news

A quoi sert Ed?

Ne vous offusquez pas mais notre humeur estivale et facétieuse se devait de relayer les nombreuses conversations entre fans entretenues sur le sujet : il est temps de conduire une étude objective sur la place d’Ed O’Brien (c’était ça ou la revue des tee-shirts de Thom). On a dit « objective ».

1. Ed est un atout essentiel d’un groupe dont le capital glamour était très léger au départ : il faut se souvenir que Thom l’a choisi surtout à cause de sa ressemblance avec Morrissey car il doutait alors de sa capacité à capter l’attention des filles du premier rang…ce que fait sans coup férir Ed dont les sourires au parterre font fureur. Voir photos plus bas. Côté panoplie, parfois ça craint, sa collection de chapeaux et de bermudas étant étonnante !

2. Ed apporte un parfum d’exotisme au groupe dont l’aspect blanchi au soleil d’Oxford suscitait l’hilarité du public californien. Agitant languissamment un tambourin ou jouant de percussions improbables telles qu’un moulin à café, c’est un vrai rayon de soleil et à ce titre, on lui doit d’avoir inspiré ce chef-d’oeuvre de la chanson de clair de lune : House of Cards.
Côté compo, on lui crédite « Lull » (jamais joué live), « Meeting in the aisle » (morceau d’ambiance), et quelques idées sur « Arpeggi ». Mais il a aussi composé deux chansons pour le collectif 7Worlds Collide avec son copain Johnny Marr qui fleurent bon les seventies :

 
3. Ed assure le fan club de Thom Yorke et contribue à rassurer le génie torturé en proie au doute : il laisse le p’tit homme se foutre de sa g…et rit à ses blagues !

Cependant, Thom se fâche quelquefois contre lui, surtout quand il lui foire des trucs amenés sur un plateau.

Preuves (on vous dit qu’on est absolument objectifs !) :

4. Ed est le seul à avoir assez la pêche à la sortie des concerts pour parler aux fans (les autres sont épuisés), dire n’importe quoi avec eux, jouer du ukulele (à Nîmes !). Ainsi tout le monde peut dire que Radiohead est un groupe trop cool…quel talent communicationnel !

5. Ed est le chevalier blanc des droits des artistes : avec Nick Mason et Sandie Shaw, au sein de la Featured Artists Association, ils viennent encore de tacler la Commission européenne qui croyait sortir en douce une directive permettant aux sociétés de collecte de continuer à retenir l’argent qu’elles doivent aux artistes le plus longtemps possible, de toute façon après 5 ans, elles auront le droit de tout garder. Un héros quoi !

http://www.pcinpact.com/news/72511-…

Conclusion : Radiohead pourrait se passer d’un des deux batteurs chauves, on pourrait même imaginer que Colin se fasse remplacer pendant un morceau ou deux dans la mesure où il joue souvent de dos, mais Ed est indispensable, CQFD.

Exemple : Bodysnatchers sans Thom Yorke mais avec Ed O’Brien déjà chapeauté (dans un autre genre) : l’avenir est assuré, on peut dormir tranquille !

On est sûrs que vous avez d’autres illustrations des moments de bravoure de ce bon vivant : on est prêts à concocter d’autres montages ! Et surtout, restez « objectifs » !

Previous post

(quiz inspiration) Le jeu du dimanche #2

Next post

Que faut-il raisonnablement attendre?

No Comment

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.