous le signe de la connivence avec le public: sourires, réponses aux blagues des fidèles du 1er rang. Sa voix, malgré le vent, était très maîtrisée et pure, plus que ses accords, parfois un peu aléatoires!

 

 

1. The Eraser (coiffé de ce bowler qu'on lui avait vu à Glastonbury)

2. The Clock (dédicacé aux Tinariwen: il a assisté à tout leur concert un peu plus tôt dans l'après-midi; il a dit souvent que cette chanson avait été inspirée par un rythme malien)

3. Harrowdown Hill

Ensuite enchaînement magique:

4. I Might Be Wrong (avec le pont oublié au Fuji Rock Festival, à la satisfaction générale qu'il a reconnue en souriant)

5. The Gloaming (mais il aurait dû en profiter pour faire durer…)

6. Reckoner (euh…un peu improvisé)

7. Black Swan

8. Planet Telex (vous avez bien lu: au piano, c'était le cadeau suprême)

9. Give up the Ghost (très sûr de lui sur ce morceau, comme si c'était dans la boîte: déjà enregistré. D'ailleurs il l'a introduite comme "a new Radiohead song"))

10.Cymbal Rush

11. EIIRP

12. Airbag

En bref, il a joué les chansons qu'il aimait …et quand il a salué, laissant la place à Massive Attack "qui ont plus de munitions que moi", on n'était franchement pas convaincus! D'autant que MA, après tant de subtilité et de fraîcheur, a été un peu noyé sous les basses (je n'ai pas du tout entendu la voix de Robert Del Naja)

Dans l'ensemble, les grosses pointures (M.I.A) étaient décevantes (trop de spectacle, pas assez d'intimité) alors que Broken Bells, Natty, Beth Jeans Houghton et surtout Villagers (ce Conor O'Brien est vraiment un type habité) ont fait de très bons concerts (Liars sonnait presque métal, c'était un peu éloigné de l'impression que donne leur dernier album).

Voilà, l'été est fini;)

 

Pour les vidéos sur YT, voyez le channel de geoxygen, mais pour une fois on n'est pas dans l'illégalité, les photos sont de moi.

Previous post

All Eyes on You

Next post

Scott Pilgrim vs the World

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.